Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Les villages du Puy de Dome:Mailhat Commune de Lamontgie(63)

9 Juillet 2017, 15:16pm

Publié par Papou Poustache

Le village de Mailhat

Ce village se trouve sur la commune de Lamontgie à 3km

Mailhat est un village du département du Puy de Dme, d'environ 50 habitants, dépendant de la commune de Lamontgie (536 habitants en 2006).

Histoire

Jusqu'à la révolution, l’église paroissiale se trouvait à Mailhat.

Bien que dépendant de la paroisse de Mailhat,Lamontgie n’en constituait pas moins une communauté particulière. Au XVIe siècle Lamontgie était le lieu de déroulement de sept foires par an et la vigne avait alors une assez grande importance.

En 1790, Lamontgie et Mailhat furent séparés et devinrent deux communes ; Lamontgie fut chef-lieu d'un canton jusqu'en 1801. À cette date, les deux villages furent réunis et le siège paroissial fut fixé à Lamontgie. Au XIXe siècle, Mailhat perdit toute importance et son église fut laissée à l’abandon.

Mailhat-Lamontgie, une étonnante église de campagne

Lien du texte ci-dessous

http://www.terres-romanes-auvergne.com/mailhat-lamontgie.html

Eglise de Mailhat

Situé à quelques jets de flèches au sud-est de la cité de Saint-Austremoine, le petit village de Mailhat renferme l'une des plus étonnantes églises de campagne de la Limagne d'Issoire.

Bien que de taille modeste, cette ancienne chapelle du prieuré clunisien de Sauxillanges possède un programme sculpté qui n'a rien à envier à ceux des églises majeures de Basse-Auvergne. Paroissiale jusqu'à la Révolution, Notre-Dame de Mailhat fut construite à la fin du XIIe siècle par une école auvergnate ayant subi une influence languedocienne.

Doté d'une nef unique, d'un chœur à plan tréflé et d'un narthex typiquement auvergnats, cet édifice a subi quelques aménagements au XIVe siècle : l'abside fut surélevée de plusieurs mètres pour recevoir une pièce fortifiée. Cette abside, de forme polygonale, adopte une structure architecturale fréquemment employée dans certaines églises de la région, comme à Auzon pour la collégiale Saint-Laurent. Outre son architecture caractéristique de la région, le monument offre un portail sud exceptionnel : des voussures en plein cintre reposent sur un alignement de colonnettes à chapiteaux, dont certaines, en marbre bleu, sont des remplois d'époque gallo-romaine.

Les sculptures sur les piédroits représentent des poissons, une femme aux seins mordus par des serpents, des personnages accroupis. Luxure, avarice, vices semblent envahir l'extérieur du monument, s'appropriant également les nombreux modillons aux faces simiesques troublantes. A l'intérieur, des anges, des hommes barbus, accroupis, s'accaparent les chapiteaux. A des atlantes répondent des sirènes à queue bifide ; une chouette engloutit une tortue

L'église
L'église
L'église
L'église
L'église

L'église

Le village
Le village
Le village
Le village
Le village
Le village
Le village
Le village
Le village

Le village

Four du village d'à coté
Four du village d'à coté

Four du village d'à coté

Clic Gauche sur la carte avec le bouton de la souris attendre que le personnage apparaisse,Prendre le personnage avec la flèche de la souris en maintenant le clique gauche,Déplacer le personnage sur le pointeur du village,Puis à l'aide la molette promener vous dans le village,Attention seules les rues en bleues peuvent étre visitées.Astuce au bout des rues faites un double clic sur la route et vous irez encore plus loin.Utiliser aussi la molette pour Zoomer je vous fais confiance avec quelques manipulations vous maitriserez.Bonne visite

Cartes postales anciennes
Cartes postales anciennes
Cartes postales anciennes
Cartes postales anciennes
Cartes postales anciennes
Cartes postales anciennes
Cartes postales anciennes
Cartes postales anciennes

Cartes postales anciennes

Voir les commentaires

Les régles pour les touristes qui visitent l'Auvergne

30 Juin 2017, 07:09am

Publié par Papou Poustache

   L'auvergnat aime l'humour voici un petit guide pour vous amis touristes qui venez visiter notre belle région.

Ces règles vous semblent dures mais vous allez vite les adopter ne vous fâchez pas amis parisiens malgré certains propos à votre encontre qui sont dans ces quelques lignes .

Merci à tous et vive l'Auvergne

GUIDE DE SURVIE POUR LES TOURISTES CITADINS, PERDUS EN AUVERGNE :


 N'oubliez jamais que vous n'êtes pas chez vous - L'autoroute ce n'est pas le périph' c'est l'A75: rien à voir avec le 75 de ta plaque et si on roule à 110 au lieu de 130 c'est qu'il y a un radar planqué au bord de la route et pas indiqué par ton GPS et ce n'est pas la peine d'accélérer avec ta grosse voiture allemande quand un cantalou essaie de te doubler avec sa 205 de 1985 !
-
> L'Auvergne n'est pas une région mais un pays, n'oublie pas que tu quittes la France pour entrer en Auvergne, la capitale est Clermont, le rugby c'est l'ASM, les pneus c'est Michelin et l'Élysée le zenith d'auvergne. Paris c'est pour faire fortune en ramassant des sous à des types comme toi. Le Patois n'est pas un dialecte mais une langue respectable, même Coca s'y est fait « fai tot pétar miladiu ».
-
> N'oublie pas que l'on préfère montrer notre cul que notre porte monnaie.

Non, on n’a pas des poireaux plus gros que chez vous, ce sont des maïs et nos petits pois ne sont pas petits ce sont des lentilles du Puy  ou de St Flour.


 > On n’a pas des vaches, ce sont des Salers, elles ne s'appellent pas meuh mais Marguerite ou Fleur et sont parfois bien plus intelligentes qu'un parigot en 4X4 !
-
 > Ne branchez jamais en boite, contentez-vous de danser.
-
 > Même immatriculée 03, 15, 43 ou 63 une voiture de location reste une voiture de location.
-
 > Arrêtez de dire 'Oh, comme c'est beau' , nous, on le sait !
-
 > Ne vous ridiculisez pas en parlant de jardinage ou de Rugby ou surtout de nature et de campagne.
-
 > Ne roulez pas à 40 km/h sur les routes de montagne, nos routes ne sont pas dangereuses, c'est vous qui ne savez pas conduire.
-
 > Ne perdez votre temps à faire des grands signes au bord de la route lorsque vous êtes perdus ou si vous avez crevé, un auvergnat ne s'arrête pas pour un 75 ...

> Ici le Klaxon n'est là que pour dire bonjour. Vous ne connaissez personne, ne klaxonnez pas.

 

Si la voiture comporte un autocollant "j'aime la chasse", ils sont prioritaires et les chemins sont à eux....et ils sont armés 7j/7 et 24/24

 > Ici un repas équilibré comporte du jambon, du lard, du saucisson, du Cantal et du St Nectaire et du pinard, rouge de préférence.
 > Ici on ne boit pas de la piquette, mais de grands crus de Boudes, du Fel,Chanturgue ou  de Gentiane et de Verveine. Vous n'avez rien à faire au comptoir, il nous est réservé.

 > Ne dites pas que la truffade ou l'aligot sont des plats lourds à digérer ou bien il faudra les "rendre" avant de partir ....

 > Ne branchez pas les paysans d'ici sur l'Europe et l'environnement, même nous, nous n'y arrivons pas - Ne nous lancez jamais de défis stupides sur notre capacité à tenir l'alcool. Vous avez perdu d’avance.

 > On n’a pas peur des contrôles de gendarmerie la nuit ... pour rentrer chez nous y'a toujours au moins 5 routes possibles.... dont 4 ne sont pas sur les cartes !

 > Ici, nous sommes les Gaulois, et vous des Parigots, des citadins et vous n'êtes pas nos ancêtres et nous ne sommes pas vos "bouseux" !!

> Ici il ne fait pas froid mais le climat est vivifiant et il y a moins d'acariens et de parasites dans tout un département de l'Auvergne que dans le lit qui est dans votre piaule .

 > Ici quand il neige on est rentré chez nous à la même heure que d'habitude... et on vous regarde à la TV, galérer sur le périph jusqu'à minuit car il y à 3 flocons empilé sous vos roues ....

 > Ici on se réveille la nuit pour aller pisser... vous, vous vous réveillez la nuit pour aller fermer votre porte à clé ou parce que vous vous demandez si votre bagnole est toujours dans la rue ...

 > On a pas peur de prendre le métro à 22h... ici, y'en a pas !
 

Toute fois amis Parisien sachez que l’Auvergnat à Paris  n’est pas à l’aise sans ses grands espaces il est venu par obligation ce Bougnat rondouillard car chez nous il faut aussi faire vivre sa famille et la terre même si elle est superbe ne suffit plus à subvenir a ses moyens.

Voir les commentaires

Auvergne

28 Juin 2017, 06:00am

Publié par Papou Poustache

Les montagnes en Auvergne et en Rhône-Alpes, Massif Central, Alpes et Jura, ont gardé à travers les siècles ce rôle de protection pour les hommes : ainsi des protestants après la révocation de l’Édit de Nantes en 1685 dans le Vivarais et le Dauphiné ou des résistants pendant la Seconde Guerre mondiale dans le Vercors et au plateau des Glières en Rhône-Alpes, dans la Margeride et au Mont Mouchet en Auvergne, par exemple. Aujourd’hui leurs sites et milieux naturels sont reconnus, protégés et valorisés dans les parcs et réserves naturelles. Les deux régions sont, avec des atouts différents, tant paysagers que patrimoniaux, très attractives pour le tourisme.

 

 

Auvergne

De l’Antiquité, on retient que l’Auvergne était riche et puissante, protégée des incursions par son relief montagneux : plusieurs décennies de politiques publiques d’aménagement du territoire n’ont pas effacé ce qui est désigné aujourd’hui comme enclavement. Les chemins des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle la contournent exceptée une étape au Puy-en-Velay. Rhône-Alpes, a contrario, était déjà sillonnée de voies romaines allant jusqu’à Cologne ou Aoste en contournant le lac Léman, et l’importance du port de Vienne égalait celle d’Ostie, au sud de Rome.

Auvergne

Les montagnes en Auvergne et en Rhône-Alpes, Massif Central, Alpes et Jura, ont gardé à travers les siècles ce rôle de protection pour les hommes : ainsi des protestants après la révocation de l’Édit de Nantes en 1685 dans le Vivarais et le Dauphiné ou des résistants pendant la Seconde Guerre mondiale dans le Vercors et au plateau des Glières en Rhône-Alpes, dans la Margeride et au Mont Mouchet en Auvergne, par exemple. Aujourd’hui leurs sites et milieux naturels sont reconnus, protégés et valorisés dans les parcs et réserves naturelles. Les deux régions sont, avec des atouts différents, tant paysagers que patrimoniaux, très attractives pour le tourisme.

Auvergne

Alors que l’Auvergne est solidement plantée au cœur de l’hexagone, Rhône-Alpes est située aux franges orientales, qui ont évolué jusqu’au rattachement en 1860 de ce qui est devenu la Savoie et la Haute-Savoie. Une frontière qui fut donc agitée, les alliances matrimoniales des XVIIème et XVIIIème siècles n’ayant pas assagi les ducs de Savoie ! Ces traces des péripéties de l’histoire et de ses conflits se lisent dans la géographie institutionnelle, telle l’enclave des papes dans la Drôme. Elles imprègnent également les langues entre oc, oïl et franco-provençal, les cultures : les bateliers du Rhône désignent sa rive gauche par « l’Empire » et la rive droite par « le Royaume », le Dauphiné ne s’étant rattaché à la France qu’au XVème siècle.

 

L'histoire de l'Auvergne est celle de l'une des plus anciennes unités régionales de France, mais aussi une de celles dont les frontières ont le moins varié. Étendue sur les montagnes du Massif central, elle est le territoire du peuple celte des Arvernes, qui impose en Gaule son hégémonie politique et dont le chef prend à deux époques la tête de la résistance militaire à la conquête romaine.

Prospère à l'époque gallo-romaine, christianisée par saint Austremoine et ses disciples, elle devient ensuite un des derniers bastions de la romanité face aux Wisigoths.

L'Auvergne traverse des âges sombres au début du Moyen Âge, avant de connaître un nouvel essor, à partir du Xe siècle, marqué par un grand élan spirituel, intellectuel et artistique, sous l'impulsion de ses évêques et de ses abbayes, dans une relative indépendance qui durera jusqu'au XIIIe siècle. Arbitrairement annexée et intégrée au domaine royal, et subissant progressivement la centralisation du royaume de France puis de la République, elle perd lentement son autonomie pour se voir reléguée au rang de province rurale, isolée par son relief, son mode de vie traditionnel, et un particularisme solidement ancré.

Histoire

 

Vercingétorix et la Guerre des Gaules

Vercingétorix naît en Auvergne vers -80 (date estimée). Il est le fils de Celtill, vergobret du peuple arverne qui a tenté de restaurer la monarchie arverne à son profit, abolie depuis la chute de Bituitos. Mis à mort par les magistrats et aristocrates, dont probablement son frère Gobannitio, désireux de ne pas provoquer Rome, Celtill est brûlé dans une cage de bois, selon la tradition gauloise.

Pour beaucoup d'historiens, le mot « Vercingétorix », qui signifie approximativement en langue gauloise « très grand roi des guerriers », serait à interpréter comme un titre plutôt qu'un nom.

En -58, débute la Guerre des Gaules. Jules César, prenant pour prétexte la menace que font peser les Germains sur ses alliés Éduens, commence l'invasion de la Gaule. Il soumet successivement les Belges, les Nerviens d'Ambiorix, les Bellovaques, les peuples de l'Armorique. Rome considère alors la Gaule comme conquise. À partir de -56, la résistance à la domination et à l'oppression romaine s'intensifie partout en Gaule, et un point de non-retour est franchi par les Carnutes, qui massacrent les commerçants romains lors de l'hiver -54/-53. Vercingétorix survient alors sur le devant de la scène politique, comme le meneur du parti anti-romain. Il revendique alors, comme l'avait fait son père, la royauté arverne pour lui. Il se heurte lui aussi aux autres aristocrates, et notamment à son oncle Gobannitio. Prenant la fuite, il s'appuie sur le peuple des campagnes pour s'imposer et prendre le titre de roi. Ce changement politique obtenu, il prend la tête de la coalition militaire gauloise contre César.

Il mène partout en Gaule la tactique de la terre brûlée, pour couper les vivres à l'ennemi. Lorsque César, à la tête de six légions, vient le défier en Auvergne sur son oppidum fortifié, en -52, lors du siège de Gergovie, il remporte la victoire et repousse l'armée romaine. Contraint à se replier à Alésia, après avoir perdu une partie de sa cavalerie, il y est à nouveau assiégé par César. Voyant que le blocus établi ne peut être brisé, malgré l'arrivée tardive de renforts gaulois, et que ses compagnons vont mourir de faim, Vercingétorix se constitue prisonnier auprès de César, contre la vie sauve pour ses hommes.

Auvergne
Auvergne
Auvergne
Auvergne
Auvergne

Voir les commentaires

Le village de Champeix

25 Juin 2017, 15:59pm

Publié par Papou Poustache

Voici des photos du village de Champeix prises l'hiver 2010 .

Les vues aériennes m'ont été offertes par la société Hélivolcan que je remercie.

Voici les photos du village de Champeix et des alentours. Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Champeix est situé dans le département du Puy-de-Dôme de la région de Auvergne Rhône Alpes  et a une surface de 12.12 km ² pour une population de 1 284 habitants. La carte de France du village de Champeix est présente en bas de page. On peut y voir Champeix vue du ciel.

Le village de Champeix

Le village de Champeix

Champeix est une jolie petite ville sur les bords de la Couze Chambon. Son nom vient du latin "Campellis", qui signifie "petit champ". L’endroit fut habité depuis fort longtemps, en témoigne la pierre levée néolithique, le menhir de Pierre-fiche sur la commune de Ludesse à quelques kilomètres.

Champeix est un village du centre de la France. Le village est situé dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne. Le village de Champeix appartient à l'arrondissement d'Issoire et au canton de Champeix. Le code postal du village de Champeix est le 63320 et son code Insee est le 63080. Les habitants de Champeix se nomment les Champillauds et les Champillaudes.

 

Au début du XIXe siècle, Champeix compte presque 2 000 habitants. Le village vit surtout grâce à ses vignobles. Mais les vignes sont atteintes d'une maladie, par la suite elles mourront toutes. Après ça, Champeix va perdre des habitants petit à petit jusque dans les années 1950, puis remonter à 1335 habitants en 2012.

Le village de Champeix

L'Auvergne vue du ciel: Champeix(63)

 

Auvergne vue du Haut

Champeix

Ces vues aériennes m'ont été envoyées par Isabelle de la Sociétè "Hélivolcan"

 

Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix

La couze a Champeix

Champeix village situé dans le Puy de Dome a mi-chemin entre Clermont et Besse

Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix

Foire a Champeix

 

Foire en 1908

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Foire en 1914

La place a Champeix

Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix

Vieilles maisons a Champeix

 

 

Le village de Champeix
Le village de Champeix

les rues de Champeix

Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix
Le village de Champeix

.Un peu d'histoire

A partir de 1225, la seigneurie et le château du Marchidial, possédant son église Saint-Jean et son presbytère, devinrent l’une des résidences des dauphins d’Auvergne. Le village, où se tenaient d’importantes foires et marchés, se dota d’une enceinte.
 

 

Au XVIe siècle, après être passée aux mains des Bourbons, la seigneurie est vendue à un habitant d’Issoire, Thomas Boyer, seigneur de Saint-Cirgues. A noter qu’au XVIIIe siècle, elle sera entre les mains de deux femmes remarquables : la marquise de Rupelmonde, égérie de Voltaire, et Madame de Tourzel, gouvernante des enfants de Louis XVI.

Généalogie

BERTRAND Champeix, 63080 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1762 - 1874

ANDRAUD Champeix (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1702 - 1819

BUFFAUD Champeix (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1703 - 1763

PARRAIN Champeix (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1717 - 1865

PARRIN Champeix (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1723 - 1865

BOISSIER Champeix,63320,en Sa Maison, Sise à Champeix, Quartier du Ma (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1855 - 1889

BOISSIER Champeix,63320 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1878 - 1972

BROCHE Champeix, 63080 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1888 - 1975

VEISSIERE Champeix (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1872 - 1884

GUILLAUME Champeix, 63080 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1907 - 1907

Voir les commentaires

Auvergne des traditions: La Truffade

19 Juin 2017, 17:52pm

Publié par Papou Poustache

La truffade

C'était le plat unique que l'on faisait dans le temps le jour de la batteuse dans le Cantal car il utilisait tous les ingrédients présents dans la ferme aujourd'hui plat traditionnel auvergnat.

L'origine du mot truffade vient des appellations de la pomme de terre en occitan auvergnat : trufa ou trufla.

La truffade, qu'est-ce que c'est ?

Plat traditionnel auvergnat par excellence, la truffade est le fruit de savoureuse alliance des pommes de terre rissolées , et de la tome fraîche. Moins connue que son cousin l'aligot, qui est un mélange de pomme de terre en purée, de crème et de tomme, la truffade est donc un autre moyen de savourer le fromage qui a fait la réputation du Cantal. C'est aussi, de par sa composition, une alternative à la tartiflette.

 

 

La recette

 

Temps de préparation : 15 minutes Temps de cuisson : 30 minutes

Ingrédients (pour 8 personnes) : - 2,5 kg de pommes de terre ( Belle de Fontenay ou tout autre variété assez ferme) - 1 kg de tomme de cantal (étape intermédiaire entre le caillé et le cantal frais) - 1 belle gousse d'ail épluchée - 75 g de lard double ou 2 cuillères à soupe de graisse de canard (à défaut d'huile neutre type isio4 ) - sel, poivre - matériel : une cocotte en fonte (à défaut une poêle) et une cuillère en bois très solide

Eplucher les pommes de terre et les couper en gros dés d'environ 2 cm. Dans une cocotte en fonte (à défaut à la poêle) faire fondre la matière grasse et y faire revenir les pommes de terre en les retournant souvent pendant environ 20 mn. Saler et poivrer. Pendant ce temps : couper la tomme en fines tranches et l'ail en morceaux. Incorporer l'ail et sans cesser de remuer y introduire le fromage. Dès que la tomme est fondue servir chaud dans la cocotte (la préparation doit pouvoir filer sur plus d'un mètre).

Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade

La truffade, avec quoi ?

Traditionnellement, la truffade est servie avec de la saucisse de Salers ou du Jambon sec auvergnat, ce qui en fait un plat complet, et sera idéalement sublimée par un vin rouge (un coteau du Fel ou un Boudes ).
Assez riche, ce plat s'accompagnera d'une salade verte pour un repas équilibré.

Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade
Auvergne des traditions: La Truffade

Bon appétit

Voir les commentaires