Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Le Moulin de Ferrières sur Sichon

5 Janvier 2015, 07:02am

Publié par Papou Poustache

Le Moulin de Ferrières sur Sichon
  • Le Moulin de Férrières sur Sichon
  • Je n’ai pas eu l’occasion de visiter l’intérieur du moulin les photos extérieures ont été faites en Janvier 2015.
  • Le texte ci-dessous provient de Wikipédia
  • Le Moulin
  • Le moulin se trouve à l’angle de la rue qui monte à l’église, sur la rive droite du Sichon. S’il est déjà signalé sur la carte de Cassini, une date gravée –1846 – indique des transformations. L'activité du moulin, qui produisait de l'huile de noix et du cidre, en plus de la mouture du blé, du seigle, de la morgane, a cessé il y a plus de 40 ans. Un étroit canal se détache du Sichon, pour venir faire tourner la roue (restaurée en avril 2006). On remarque que les dents des engrenages sont en bois, d'origine. Elles donnaient alors plus de souplesse aux transmissions.

À droite, la farine descendait par un conduit de bois dans le coffre qui la recueillait. À côté, le moulin à huile ne demandait lui aussi qu’à tourner. Après avoir fait chauffer au feu de bois, ni trop, ni trop peu, les cerneaux de noix, on mettait la pâte obtenue sous une roue verticale, qui tournait comme un manège sur la large meule horizontale à rebord, où coulait l’huile de première qualité. L’huile de seconde "serrée", moins bonne, provenait de la compression, sous une presse, de la bouillie déjà écrasée par la meule. Le résidu final, appelé "maton" servait à l’alimentation des porcs.

Au premier étage, après avoir emprunté l’échelle de meunier, on découvre la salle où séjournent deux paires de meules et la bluterie, sorte de longs placards. Au fond, un manchon de toile conduisait le grain aux meules depuis le grenier où il était stocké. On distingue l’arrondi du tambour qui renferme les meules, tout en bas, à gauche. La farine qui en sortait montait au sommet des blutoirs par un conduit incliné, derrière le manchon. Elle était élevée à l’intérieur par une chaîne sans fin de godets. À l’intérieur des trois blutoirs tournaient des roues hexagonales à montures de bois, tendues de toiles de soie de plus en plus fines, pour trier le son et les farines. Elles sont encore visibles et la soie est encore intacte. De cette bluterie, la farine tombait au rez-de-chaussée, dans des sacs de 50 kg, tout prêts à être pesés et livrés.

Entre janvier 2006 et août 2008, le moulin a été totalement restauré par la mairie, et est actuellement opérationnel. Les habitants y ont accès certains jours, pour produire de l'huile de noix, en particulier, et les touristes peuvent le visiter sur demande préalable à la mairie.

Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon
Le Moulin de Ferrières sur Sichon

Commenter cet article

bondurri 05/01/2015 08:34

joli moulin j'aime beaucoup la pierre bon lundi a vous 2 amitié bises !!