Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer.Vous allez voir les villages d'Auvergne au travers du dernier siècle et aujourd'hui.Complètés par vos dons de photos(merci d'avance).De ce fait cela en fait un site unique car beaucoup de photos inédites. Vous aurez également des articles spécifiques fruits de recherche sur les anciennes industries,sources,gare,monde rural,légendes,faits divers anciens,personnalités,notre enfance,les spécialités auvergnates,pour les généalogistes beaucoup de photos d'écoles et les monuments des villages avec les noms ainsi que autres blogs ou sites enfin tout ce qui fait notre belle région . A vous de juger en me laissant un petit com. Petite astuce pour regarder les photos sans défiler dans le blog cliquer sur une photo de l'article puis à l'aide des flèches sur le coté de celle-ci vous pourrez visionner toutes les photos de l'article.

28 Jan

Les mines du bassin de Brassac: La Combelle-Bayard

Publié par Papou Poustache  - Catégories :  #mines d'Auvergne, #Mines du bassin de brassac, #La Combelle, #patrimoine industriel, #région Issoire, #bassin minier, #industries du bassin miniers

La mine de La Combelle

Un article avec les photos d'Aujourd'hui .

Des cartes de la mine et de l'installation dans les années 60

Puis les anciens puits de mines.

En fin d'articles vous verrez des photos des bâtiments des ateliers de l’installation.

Et enfin des liens pour regarder les articles qui parlaient de ces mines au fin 1800 début 1900.

 

Concession de La Combelle jusqu'en 1900

Concession de La Combelle

Le gisement comprend plusieurs couches qui sont du mur au toit, la veine de Bure, la veine Verrerie, la veine de Sole et la veine Combelle. On y exploite un charbon maigre à 8-9% de MV. Il est faiblement grisouteux mais peut présenter des dégagements instantanés.

La veine de Bure est inexploitable, les autres sont constituées par 2 à 4 bancs de charbon séparés par des intercalations de schistes, de gores et de grès. Les veines de Sole et Combelle constituent un faisceau de couches exploitées tandis que la veine Verrerie constitue un faisceau faisant l’objet d’une exploitation indépendante du premier du fait de l’intercalation stérile d’environ 60 m qui les sépare. La direction des couches d’abord est-ouest s’infléchit vers le sud-ouest pour rejoindre la concession contiguë de Charbonnier.

A l’est le gisement est limité par une faille nord-sud du terrain primitif. Entre cette faille limite et le plissement principal, le gisement est affecté par 3 plis logés entre deux pintes de terrain primitif. La partie est du gisement compris entre la faille limite et les 3 plis a une longueur de 1.000m ; elle constitue le siège des Graves. La partie centre du gisement affecté en partie par les plis constitue le siège de Basse-Combelle ; la partie sud-ouest est la région de Bayard. Le pendage des couches est de 35 à 50° dans la région de Cellamine et des Graves, 70° dans la région de Basse-Combelle et 50° dans la région Bayard.

En 1863, la compagnie des mines de Brassac exploite le bassin de La Combelle par trois puits : le puits d’Orléans qui exploite la couche de la Verrerie entre 264 et 205 m, le puits de Verrerie qui exploite la même couche entre 205 m (travaux à cette époque à 50 m du jour) et le jour et le puits de la Ronzière (étage inférieur à 178 m) qui sert à l’extraction du trop plein du puits de la Verrerie qui ne peut être amené au niveau 205 ; il ne sert que l’hiver et doit cesser toute activité d’extraction.

Au puits d’Orléans les travaux ont un développement de 600 m, la galerie de roulage est au niveau 264. Le charbon abattu est amené à cette galerie au moyen de plans et de cheminées puis conduit à un faux puits (bure) qui le descend au niveau 325 m d’où il est mené au puits d’extraction par un TB. Un TB est en cours de creusement au niveau 264 pour éviter ce transfert. Au puits de la Verrerie, les travaux ont un développement de 1.000 m ; sur une longueur de 700 m le massif est enlevé jusqu’au jour. Le charbon provenant de la partie Ouest du puits est desservi par 2 chevaux et 1 plan, mais la prolongation de ce plan doit permettre la suppression des chevaux. A l’Est les travaux sont desservis par 5 chevaux et un plan. Afin d’améliorer l’extraction, une nouvelle recette est envisagée à ce puits à 50 m en dessous de la précédente entièrement desservie par des plans inclinés.

Les 3 puits communiquent ensemble par des cheminées. Tous les ouvriers du puits de la Verrerie descendent et remontent par le puits de la Ronzière. Ceux du puits d’Orléans passent par ce puits. L’épuisement se fait presque complètement par le puits d’Orléans.

La production est de 250 bennes à Orléans, 300 bennes à Verrerie et 30 bennes à Ronzière.

Concession de La Combelle 1900-1946

En 1910, à la fermeture de Commentry, de nombreux mineurs viendront s’installer à Brassac.

Une centrale électrique est créée

Siège du puits des Graves :

En 1913 débute le creusement du puits des Graves (5 mètres de diamètre). Il est mis en service en 1924 et atteint 680 mètres.

L’exploitation a lieu par tailles chassantes ou par tailles avec gradins renversés selon l’inclinaison de la couche. En 1929/31, le plan 535 a terminé l’exploitation en veine Combelle entre les niveaux + 24 et + 74. Les plans inclinés 570-55-600 et le bure N°2 exploitent les veines Combelle et Verrerie entre les niveaux + 174 et –25. Les plans inclinés 32 –430 –400 –200 et le bure n°3 entre les niveaux + 74 et – 26, exploitent les veines Verrerie et Combelle entre les niveaux + 114 et + 224 dans des panneaux incomplètement déhouillés par les anciens en prolongation du bure n°2..

Le siège de Basse-Combelle :

On exploite à partir de ce siège :

- La veine Verrerie qui comprend 4 bancs à partir du toit : 1er banc (ou veine de Forge – 1 à 2 m de puissance), 2ème banc (banc intermédiaire – 0,8 à 1 m), 3ème et 4ème bancs (respectivement 2 m et 0,70 m). Ces quatre bancs sont tantôt ensemble, tantôt séparément selon l’épaisseur.

- La veine de Sole qui comprend 2 bancs exploitables de 1,40 et 0,80 m de puissance dans la région du puits et qui n’e forment qu’un seul banc au sud du puits avec une puissance de 3 m.

- La veine Combelle qui comprend 3 bancs exploitables : 1er banc (banc du toit – 1 à 1,20 m), 2ème banc (grande veine Combelle – 2,50 m en moyenne pouvant aller jusqu’à 5 ou 6 m), 3ème banc (banc du mur – 0,70 m).

L’exploitation (1929/31) se fait par les plans inclinés 750 (entre niveaux 114 et 151), 790 (entre 114 et 74) et 20 (entre +74 à +24)..

Le puits Bayard

En 1924 débute le fonçage du puits Bayard. Une galerie de reconnaissance a été tracée en 1929 vers la concession de Charbonnier en suivant la veine Sole et une autre nord au niveau 157 se dirige au Nord vers Basse Combelle en suivant les veines de Sole et Verrerie. L’unique méthode employée est celle des tailles chassantes avec remblai sec complet. La production 1929 est de 157.700 tonnes avec 1.013 personnes. La société fait cette année là une bénéfice de 2.174.215 francs soit 13,80 francs/t.

 

Production la Combelle

1923 96.551t

1924 98.620t

1925 112.982t

 

En 1930 les effectifs sont de 689 personnes au fond, 412 au jour. Les bénéfices par tonne sont 0,39f/t, il n’y a pas de dividendes. En 1931 exploitation des bures 2 et 3 en veines Verrerie et Combelle dans le quartier des Graves et en Basse Combelle aux plan 750, 760 790.

En 1932 est mise en service une nouvelle usine d’agglomération d’une capacité de plus 100.000 tonnes par an.

 

En 1935, le petit puits de Sellamines est fermé et l’exploitation est assurée par les puits les Graves, Basse Combelle, la Verrerie, Sellamines et le puits Bayard. L’exploitation concerne les quartiers Graves Levant (entre +74 et –26 et le sous étage –26/-126), Graves Couchant et Basse Combelle (étage +114/+154 en Verrerie, étage +74/+114 en veines Combelle, Sole et Verrerie). L’approfondissement du puits Basse Combelle a été entrepris entre 74 et –26.

En 1937/38 sont exploités les quartiers Graves Levant, Graves Couchant et Basse Combelle (niveaux 74/114 et 114/154 dans le faisceau Verrerie et –26/74 en Verrerie et Combelle. En 1937 la mine emploie 560 ouvriers au fond et 427 au jour.

Le roulage comprend un traînage mécanisé à câble suspendu de 2.700m avec 2 moteurs électriques de 38 kW.

En 1943 est remis en service le vieux puits de la Vielle Machine à Basse-Combelle, fermé depuis une dizaine d’années, pour suppléer le puits des Graves saboté par la Résistance. Il sera définitivement fermé en 1946.

 

Texte issu en partie de :http://mines-auvergne.e-monsite.com

et de recherche sur Gallica voir en fin d'article

Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines
les puits des graves et de Célamines

les puits des graves et de Célamines

les mines de basse-Combelle
les mines de basse-Combelle

les mines de basse-Combelle

Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard
Les mines du bassin de Brassac:  La Combelle-Bayard

Les revues à consulter sur Galica concernant cette mine

Revue de la législation des mines, minières, usines métallurgiques, carrières et sources d'eaux minérales... -Chevalier-Maresq (Paris) Chevalier-Maresq (Paris) Danel (Lille)-1896 Informations détaillées Périodique

  • Extrait 1 :

Concession de Celle et Combelle, située dans le département du Puy-de-DômeNous citerons en particulier la notice publiée par M. Baudin, ingénieur des mines Dans la concession de BouxllOTS, le faisceau comprend un grand nombre de couches, dont quatre jusqu'ici ont donné lieu à une exploitation régulière

Extrait 2 :

La mine de La Combelle est l'une des plus anciennes de l'AuvergneIl existe, dans cette concession, deux centres d'extraction : Le Puits de Basse-Combelle, produisant des charbons maigres à 4 4 °/o de matières volatiles

Notices relatives à la participation du ministère des travaux publics à l'Exposition universelle, en ce qui concerne le corps des mines -imp. nationale (Paris)-1878 Informations détaillées Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

  • Extrait 1 :

D'autres failles traversent la partie occidentale des travaux de la Combelle, le champ d'exploitation du Grosménil, celui des Barthes, etcLa topographie souterraine du bassin de Brassac a été mise au courant par M. AMIOT, ingénieur ordinaire des mines, chargé du sous-arrondissement de Clermont, attaché au Service de la carte géologique détaillée de la France et à celui des topographies souterraines, avec le concours de M. MASSIN, garde-mines. MISES

Extrait 2 :

Le groupe inférieur comprend les mines de la Combelle et de CharbonnierA la Combelle, deux systèmes de couches ont été reconnus sur un développement de i,5oo mètres et une profondeur de 32 5 mètres

Rapport de M. Du Souich,... à la commission d'études des moyens propres à prévenir les explosions de grisou sur la réglementation de l'exploitation dans les mines à grisou -impr. de A. de Rivière (Paris)-1879 Informations détaillées Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

  • Extrait 1 :

47 Dans le Puy-de-Dôme, des arrêtés des s4 août 1875 et i5 mars 1877 Pour les mines de Charbonnier et de la Combelle. (Les arrêtés de ces trois derniers départements sont calqués en grande partie les uns sur les autresles mines non sujettes à grisou devant, elles-mêmes, être pourvues de quelques lampes de sûreté

Extrait 2 :

Les articles 5 et 6 prévoient les visites périodiques de la mine, et l'interdiction des chantiers dangereuxarrêté concernant la concession de la Combelle (Puy-de-Dôme

Extrait 3 :

Les ouvriers désigés peuvent seuls tirer des coups de mines, et ils né peuvent les tirer que dans les quartiers où l'usage de la poudre est autorisé (art. 120Si l'on emploie des cartouches, elles doivent être faites avec soin hors de la mine

Observations sur les mines de Mons, et sur les autres mines de charbon, qui approvisionnent Paris, par M. Michel Chevalier,... -impr. de H. Fournier (Paris)- Informations détaillées Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

  • Extrait 1 :

La mine du Gros-Menil, en particulier, est ouverte depuis plusieurs sièclesD'après des expériences rapportées dans le Journal des Mines, tome xi , la pesanteur spécifique de la houille d'Auvergne est : Pour le charbon de la Taupe 1.351 des Barthes 1.453 de la Combelle 1

Extrait 2 :

La concession de la Combelle fournit un charbon différent du précédent, qui lie colle pas , qui est facile à embraser , flambant, moins fragile, et qui résiste moins au feuLes mines d'Auvergne fournissent une troisième qualité de charbon

Extrait 3 :

à la Combelle, c'est encore davantage au Gros-MénilA la Combelle et au GrosMénil , ils sont munis d'une machine à vapeur

Rapports du Préfet, procès-verbaux des délibérations - Conseil général du Puy-de-Dôme -Conseil général du Puy-de-Dôme (Clermont-Ferrand)-1941 Informations détaillées Périodique

  • Extrait 1 :

N\"- 77 (EMBRANCHEMENT SUR BRASSAC-LES-MINES) — PROJET DE DEFENSE CONTRE LES CRUES DE L'ALLIER ENTRE LES MINES DE LA COMBELLE ET LE VILLAGE DU THERON SUR UNE LONGUEUR DE 300 METRES — ENGAGEMENTS A PRENDRE PAR LE DÉPARTEMENTRAPPORT DU PREFET Messieurs, J'ai l'honneur de vous soumettre, ci-joint.un dossier établi par le Service vicinal,, relatif au projet de défense du chemin départemental n\" 77 E., entre les mines de La Combelle et le village du Théron, sur une longueur de 300 mètres

Commenter cet article

chantal 13/12/2019 11:12

bonjour, j'ai lu la page concernant La Combelle avec beaucoup d'attention. En effet, je recherche toute information concernant les mineurs dans les années 30, et notamment les mineurs yougoslaves (où habitaient-ils autour du puits de la Combelle ?). Mon grand-père était mineur de fond et ma maman est née à Auzat. Merci pour cette page et ces belles illustrations qui permettent de mieux comprendre le paysage des mines. Existe-t'il un ouvrage qui parle des mineurs, de leurs conditions, de leurs nationalités et qui raconte l'histoire de ces puits ? Bien cordialement.

Frederic Barre 23/02/2017 13:19

BRAVO je suis activement votre site qui me permet beaucoup de recherche et qui reste (c'est le cas de le dire une mine d'informations) !!!
continué comme ça UN GRAND MERCI

Papou Poustache 13/12/2019 12:37

Bonjour oui il existe de nombreux ouvrage sur la mine du bassin.Un peu orienté syndicat mais ont le mérite d'exister

bondurri 22/01/2015 07:09

je commence bien la journée bel album merci papou bon jeudi amitié bises a vous 2!!

Archives

À propos

Auvergne une région magnifique à explorer.Vous allez voir les villages d'Auvergne au travers du dernier siècle et aujourd'hui.Complètés par vos dons de photos(merci d'avance).De ce fait cela en fait un site unique car beaucoup de photos inédites. Vous aurez également des articles spécifiques fruits de recherche sur les anciennes industries,sources,gare,monde rural,légendes,faits divers anciens,personnalités,notre enfance,les spécialités auvergnates,pour les généalogistes beaucoup de photos d'écoles et les monuments des villages avec les noms ainsi que autres blogs ou sites enfin tout ce qui fait notre belle région . A vous de juger en me laissant un petit com. Petite astuce pour regarder les photos sans défiler dans le blog cliquer sur une photo de l'article puis à l'aide des flèches sur le coté de celle-ci vous pourrez visionner toutes les photos de l'article.