Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

La femme aux deux maris

30 Septembre 2017, 06:59am

Publié par Papou Poustache

En cette fin du 19e siècle, il est bien rare qu’une femme se retrouve devant une Cour d’Assises sous le coup d’une accusation de bigamie. Ce délit, en principe réservé aux hommes, dont notre ni jeune ni jolie altiligérienne a dû répondre après avoir épousé successivement deux maris bien vivants, dont le second – convient-il de le préciser – était aveugle.

Tout commence en la mairie du Puy-en-Velay le 11 février 1858, où Marie Marguerite Forestier, couturière de son état, originaire de Sanssac-l’Eglise prend pour époux Jean Pierre Gimbert natif du village de Lacussole situé sur la commune de Saint-Vidal.

L’époux de neuf ans son aîné exerce la profession de terrassier et tout laisse à croire que le couple mène une existence bien paisible. Hélas pour le chef de famille qualifié « d’une grande faiblesse de caractère » , la réputation de son épouse est plutôt du genre sulfureuse. ; ne l’accuse-t-on pas d’avoir une conduite scandaleuse en s'adonnant à l'ivrognerie et à la prostitution clandestine ?.

Cette histoire qui a demandé beaucoup de recherche a été écrite par Raymond Caremier.

Si vous voulez connaitre l'histoire dans son intégralité voici le lien.

https://gw.geneanet.org/symi43?f=chronique117&lang=fr&m=NOTES&nz=du+crozet&ocz=0&pz=louis

 

La femme aux deux maris

Commenter cet article