Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Abbaye de La Chaise Dieu

23 Décembre 2015, 19:55pm

Publié par Papou Poustache

Abbaye de La Chaise Dieu

L'abbaye de La Chaise Dieu

Fondée au XIe siècle, l’abbaye de La Chaise-Dieu est fermée à la Révolution en 1790.

L’église abbatiale devient ensuite l’église paroissiale.

Le texte ci-dessous ainsi que celui consacré à l'histoire de l'abbatiale font partie d'un ouvrage de Patrick Rossi

Vous pourrez le lire en intégralité dans

http://www.herodote.net/L_abbatiale_et_sa_Danse_macabre-article-228.php

Vous pourrez également visiter l'Abbaye dans

http://www.abbaye-chaise-dieu.com/

Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu

Le pape Clément VI ordonne la reconstruction de l'abbaye en 1343, trois siècles après sa fondation, selon les canons de l'art gothique.

 

Il la choisit comme lieu de sa dernière demeure et y fait aménager son tombeau, avec un gisant de marbre blanc entouré de cinquante cinq personnages représentant sa famille et l'archevêque d'Arles. Pierre Boye sculpte le gisant et le décor du tombeau, assisté par Jean Sanholis et Jean David. L'oeuvre est monumentale. Son exécution a demandé pas moins de cinq années de 1346 à 1351.

L'ensemble, placé dans le choeur des moines subit d'importantes dégradations au cours des guerres de religions de 1562. Quelques fragments sont conservés au musée Crozatier au Puy-en-Velay.

Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu

Après le décès de Clément VI le 6 décembre 1352 à Avignon, sa dépouille, selon ses voeux, est déposé le 8 avril 1353 au centre du choeur des moines.

Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
La Danse macabre

La célèbre Danse macabre de La Chaise-Dieu est un véritable sermon, une leçon d'égalité devant la mort. Un défilé de couples composés d'un mort nu, parfois drapé d'un linceul et d'un vivant représentant l'ordre hiérarchique de la société médiévale. Nul n'y échappe, les richesses, les honneurs et la gloire ne sont rien au moment du trépas et cette égalité devant la mort rassure. C'est la promesse d'une vie nouvelle et éternelle.

Elle expose aussi bien le Pape, le plus haut dignitaire à l'époque médiévale, que le médecin, l'astrologue, le moine, le prêtre, la bergère, le laboureur ou l'enfant. Comme pour le jour du Jugement Dernier, ce sont les plus grands qui ouvrent la marche. N'auraient-ils pas plus à se faire pardonner ?

Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu
Abbaye de La Chaise Dieu

Commenter cet article