Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Couteau -Le Murat-

20 Septembre 2016, 19:58pm

Publié par Papou Poustache

Couteau -Le Murat-

Voici un couteau original créé par Valery Besse les lames sont faites à Thiers qui je vous le rappelle est la capitale auvergnate de la coutellerie.

Inspirés du 18éme siécle les couteaux pliants sont montés dans l'atelier à Murat par un maitre coutelier Robert Beillonnet.

La coutellerie est située au cœur de la cité de caractère de Murat, carrefour de la Haute Auvergne, dans le Parc naturel des volcans d’Auvergne.

Couteau -Le Murat-

Valery Besse dans sa boutique

 

Couteau -Le Murat-

Quelques photos des couteaux vendus dans la boutique

http://coutelleriemurat.com/

Couteau -Le Murat-
Couteau -Le Murat-
Couteau -Le Murat-
Couteau -Le Murat-
Couteau -Le Murat-
Couteau -Le Murat-
Couteau -Le Murat-
Couteau -Le Murat-
Couteau -Le Murat-
 

Article de presse

http://www.cantal-destination.com/articles/valery-besse-coutelier-d-office-96-1.html

 
 
Couteaux de Valery Besse © Pierre Soissons - Cantal Destination

Bien que coutelier, Valéry Besse a le visage rond. On l'imaginerait plutôt taillé à la serpe tant son intérêt est grand pour tout ce qui a vocation à couper. De serpe il ne vend pas, mais sa vaste boutique regorge de canifs, de lames damassées et autres couteaux à fromage, à bifteck, à huîtres, à saint-jacques, à sandwich même !

Ce collectionneur reconnu a ouvert "A l'âge de bronze" en l'an 2000, au cœur du vieux Murat, dans la boutique familiale qui abrite aussi de belles antiquités. "Je me suis spécialisé dans le mobilier de bistrot des années 1980 et dans l'art populaire du Cantal, raconte le commerçant devant une ancienne cabine téléphonique dénichée à Valuéjols. Ma mère a vendu des couteaux en son temps. J'en vends maintenant aux petits-enfants de ses clients !"

Vieux Murat © Gilles Chabrier - Cantal Destination

L'âme
du couteau

Il ne faut surtout pas hésiter à pousser les portes de ce bel endroit, qui tient un peu du musée. Parce que les couteaux y sont présentés sur un vieux billot ou dans des alcôves de lits de ferme transformées en vitrines. Parce que tout n'est pas à vendre et qu'on peut y contempler des objets étonnants, voire précieux : un Nontron (le plus vieux couteau français référencé, qui aurait armé le bras de Ravaillac pour assassiner Henri IV !), des couteaux d'art en ivoire de mammouth, en météorite ou en os de girafe, un vieil aurillac en corne de vache découpé à la main, des figurines de l'artiste auvergnat Victor Fonfrede et des santons de sa fille Simone…

Ici, aucun risque de contrefaçon. "Je fais mon marché à Thiers, à 1 h 30 de Murat : 600 ans de coutellerie et encore un millier de personnes qui respectent l'âme du couteau."

 

agedebronze.com

coutelleriemurat.com

 

Commenter cet article

am phot'saône 28/12/2016 14:35

bonjour
finalement, toutes les régions de France fabriquaient tant soit peu les mêmes produits. Chacun fournissait son voisin, et parfois les grandes foires des villes plus importantes et plus lointaines.
Nogent en Bassigny, qui fut un temps appelée Nogent les Couteliers, reste en Champagne-Ardenne -Haute-Marne- LA ville des couteliers. Ces couteaux sont sur toutes les tables, leurs ciseaux dans toutes les bonnes boites à couture. On a trop tendance à oublier ce qui se cache derrière tous nos outils quotidiens: des humains, du travail, la vie d'un petit bourg ou des villages avoisinants!

merci pour toutes ces recherches et ces partages

ArmElle 24/09/2016 22:09

Je découvre votre blog par cet article sur le coutelier Valéry Besse chez qui je suis allée acheter un couteau Le Murat l'été 2014, attirée également par l'originalité de la déco de sa boutique. Merci pour cet article bien illustré. Il me faudra maintenant visiter vos autres pages car je suis passionnée par l'Auvergne.