Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Source Pompadour à Arlanc

14 Juillet 2017, 05:15am

Publié par cpauvergne

Voici une source que j'avais eu l'occasion de prendre en photos en 2012.

 

 

Les bâtiments étaient en délabrement je n'ai pas osé rentrer à l'intérieur pour localiser la source toutefois j'ai pris en photos le bâtiment et intrigué par le nom j'ai fait des recherches dont voici le résultat.

Vous serez surpris par le nombre de maladie que cette source était sensée soigner on se demande pourquoi elle n'existe plus.

Une surprise de taille la route qui vient de la Chaise Dieu pour aller à Vichy et qui passe devant la source aurait été réalisée afin de faciliter l'acheminement de l'eau au château de Versailles pour  Mme de Pompadour.

Vous verrez dans les textes le nom d'Ariane il semblerait qu'Arlanc avant s'appelait Ariane.

Source Pompadour à Arlanc

Source Pompadour

 

Peut-etre une explication pour le nom de la source en photo en début et fin d'article.

 

Cette dame 1, dont la naissance ne répondait ni à ses titres ni à sa fortune, avait été liée dans sa jeunesse avec une certaine Mme Gauthier, marchande, qui faisait un commerce de blondes avec M..*, d'Ariane. Ce M...., qui allait quelquefois à Paris, voyait la dame Gauthier pour leurs affaires réciproques.Celle-ci était assez communicative ; d'ailleurs elle était souffrante, et l'être souffrant trouve un certain soulagement à se plaindre. Elle se plaignit donc à M.... de ses maux, dont elle ne dissimula pas la cause.il lui dit alors qu'il y avait dans son pays des Eaux minérales réputées très salutaires pour celte indisposition, lui offrant, si elle en voulait essayer, de la recevoir chez lui. L'offre acceptée, les Eaux furent

 

  1. Mme de Pompadour. prises avec succès. La dame Gauthier, pendant son séjour à Ariane(Arlanc), avait fait des achats de blondes; à son retour, elle s'empressa d'aller à Versailles en offrir quelques pièces de choix à Mme de Pompadour,qui, malgré son élévation, avait Conservé des rapports assez intimes avec la marchande. Surprise de trouver Mme Gauthier dans un état de santé si florissant, la marquise lui en demanda la cause avec d'autant plus d'intérêt qu'elle languissait elle-même de l'indisposition dont son ancienne amie venait d'être si heureusement et si subitement guérie. En apprenant que cet heureux résultat était dû aux Eaux d'Ariane, elle éprouva le désir assez naturel d'en faire aussi usage. Mais si Mme de Pompadour était dans un rang plus brillant que celui de Mme Gauthier, elle n'était pas aussi libre de ses actions. Retenue par des intrigues de cour et par la volonté du Roi, qui objecta les difficultés du voyage à travers les montagnes d'Auvergne, regardées alors comme inaccessibles, elle dut renoncer à un déplacement qui rencontrait trop d'obstacles ; il fut convenu qu'on ferait venir les Eaux d,'Arlanc à Fontainebleau, où on les prendrait pour se rapprocher un peu de la source bienfaisante, et qu'on s'occuperait incessamment d'une route qui en rendrait l'abord plus facile. — Ainsi fut arrêté, dit-on  le projet de la route qui passe maintenant à côté de ce mêmes Eaux .

 

4. Tiré des Chroniques de la cour de Louis XV.

Source Pompadour à Arlanc
Source Pompadour à Arlanc
Source Pompadour à Arlanc
Source Pompadour à Arlanc

 

Les eaux minérales oubliées d'Auvergne: Arlanc les bains(63)

 

 

 

 

Pour réaliser cet article j'ai trouvé très peu d'éléments numérisés certains vont le trouver incomplet mais je compte sur ces personnes pour m'aider à l'améliorer.

 

Pour lire l'intégralité du texte dont les extraits vous sont présentés dans cet article il vous suffit de cliquer sur le lien

document numérisé du docteur Bravard

SITUATION DE L'ETABLISSEMENT.

 

Avant de faire connaître l'analyse des.Eaux miné- rales d'Ariane, et d'entrer dans le détail de leurs pro-. priétés thérapeutiques, il n'est pas, je pense, inutile de dire quelques mots de l'Établissement. Située à dix.minutes de distance de la ville, la source, qui autrefois était en plein champ, se trouve aujourd'hui renfermée dans un vaste clos. Un très- grand bâtiment, placé sur la route nationale de Paris à Marseille, est destiné à loger les buveurs; un chemin uni, bordé d'acacias, conduit, par une pente peu rapide, au pied de la source.

Les Eaux minérales, contenues autrefois dans un réservoir découvert, étaient exposées à l'air libre; aujourd'hui la fontaine est construite en pierres de taille, et les Eaux sont préservées de toute.atteinte extérieure. L'eau coule par des robinets placés à différentes hauteurs; aussi se renouvelle,-t-elle sans cesse et jouit-elle d'une limpidité et d'une force extraordinaires. Une petite promenade circulaire offre aux buveurs la plus grande commodité. Un établissement de bains d'Eau de rivière et d'eau minérale, attenant à la fontaine, permet de combiner à volonté des bains et des fumigations de toute espèce, et de vaincre, avec plus de facilité les dartres, les "gales, les affections vénériennes invétérées, et grand nombre de maladies qui souvent résistent aux Eaux minérales administrées seulement sous forme de boissons. :

 Les bains d'Eau minérale commencent à prendre un très-grand développement. On peut, a volonté, leur donner le degré.de force qui convient à l'âge, au tempérament,, au genre d'affection du malade.

Les cures opérées jusqu'à ce jour, chez tous ceux qui en ont fait usage, sont un sûr garant que leurs effets thérapeutiques se manifesteront de plus en plus.

 Des promenades embellies par de larges allées d'arbres d'espèces variées, une salle de danse ombragée par des platanes, et divers jeux, offrent aux

buveurs un exercice non moins agréable que salutaire. Pour les jours où le temps n'est pas beau , il y a une seconde salle de danse recouverte.

Les personnes qui désireraient jouir entièrement des charmes et de la tranquillité d'un séjour cham- pêtre, trouveront à l'Établissement des appartements commodes et agréables. II s'y joindra pour elles l'avantage de pouvoir, à toutes les heures de la journée, boire quelques verres d'Eau minérale, et d'avoir, matin et soir, le Médecin à leur disposition :

rien, en un mot, ne manquera à leurs besoins.

 

On voit cité souvent le nom d'Ariane je pense que c'est une faute de traduction lors de la numérisation car je n'ai trouvé aucun village qui s'appelle de ce nom mais peut je me tromper j'èspère avoir des commentaires qui me fournirons plus d'explications

Les habitants du bourg ont, depuis quelques années, construit plusieurs maisons destinées au logement des buveurs. Quatre Établissements de bains de rivière et de vapeur, fort bien tenus, y sont en pleine activité

1. Du bourg à la source, la route nationale,

ombragée par des acacias, offre une promenade délicieuse.

Chaque année, du 10 au 15 mai, l'Établissement est mis à la disposition des malades. Tout ce qui concerne la salubrité et la propreté peut défier les investigations de la critique la plus sévère.

4. On a, dans ces dernières années, prétendu que les bains d'eau de rivière de l'Établissement ne valaient pas ceux du bourg, par la raison que ceux-ci sont plus rapprochés de la rivière ; mais le bon sens des buveurs a déjà fait justice de ces insinuations intéressées. Autrefois la rivière avait son lit dans l'endroit même où se trouve la fontaine, et les terres qui l'en séparent aujourd'hui ne ont que des terres d'alluvion. Elle alimente le récipient de l'eau des bains, qui, d'ailleurs, est cimenté jusqu'à une profondeur telle qu'aucune autre eau ne peut s'y mêler avec celle de la rivière. Il y a plus: dans les grandes sécheresses, les bains du bourg ne valent pas ceux de l'Établissement, dont l'eau est toujours filtrée par la couche de sable qu'elle traverse ; ils leur sont même très- inférieurs , à raison de la mauvaise qualité de leur eau, altérée par une cause assez connue. .

 

 

 

 

 Les Eaux d'Ariane ont une antique renommée, et cette célébrité, elles la justifient tous les jours davantage. A l'appui de cette assertion, je pourrais citer ici bon nombre d'observations intéressantes; mais, pour ne pas dépasser les limites que m'impose la nature de ce travail, je ne mentionnerai que les trois cas dont j'ai déjà parlé dans ma première édition. Au chapitre viu, d'ailleurs, en faisant rémunération des maladies contre lesquelles on peut, avec le plus de succès, employer les Eaux d'Ariane, j'aurai soin de signaler celles où l'emploi de ces Eaux a le mieux répondu à mon allenle. Je m'en réfère, au surplus, au témoignage des personnes, en si grand nombre, auxquelles, d'après leur propre déclaration, l'usage des Eaux de cette source a valu un complet retour à la santé.
 M- LAVERNIÈRE, receveur de l'enregistrement à Ariane, tourmenté depuis assez longtemps par de fréquentes coliques néphrétiques, qui le faisaient cruellement souffrir, se mit à boire de ces Eaux; au bout de quelques jours eut lieu une expulsion de plusieurs petits calculs. Une fois débarrassé de ces pierres, M. Lavernière ne ressentit plus aucune douleur. Depuis ce temps sa santé est excellente; mais reconnaissant envers la fontaine qui fut sa bienfaitrice, il en emploie presque continuellement l'Eau comme boisson ordinaire.,

M. DE ROSTAING, ancien curé d'Ambert, publiait partout qu'il ne devait la vie qu'à ces Eaux. S'il allait dîner chez un de ses amis, il ne manquait jamais d'en emporter avec lui une ou deux bouteilles. Il était atteint d'un catarrhe vésical chronique; ses urines étaient rares, elles sortaient parfois goutte à goutte avec une sensation de chaleur très-vive au méat urinaire. Les Eaux d'Ariane lui furent con- seillées ; il en fit usage à la dose d'une bouteille à une bouteille et demie par jour, et bientôt tous ces symptômes disparurent. Les urines sortirent par jets ;
il n'éprouva plus ni sensation de chaleur, ni agitation; et, à simple titre de précaution, il continua d'en faire usage.

1° Le sieur Passemart, huissier à Saint-Bonnet-le- Chastel, Puy-de-Dôme, s'est fait conduire à la source, se soutenant à peine avec des béquilles. Ses souffrances étaient si vives qu'elles lui arrachaient des cris lamentables. Plusieurs articulations présentaient
un gonflement considérable ; dans celles des pieds et des mains, qui offraient une très-grande déviation, s'étaient formées des concrétions d'urate de soude et de chaux, indice certain de l'ancienneté de la ma- ladie; après huit à dix bains, j'ai vu le malade jeter
ses béquilles; après quinze bains, la déviation des membres avait disparu, et les concrétions sortaient d'elles-mêmes par une ouverture qui se produisait
naturellement.

2° Lé sieur Sauret, tenant un café à Ariane, atteint aussi, mais depuis moins longtemps, de la
goutte, qui chaque année lui revenait par accès, trois ou quatre fois, le sieur Sauret, dis-je, encouragé par les bons résultats qu'avait obtenus le sieur
Passemart, a fait comme lui usage des bains d'Eau minérale d'Ariane, et avec non moins de succès.

 

 

 


MALADIES DANS LESQUELLES ON PEUT AVEC LE PLUS GRAND SUCCÈS'
EMPLOYER LES EAUX D'ARLANC

 1°Fièvres.

2° Catarrhes chroniques.

3° Hémorrhagies passives.

4° Aménorrhée atonique.

5° Hypocondrie et Mélancolie.


6° Névroses de la digestion.

7" Anaphrodisiù.

8° Stérilité.

9" Scorbut

10° Scrofules.

11° Hydropisie.

12 Affections calculeuses

13° Choléra.

14° Maladies des articulations

Quand on voit la liste des maladies que cette eau est sensée guérir toujours d'après le Docteur Bravard- Deriols on se demande pourquoi cette source n'existe plus

 

Source Pompadour à Arlanc
Source Pompadour à Arlanc
Source Pompadour à Arlanc
Source Pompadour à Arlanc
Source Pompadour à Arlanc
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5849497h

Madame de Pompadour

 

Une favorite protectrice des arts (1721-1764)

Madame de Pompadour, maîtresse, amie et conseillère de Louis XV, resta auprès de lui jusqu’à sa mort en 1764. Introduite à la Cour par relations, elle est remarquée par le Roi et devient rapidement l’une de ses favorites préférées. Louis XV fait construire pour elle le Petit Trianon, véritable havre de paix.

Future marquise de Pompadour, Jeanne-Antoinette Lenormant d’Etiolles, née Poisson, rencontre Louis XV à Versailles en 1745. Elle est invitée au grand bal masqué donné pour le mariage du dauphin Louis-Ferdinand. Le Roi s’éprend d’elle et l’installe la même année au château de Versailles, dans un appartement au-dessus du sien. Un escalier secret permet à Louis XV de s’y rendre, à l’abri des regards. En juillet, il lui offre le domaine de Pompadour, la favorite devient Marquise et est officiellement présentée à la Cour en septembre 1745. Mais ses origines bourgeoises et non nobles - elle est la fille d’un conducteur du service des vivres - lui attire rapidement les critiques des milieux aristocratiques. Pourtant, elle arrive à faire nommer son frère, le marquis de Marigny, Surintendant des Bâtiments du roi.

A partir des années 1750, elle cesse d’être la maîtresse du Roi mais conserve une grande influence sur celui-ci. Installée désormais au rez-de-chaussée du corps central, elle introduit à la Cour des jeunes filles qu’elle lui présente, diligente de nouvelles constructions et occupe surtout un rôle artistique. En 1756, elle encourage la création de la Manufacture de porcelaine de Sèvres, favorise l’aménagement de la place Louis XV, l’actuelle place de la Concorde, et convainc le souverain, appuyée par son frère le marquis de Marigny, de faire édifier le Petit Trianon. Amatrice de soupe de truffes, de chocolat et de champagne, Madame de Pompadour s’intéresse aussi aux nourritures de l’esprit, et encourage en 1751 la publication des deux premiers tomes de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

Deux ans plus tard, en 1752, Louis XV lui achète l’hôtel d’Evreux, aujourd’hui palais de l’Elysée, pour ses séjours parisiens. Elle partage alors son temps entre la capitale et son château de Bellevue, à Meudon. Mais à 42 ans, en 1764, elle meurt d’une congestion pulmonaire à Versailles. Le Roi regrettera cette « amie de vingt ans ».

Commenter cet article

manou 17/07/2017 08:32

Une source d'eau minérale oubliée...quelle histoire ! Je ne connaissais pas son existence. Tu es sûr que personne dans l'environnement immédiat, ne s'est approprié son captage ? Il faut chercher parmi les centenaires :) Merci pour toutes ces infos

cerise 03/12/2016 10:04

incroyable - super article très intéressant - mais il faut bien que les médecins gagnent leur croûte
le trou de la sécu c'est pas grave ......
en tout cas continuez de nous faire faire de belles découvertes merci -

frederic collange 03/12/2016 08:35

tres interessant et enrichissant

four jane 03/12/2016 08:17

magnifique ,merci

bondurri 05/12/2014 08:07

trés jolies photos hé oui c'est pas possibles de soigner autant de maladies !!bon vendredi amitié bises a vous 2