Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer.Vous allez voir les villages d'Auvergne au travers du dernier siècle et aujourd'hui.Complètés par vos dons de photos(merci d'avance).De ce fait cela en fait un site unique car beaucoup de photos inédites. Vous aurez également des articles spécifiques fruits de recherche sur les anciennes industries,sources,gare,monde rural,légendes,faits divers anciens,personnalités,notre enfance,les spécialités auvergnates,pour les généalogistes beaucoup de photos d'écoles et les monuments des villages avec les noms ainsi que autres blogs ou sites enfin tout ce qui fait notre belle région . A vous de juger en me laissant un petit com. Petite astuce pour regarder les photos sans défiler dans le blog cliquer sur une photo de l'article puis à l'aide des flèches sur le coté de celle-ci vous pourrez visionner toutes les photos de l'article.

01 May

Le marchand de peaux de lapins

Publié par Papou Poustache  - Catégories :  #Cpauvergne, #cpsm, #photos, #Rétro, #Année 60, #Métiers

Souvenez vous du marchand de peaux de lapins, qui était un marchand ambulant, en faisait lui-même commerce, il allait ensuite revendre ces peaux ramassées à droite et à gauche, à des tanneurs, afin que ces derniers les travaillent et en fassent de belles vestes, de beaux manteaux ou des bonnets pour l'hiver.
 
Dans mon village ils étaient deux à passer l'un avec son vélo et sa remorque Michelin, l'autre avec sa 203 fourgonnette et en plus celui-ci faisait le chiffonnier.
 
Dans mon bourg comme dans toute l'Auvergne d'ailleurs et surement dans tous les petits villages de France nous élevions nos lapins au foin ,à la luzerne, betteraves et orge que nous cultivions et pour le repas du dimanche on tuait le lapin et on gardait la peau.
 
Celle ci était retournée poils à l'intérieur et enfilée dans une fourche de bois qu'on serrait un peu pour l' introduire jusqu'à ce que le bout sorte vers la tête et en s'écartant elle se tendait et elle séchait comme cela, mais d'autres la bourraient de paille ou de journaux.
 
Quand le Piarot passait car c'était son cri de guerre "Piarot" quand il arrivait dans un quartier on lui vendait la peau je me souviens les négociations étaient tendues entre 10 et 20 centimes de Franc la peau ..
 
C'était dans les années 60
Vous avez été tellement nombreux à commenter que je rajoute vos commentaires dans cet article à la fin

 

Le marchand de peaux de lapins
Le marchand de peaux de lapins
Le marchand de peaux de lapins
Le marchand de peaux de lapins
Le marchand de peaux de lapins

Voici une photo de Roland Bray (Merci beaucoup)

La photo de mon grand père , marchand de peaux de lapins à Aurillac

dans les années 60.

Mon grand père Clément Bray marchand de peaux de lapins à Aurillac dans les années 60 , voici ce qu'écrivait récemment de lui un historien local : "personnage haut en couleur de la vie locale Clément Bray était connu de toute la ville d'Aurillac ,qu'il parcourait chaque jour avec sa baladeuse et accompagné de sa chienne pour récupérer les peaux de lapins .

Il annonçait son passage en criant " pilharot ,pilharot les peaux !" Les peaux étaient ensuite revendues et dirigées vers les tanneries .

Le marchand de peaux de lapins

Vous avez été tellement nombreux à commenter que j'ai publié vos souvenirs

Christine Megniot

Nous a Cusset on écoutait Pirot peau de lapin il était en vélo avec une cagette que de souvenirs

 

Martine Dorot

Je me souviens quand il passait au Bois de Lempre..c était des belles années de ma jeunesse...

Florence Coherier

Oui que de beaux souvenirs..à ces époques chez les grands parents..il y avait de vrais liens avec les gens..les voisins s'entraidaient pendant les foins..le ramassage des pommes de terres..quand on tuait le cochon..les vendanges...les gens se retrouvai…Voir plus

 

Claudine Chaminand

Le "piarrot" maman nous disait qu'il allait nous emmener si nous n'étions pas sages aussi petite fille j'en avais plutôt peur lorsqu'il passait dans la rue à Clermont 😉,je pense que piarrot était la déformation de peillereau

Michèle Varagnat

Il ne fallait pas le rater si mon père était à l’usine le jour ou il passait. C’était ma mission de l’appeler et lui donner les peaux de lapin. On l’entendait crier « piaro, peaux d’lapins, chiffons!! »

Corinne Coco

Mon grand-père fessais sa la peau du lapin sur ses bois en forme de y a peu près comme une fourche. Cécile Maurio

Florence Nichetti

Moi aussi j ai connue il passait au champ roubeau ,et on disait le Pirot exacte ...il criait peau d lapin,peau d lapin !!!!! Et mon grand père quand il avait tué les lapins il lui donnait.... Moi aussi je le craignais un peux .il avait des cagettes sur le vélo .

 

Mary Della Chiesa

Dans les Hautes-Alpes aussi je me souviens enfant de cet homme qui criez peaux de lapin

1

Evelyne Aivre

Je me souviens aussi ma grand mère les faisaient sécher avec du foin dedans et effectivement le piarot passait pour les récupéré.

Denis France

J'ai connue ça toute petite, c'est moi qui lui vendait et l'argent pour moi Car je donnais aux lapins le repas.Des souvenirs d'enfance . Merci 🙋

Janette Poujol

Souvenir de mon village quand il passait reccuper les peaux, il crié fort dans la rue , j avais la trouille 😀😆

Alain Sonnet

Bonsoir, alors, je pense qu'il y a une légère erreur sur le nom du métier.Notre brave homme était le "peillarot", c'est a dire le chiffonnier, celui qui collectait les "peilles", les morceaux de chiffons.Je me souviens que lorsque j'étais petit, ma grand-mère me portait a califourchon sur son dos, et j'étais alors au "peillarot" ou au "piarot", c'est a dire a la manière qu'avaient les premiers chiffonniers de porter leurs trouvailles dans leur dos. Souvenirs,souvenirs..... C'était en Sancy Artense

Auvergne Alain Sonnet

oui dans les exemples cités dans mon village celui en vélo et remorque ne ramassait que les peaux de lapins,chevreaux,agneaux quand à l'autre avec sa 203 il ramassait en plus le cuivre,le zinc,un peu de ferraille et les chiffons.

Brice Sabatier

Une pensée à mon arrière grand père, mon grand père qui étaient vendeur de peau de lapin dans notre Auvergne 😊

Suzanne Combry Gerey Beylot

Et dans la Loire c'était le Pater,... qui criait : Pater,peaux d'lapins...

 

Pierrette Baldran

Je me souviens mon papa mettaient de la paille dedans il l appeler le piarot toute ma jeunesse on était heureux

 

Véronique Henry

Moi qui est grandit en ville à Vichy on disait le pirot et j'en avait peur. Il avait un vélo comme un triporteur....

Frederic Pialoux

Que de souvenirs !!! Il y'a longtemps ... C'était le bon temps ... Nous étions jeunes !!!

ona Horacio

Tu as raison maxi 20c de francs est encore des belles et grande peaux

 

Marie France Fazincani

Souvenirs de mon village où ce marchand passait récupérer les peaux

 

Petit Vidocq

En Haute-Loire on l'appelait :Le Pater en patois.

 

Evelyne Lheritier

Ah oui il criait "piarro"

Agnès Pion

J'ai bien connu ça dans mon enfance , mon grand père disait" voilà le piaraut qui arrive" et moi j'en avais peur.

Antoine Martin

Jai connu cette epoque avec le cri du piarot

 

Catherine Chazelet

Je me rappelle bien du Piarrot mon papa avait taillé des branches de noisetiers pour tendre les peaux de lapin

Monique Barthomeuf

Je me rappelle ! Les quelques centimes nous satisfaisant pour acheter des "malabar" chewing-gum. À celui ou celle qui faisait les plus grosses bulles !!

Suzanne Georger

Ma.grand. mère. Aussi.elle. mettaient. Du.foin

Françoise Menanteau

J'ai connu ça , mon Dieu que de souvenirs !!!

Jean-Luc L'Appelou

Dans la Loire souvenez du patère.... Il passait avec sa camionnette en criant ''Patère ! Peaux de lapin ! Et nous les gosses nous en avions une peuf bleue .....

Sylvie Chantal Espinasse

Même dans les rues de Clermont Ferrand à l’époque ..

Mireille Gire

Je me souviens parfaitement Chez nous, il passait à vélo J'étais enfant et toutes ces peaux entassées sur son porte bagage nous rendaient le personnage un peu effrayant...Merci de réveiller en nous ces souvenirs

 

Agnes Guiot

Je me souviens dans ma très lointaine petite enfance en ardeche " pater peaux de lapins"

 

Marie-Agnès Bardel

Oui je m'en souviens ! À châlons aussi il criait peau de lapin peau !

Corinne Barbat

Je me souviens du Piarrot,j etais toute petite et je crois qu il était des Pradeaux le notre🤗

 

Michèle Collange

Oh oui Je me souviens...ma grand mère m avait fait un manteau avec....moi aussi j avais peur du marchand 😊

Anne Toto

Je m'en rappelle quand j'étais petite à la campagne dans notre belle Auvergne

 

Christiane Bertrand-favière

chez mes parents on les vendait ..

Emilie Rougier

Dans les années 50/60 je me rappelle chez mes grands-parents à Talizat dans le Cantal j’en avais peur !! Quand je l’entendais je partais me cacher 🤪😂

Robert Chapas

J'ai connu cette époque !

Denise LaDen's

pillarot de lapi ( désolée pour l'orthographe) on en a parlé en début de semaine avec la famille! copieur!!! lol

Daniel Roux

il y en avait un a 50m de chez moi a joze 63 mr perret

Alain Mourgues

A fraissinet c étais le père allègre. Le piarot il rigolait avec le grd père

Georgette Martin

Je me souviens de Mr Pouille de Lempde sur allagnon

Maryse Jay

Le piarot, je me rappelle bien ...

Ma Anie

Moi c était le "pirot" sur Chirat l église

Kaki Hardy

Horrible

Da Costa Adri Chico

De beaux souvenirs de jeunesse

Et oui mon coeur 😘

Lucienne Malhiere

Mon beau père ramassait les peaux de lqpins

Maryse Chalaron

Souvenur, souvenir, piarot, piarot !!!!

Daniel Ferret

Moi aussi je m’en rappelle

Jean-roger David

Oui.... le cri du piarot........

Jeannine Merle

Le pillarot

Jeanine Vialatte

Je me souviens bien du Piarrot ma grand-mère taillait des branches de noisetiers pour tendre les peaux des lapins quand elle en tuait pour faire le repas. Nous le tenions par les pattes avec mon frère (années 60 !) Que cela me paraît loi

Jean-claude Pambrun

Pareil pour moi.

Sylvie Couvreur

Je m.en rappelle bien ...pkoi piarot.... trop bien

Brigitte Ducreux

Chez nous aussi,on l'appelait " le Patis" . A cette époque on en avait peur!!!!....car les parents nous disaient: si tu n'es pas sage, je te donnes au Patis

Philippe Grenier

Je me souviens de ces moments de vie à la campagne. En Auvergne chez ma grand-tante, elles étaient pendues au-dessus du bâtiment à bois sur des fourches en bois exposées à l'air libre !

 

Paul Auchamps

Je me souviens, je devais avoir 4/5 ans j'en ais 65 c'était a Lusigny, il passait tout les ans en criant peaux il me semblait. Il était a Solex attelé d'une remorque , tout vêtu de noir avec un chapeau noir également. Que de souvenirs de cette époque heureuse, nous n'étions pas riches mais seulement heureux

Nounouche Favier

 " piarot" criait il . J en avait un peu peur. Sur le guidon de son vélo pendaient des dizaines de peau et je devais m approcher pour lui vendre celles de mon pépé pour quelques centimes de franc. Et de plus rien pour ma tirelire !!!

Christian Caffy

Nous l'entendions descendre l'avenue du Mont Dore à Beaumont. Il y croisait le tram qui montait à Ceyrat. Son cri de ralliement, je crois, était "piiiiiiaro, pi ! "

Marie Noelle Tallaron

 oui, je me rappelle

Colette Lieval

J'ai connu!!!

 

Philippe Vaudoyer

le peilheux

 

Philippe Vaudoyer

c'est bien ça

Chantal Bayssac

Oui je me rappel ...peaux de lapin il crie

Philippe Vaudoyer

moi aussi

Dominique Mazzelli

Le pirrot , chez nous à Vichy, j'étais petite , et j'en avais peur, il passait à vélo avec une remorque

Christine Dambron

 À Auzon il passait en vélo et m'a grand lui vendait une misère les peaux des lapins qu'on mangeait le dimanche, elle les cuisinait sur la vieille cuisinière à bois, ils mijotaient pendant au moins 3h, un délice...

Iona Horacio

je me rappelle nom du marchand de peau de lapins de Lempdes c'était le pere passeport quand ont lui vendez des peaux. C etais pour des bonbons chez la mère chapon à ste florine vers l.eglise

 

Jean Piludu

C'était celui de lempdes qui passait passepont et il y en avait un autre en vélo je ne me rappelle plus peut être Fayet.Marlène Rourequ'en penses tu?De plus tu n'as meme pas reconnu la photo.Iona Horacio

Jacqueline Boisseau

La je me souviens quant il passait et qu'il criait " peaux de lapins"avec son vélo mais par contre j'ai oublié son nom. Maintenant ça me gênerait car j'ai eu de nombreux lapins nains et c'est tellement adorable. Quand je venais à Charbonnier il y avait le chat, 4 lapins nains et une fois un pigeon que l'on avait recueilli sur la route blessé.

Jacqueline Boisseau

 C'est pas lui qu'on appelait le père Brisebise ? Où alors c'était qui que l'on appelait comme cela

Daniel Vion Dury

C'était pas un marchand de peaux de lapins mais un acheteur de peaux de lapns... Il criait dans les rues podlapin podlapin podlapin !!

Jean Piludu

il faisait les deux car les peaux de lapins ils ne les gardaient pas pour lui mais les revendaient aux tanneries.Chantal Bayssac et Daniel Vion Dury

Chantal Bayssac

Oui Daniel c est ca

Rene Piludu

Pierrooooot y il criait pour annoncer son arrivée

 

Benoite Pungartnik

oui je m'en souviens très bien. celui qui passait chez etait de Lempdes(43).c'est très loin tout ca. mais ce sont des souvenirs que nos enfants ne connaitront pas.

 

Francis Corion

Dans nos corons des mines du pas de Calais c'était pareil ... avec aussi le rémouleur ...

Josiane Désiré Chandeze

C'était dans les années 50 pour être juste.jai connu et on était heureuses de voir le piaro car la menue monnaie était pour nous. Encore du plaisir avec vos petites histoires.un grand merci

Evelyne Thomasson

 j'avais peur de lui quand il passait à st pierre eynac chez ma grand mère, lui il criait "peaux d'lapins", j'avais aussi peur des peaux pendues bourrées de foin qui pendaient au plafond de l'écurie en l'attendant(une ou deux!)

Brigitte Damprun-Duda

 Le PIAROT à VEZEZOUX petite je le rappelle quand il venait chercher les peaux de lapins.

 

Chantal Bonnefont

Je me rappelle. Ma grand mère les faisait sécher sur du noisetier séché.

Andrée Seguin-Maucci

Je me souviens, dans les années 50....

Patrick Rodier

je me souviens avec sa 403 il était très dur en affaires çà négociait dur avec mon paternel, c'était dans les années 60 1967 1968 il criait piarrot..piarrot..

 

Yvan Thonnat

G connu ça

Marie Jose Parejo

Mes parents mettaient de la paille pour que la peau ne colle pas

Vincent Lejoly

Ho! Que de souvenirs ! J'étais extrêmement jeune dans les années 50. Nous habitions cité dr la jordane à Aurillac. Ce personnage passait souvent en criant
"Pilharo des peaux !" j'ai le souvenir d'un type un peu effrayant.
Il passait souvent par là peut être en raison de la présence de familles pauvres habitant un lieu dénommé "les baraquements". Je pense que ces gens devaient avoir quelques lapins et vendaient les peaux.
Je crois aussi que le terme Pilharo faisait référence aux "pilles". Les chiffons en langue vernaculaire. C'était à quelques encablures de la fin de la guerre tout était récupérable. Négociable, transformable.....
C'est fou ces années 50! C'était la sortie de la guerre que nous n avions pas connue. Mais ses ravages se faisaient encore sentir. Y avait l' abbé Pierre. Il était venu crier son désespoir salle Herriot aux casernes d Aurillac. La salle était pleine de Goundots (appellation des Aurillacois en patois cantalien).
Merci pour votre attention.

Gisèle Goigoux Loddo

Mon papa ramassait les peaux de lapin on disait qu'il allait à la chine c était dans le Cantal.

Stroumfette Stromfette

Piarrrrot…j'entendais ..et je me cachais….pas très courageuse ...plus grande je le saluait…...

Brigitte Damprun-Duda Stroumfette Stromfette

moi aussi j'avais un peu peur

Vincent Lejoly Stroumfette Stromfette

ils faisaient peur. C'est vrai.

Espérance Carnon

Oui je me souviens sur Arvant il venait de Lempdes avec son vélo

Chantal Gauthier Espérance Carnon

De Lempdes Puy de Dôme ? Il devait s'agir alors du père Bonal... Il me faisait tellement peur !!! C'était la terreur des enfants pas très sages !!!

JO Dessinmekss

Issoire. Il passait rue de Brioude. Mon voisin qui avait des lapins lui vendait ses peaux. Mais, il prenait aussi les vieux vêtements. Piarot, oui, mais aussi un peu fripier.

Marie Claire Tixier

Ben voui, Joël : le peilharot c'est celui qui récupère les peilhes [qui sont des chiffons] ;)

Edith Goliard

he ouile pierrot

Brigitte Sifferlen

Merci de me rappeler tout un tas de souvenirs dont celui-là, lorsque je vivais chez mes grands parents. C est ma grand mère qui s occupait des lapins

Guy Astorg

chez nous a aurillac piarot il passait en 1955 et plus il disait peau de lapin pour acheter du pain peau de lapine pour acheter la chopine que de souvenir merci a PAPOU

Colette Dieu-brochet Guy Astorg

vous avez les mêmes souvenirs que moi !!! J'entends encore ..... peau de lapin !!! Dans la rue j'étais gamine mais quel souvenir !!!

Marlene Ballario

Ah oui on lui gardait toutes les peaux de nos lapins.. .je me souviens bien du Piarot !

 

Monique Bazarnik

A la combelle il crie peau de lapins

Elisa Digrazia

Je me rappelle très bien dans le 63

Monique Ragozzino

 J'ai connu, il me faisait peur.

 

Babeth Abrial

Et oui je m'en souviens on l'appelait le piarot on en avait même un peu peur quand il poussait son cri de guerre 🤣🤣

Andre Bouvet

À oui j'avais bien oublié. Je repense à Piaro peau de lapin avec sa carriole. Mes parents gardaient bien les peaux..je vais raconter ce souvenir à ma mère.

Daniel Garcia

Souvenirs chez mon Gd père...

Gouteredonde Yolande

Souvenirs d'enfance ! 😥

Geneviève Freyssinge

Il criait pillaro peau de lapin
Souvenirs de 70 ans

Michel Zorc

j'ai bien connu!

Danielle Carbonell

Que de bons souvenirs! Merci Jean bonne journée

 

Commenter cet article

isabelle 03/05/2020 07:14

je suis originaire du nord , mais nous avons habité la somme près d'Amiens dans un petit village dans les années 60 , il y avait aussi quelqu''un qui ramassait les peaux de lapins en camionnette à cette époque .à priori c'est une activité qui a été exercée dans beaucoup de départements

Jacky perrier 02/05/2020 17:05

Je me souviens de celui qui avait une 203 ,il avait son depot dans une impasse de la Barriere d'Issoire ..c'etait un bric a brac extraordinaire ,il etait brocanteur aussi ..je ne me souviens pas de son nom ..

Gilberte DELMAS-BASTIDE 02/05/2020 09:07

Merci Papou Poustache pour ces photos; je savais qu'il y avait des vendeurs de eaux de lapins, mais n'avais jamais vu de photos; j'en étais venue à penser que c'était une légende rurale..

GERARD MATON 10/08/2020 20:18

Du coté de Montluçon, c était le PEILLEROT qui passé....

Archives

À propos

Auvergne une région magnifique à explorer.Vous allez voir les villages d'Auvergne au travers du dernier siècle et aujourd'hui.Complètés par vos dons de photos(merci d'avance).De ce fait cela en fait un site unique car beaucoup de photos inédites. Vous aurez également des articles spécifiques fruits de recherche sur les anciennes industries,sources,gare,monde rural,légendes,faits divers anciens,personnalités,notre enfance,les spécialités auvergnates,pour les généalogistes beaucoup de photos d'écoles et les monuments des villages avec les noms ainsi que autres blogs ou sites enfin tout ce qui fait notre belle région . A vous de juger en me laissant un petit com. Petite astuce pour regarder les photos sans défiler dans le blog cliquer sur une photo de l'article puis à l'aide des flèches sur le coté de celle-ci vous pourrez visionner toutes les photos de l'article.