Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Catastrophe: Déraillement à Brugeilles en 1934

1 Décembre 2016, 09:32am

Publié par Papou Poustache

Déraillement du train

C'était il y a plus de 80 ans sur la ligne Arvant Aurillac

 

Ce reportage est issue du site de Mr Raymond Caremier dont voici le lien pour voir son intégralité.

http://gw.geneanet.org/symi43?lang=fr;m=NOTES;f=BRUGEILLE_DERAILLEMENT_MORTEL_EN_1934

CATASTROPHE FERROVIAIRE DU 28 MARS 1934 ENTRE ARVANT ET BLESLE AU LIEU-DIT DE BRUGEILLES

Le 28 mars 1934, le train n°3159 quitte la gare d’Arvant à 5h30 pour atteindre la gare d'Aurillac. Vers 6h10, près du lieu-dit de Brugeilles situé sur la commune de Torsiac, à la sortie d’une courbe, il percute un amoncellement de rochers tombés sur la voie au cours de la nuit. Malgré le freinage d’urgence du mécanicien Gadin du dépôt d’Aurillac et une vitesse inférieure à 50 km/heure, la locomotive percute l’obstacle et escalade la masse rocheuse. Si les deux fourgons attelés derrière la locomotive résistent au choc, le premier wagon de voyageurs s’embouti sur le véhicule précédent. Les voyageurs indemnes s’empressent de porter secours des blessés dont certains sont encastrés dans un amas de ferraille et de bois. Les secours s’organisent, rapidement, deux médecins sont dépêchés sur place pour donner les premiers soins aux voyageurs dont dix plus grièvement atteints.

LES VICTIMES

  • Madame Nicolas, épouse d’un liquoriste de Brioude, est tuée sur le coup,

    Sont transportés à l’hospice de Brioude

  • Monsieur Gilbert Mangot, marchand de bestiaux à Pont de Sarliève (Puy de Dôme) qui ne survivra pas à ses blessures,
  • Monsieur Régis Pontvianne de Parentignat (Puy de Dôme),
  • Madame Jeanne Thiriet et son fils Jean de Polminhac (Cantal),
  • Mesdemoiselles Marguerite Joanny et Marie Louise Rougier, toutes deux étudiantes, domiciliées à Saint Cernin (Cantal), qui rejoindront leur famille le lendemain,

    Sont transportés à Clermont-Ferrand

  • Madame Marie Louise Filiol,
  • Monsieur Auguste Roche, cultivateur à Saint Vert (Haute-Loire),
  • Le jeune Henri Nicolas de Brioude, âgé de 12 ans, fils de Madame Nicolas décédée,

Monsieur Giacobbi, Préfet de la Haute-Loire Monsieur Lapeyre, Sous Préfet, ainsi que le Parquet de Brioude se sont rendus sur les lieux. Gendarmerie et le service des Ponts et Chaussées participent à l’enquête. Pendant plusieurs jours, la circulation des trains est interrompue et un transbordement est organisé. Des équipes de cheminots vont travailler sans relâche au déblaiement de la voie qui va durer trois jours. Ils sont aidés par deux puissantes grues venues des dépôts de Brive et Nevers qui assurent le relevage du matériel déraillé. L’accident fait l’objet d’un reportage filmé, diffusé la semaine suivante dans les salles de cinéma par « France Actualités ».

Catastrophe:  Déraillement à Brugeilles en 1934
Catastrophe:  Déraillement à Brugeilles en 1934
Catastrophe:  Déraillement à Brugeilles en 1934
Catastrophe:  Déraillement à Brugeilles en 1934
Catastrophe:  Déraillement à Brugeilles en 1934
Catastrophe:  Déraillement à Brugeilles en 1934
Catastrophe:  Déraillement à Brugeilles en 1934

Ils en parlaient à l'époque

Journal officiel de la République française. Débats parlementaires. Chambre des députés -Impr. du Journal officiel (Paris)-1934 Informations détaillées Périodique

  • Extrait 1 :

    le ministre des travaux publics est au courant de cette catastropheLe train omnibus qui part, chaque matin, d'Arvant pour Aurillac, le 28 mars, et alors qu'il était chargé de nombreux voyageurs, s'est jeté, à proximité du hameau de Brugeilles, sur une masse de 1.500 mètres cubes de rochers qui s'étaient effondrés au cours de la nuit.

    Le Temps (Paris. 1861) -[s.n.] (Paris)-1934 Informations détaillées Périodique

    Extrait 1 :

    Auvergne-catastrophe Sur la ligne d'Arvant & Blesle, un train de voyageurs s'est écrasé contre les rochers.

Commenter cet article

Thiriet 20/12/2014 14:47

Mon arrière-grand mère Jeanne Delsériès épouse Thiriet est décédée dans cet accident de train , elle est enterrée à Polminhac Cantal. Mon père Jean Thiriet qui avait 12 ans à l'époque a été gravement blessé à une jambe et orienté sur l'hospice de Brioude.

pages sylvette 11/11/2014 08:13

je ne me rappelle pas du tout cette catastrophe et je crois ne pas en avoir entendu parlé , images vraiment impressiooantes