Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Le Claux

15 Avril 2017, 19:47pm

Publié par Papou Poustache

Voici les photos du village de Le Claux et des alentours.
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Le Claux est situé dans le département du Cantal de la région de Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 28.07 km ² pour une population de 220 habitants. La carte de France du village de Le Claux est présente en bas de page.

Vous y verrez également le monument aux morts avec les noms et quelques photos anciennes

Le Claux

Le Claux est un petit village du centre de la France. Le village est situé dans le département du Cantal . Le village de Le Claux appartient à l'arrondissement de Saint-Flour et au canton de Murat. Le code postal du village de Le Claux est le 15400 et son code Insee est le 15050.

Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux

Monument aux morts avec les noms

Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux

Généalogie

 

BEGON Le Claux, 15400 (Cantal, Auvergne, France) 1839 - 1888

BESSON Le Claux, 15400 (Cantal, Auvergne, France) 1843 - 1909

BOYER Le Claux, 15400 (Cantal, Auvergne, France) 1892 - 1971

CHADEFAUX Le Claux, 15400 (Cantal, Auvergne, France) 1838 - 1969

LAVERGNE Le Claux, 15400 (Cantal, Auvergne, France) 1844 - 1866

LOUBEYRE Le Claux, 15400 (Cantal, Auvergne, France) 1841 - 1922

ROCHE Le Claux, 15400 (Cantal, Auvergne, France) 1793 - 1913

RODDE Le Claux, 15400 (Cantal, Auvergne, France) 1837 - 1982

AUSSEL Peyremale, le Claux (Cantal, Auvergne, France) 1717 - 1752

BERTRAND Peyremale, le Claux (Cantal, Auvergne, France) 1724 - 1838

Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux
Le Claux

Voir les commentaires

Pâques fête et tradition

15 Avril 2017, 19:44pm

Publié par Papou Poustache

Pâques c'est une fête religieuse mais au delà autour de cette fête il y a des coutumes,traditions,spécialités,légendes dans cet article nous allons faire un petit inventaire .

Vous avez entendu des termes "les cloches partent pour Rome,L’agneau de Pâques,les œufs de Pâques etc...mais savez vous d’où ils viennent,

La fete religieuse source Wikipedia

 

Pâques est la fête la plus importante du christianisme1. Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ, que le Nouveau Testament situe le surlendemain de la passion, c'est-à-dire « le troisième jour ». La solennité commence le dimanche de Pâques, qui pour les catholiques marque la fin du jeûne du carême, et dure huit jours (semaine de Pâques, semaine radieuse ou semaine des huit dimanches) (voir calendrier chrétien). Le pluriel de Pâques ne fait pas référence à une pluralité de dates. La langue française distingue en effet la Pâque originelle juive (ou Pessah) et la fête chrétienne de Pâques. La première commémore la sortie d'Égypte et la liberté retrouvée des enfants d'Israël. La fête chrétienne est multiple. Elle commémore à la fois la dernière Cène instituant l'eucharistie, la Passion du Christ et sa Résurrection.

La date de Pâques est fixée au premier dimanche après la pleine lune suivant le 21 mars ce qui, selon le calendrier de référence, donne souvent un jour de célébration différent pour les Églises occidentales et les orthodoxes.

Pâques fête et tradition
Pâques fête et tradition

Les oeufs de Paques

 

Du simple œuf dur coloré aux plus prestigieux œufs de Fabergé, l’oeuf de Pâques est resté une tradition dans le monde entier. Si nous pouvions redire son message au moment de Pâques….

 

En Italie, de nos jours encore, on fait bénir les oeufs de Pâques que l’on place au centre de la table. Les oeufs de Pâques russes et ukrainiens sont de véritables oeuvres d’art, aux motifs et aux couleurs très symboliques et géométriques, avec des représentations chrétiennes comme la croix, le Christ lui-même. D’année en année, certains seront conservés dans les familles. D’autres, durant le repas de Pâques, des oeufs souvent peints en rouge, seront frappés sur l’oeuf de son voisin, à qui se brisera le premier.

En Occident, jusqu’à ces dernières années, dans les campagnes ou les jardins de la maison en ville, une mystérieuse chasse aux trésors s’organisait au petit matin de Pâques. Selon la tradition, en revenant de Rome, les cloches qui se sont tues depuis le jeudi Saint au soir, y répandaient, oeufs, cloches, cocottes et autres gourmandises. La coutume d’offrir des œufs ou des lapins en chocolat est d’origine commerciale.

La tradition allemande veut, pour les enfants, que ce soit un lapin blanc invisible qui les cache. Aux États-Unis et en Alsace, c’est un lièvre ; en Thuringe, une cigogne ; en Westphalie, un renard ; en Suisse, un coucou.
Ces dernières années, dans bien des familles françaises, se renouent ce geste de jadis au moment du dessert, le dimanche de Pâques. Sur un plateau, se trouvent quelques petits vases de fleurs, des oeufs ou des petits lapins en chocolat. Les vitrines des pâtissiers les ont présentés à la gourmandise. A nous de dire aux convives de la fête leur signification pascale.

Pâques fête et tradition
Pâques fête et tradition

L'agneau de Pâques

L'agneau est l'un des symboles de Pâques, la première référence est bien entendu la référence biblique "Abraham sacrifiant un agneau à la place de son fils"

Dans la religion chrétienne comme dans la religion juive, l'agneau à une place très importante et symbolique. Si l'agneau est très important dans les deux religions il n'a pas du tout la même signification.
 
Dans la religion juive, l'agneau de Pâques rappel la traversée de la Mer Rouge tandis que dans la religion chrétienne il symbolise le Christ ressuscité.
 
L'agneau symbole de Pâques dans la religion chrétienne, est l'une des représentation de Jésus-Christ L'agneau pascal symbolise parfaitement les notions d'inocence et d'obéissance. L'agneau pascal est la représentation symbolique du sacrifice fait par Abraham à la demande de Dieu. L'agneau représente sa soumission à la volonté de Dieu puisqu'il était prêt à sacrifier son propre fils si Dieu l'exigeait. L'agneau est traditionnellement invité à la table de Pâques puisqu'il est le souvenir de ce sacrifice et de cette obéissance à Dieu. Selon les pays et les traditions chrétiennes, la consommation de l'agneau est plus ou moins importante et plus ou moins intégrée au rituel de Pâques.
 
Pâques fête et tradition

Le Lapin de Pâques

Le lapin de Pâques doit son origine à une ancienne culture orientale. A l'origine c'était un lièvre de Pâques. On ne sait pas au juste quand le nom fut changé et pourquoi. Les lapins étant très prolifiques, ce symbole en est sûrement un d'abondance. .

C'est en Allemagne qu'on associa pour la première fois le lapin de Pâques avec les oeufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants fabriquaient des nids de feuilles, de mousse ou d'herbe et les plaçaient dans le jardin. Ils croyaient que durant la nuit de Pâques, le lapin remplirait les nids d'oeufs multicolores.

Au Texas, les gens continuent une autre tradition allemande, les feux de Pâques. Ils croient que le lapin de Pâques fait brûler les fleurs sauvages pour obtenir la teinture avec laquelle il peint les oeufs.

 

Lapin ou cloches qui apporte les oeufs ?

Si dans tous les pays de culture chrétienne on trouve la tradition des oeufs de Pâques, ils ne sont pas apportés aux enfants de la même manière ! Chaque pays voire chaque région a sa tradition pour les oeufs de Pâques.

Pâques fête et tradition

Les cloches partent pour Rome

 

Le Jeudi-Saint au terme de la liturgie eucharistique, le célébrant porte au « reposoir » les pains consacré, qui seront reçus par les fidèles lors de la « messe des présanctifiés » (pré-consacrés) le Vendredi-Saint.

L’autel où vient d’être célébré la Cène du Seigneur est vide et dépouillé. Devant ce reposoir eucharistique, ce sont les heures de Gethsémani que nous devons revivre. Les cloches sont condamnées au silence pendant trois jours en signe de deuil.

Pour expliquer l’absence de sonnerie pendant cette période, on a dit longtemps aux enfants que les cloches partaient à Rome. Le Pape les bénissait avant leur retour. On pourrait et on devrait leur dire la vraie raison de ce silence. Et pourquoi pas cette allusion à l’Eglise de Rome, coeur de l’Eglise universelle….

Ce n’est que dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques qu’elles carillonnent pour annoncer la joie de la résurrection du Christ. On a dit longtemps aux enfants qu’elles revenaient chargées de friandises qu’elles déversaient dans les jardins et les prés, sur les balcons des appartements. On pourrait et on devrait leur dire que la plus grande joie vient du Christ ressuscité.

Dans l’est de la France, pour remplacer les cloches » parties à Rome » pendant la Semaine Sainte, les enfants faisaient sonner leurs crécelles dans les rues, pour annoncer les offices. La crécelle remplaçait la sonnette de l’autel dans les paroisses et les monastères.

Pâques fête et tradition

Dictons concernant un thème particulier: La fête de Pâques

Pâques tôt, Pâques tard,
Un bon merle a ses petits à Pâques.

 Pâques en mars,
Tombes de toutes parts.

 Pâques en avril,
Mort à femmes et à brebis.

 Pâques d'avril,
Vaut fumier ou purin de brebis.

 Pâques vieilles ou non vieilles,
Ne viennent jamais sans feuilles.

 Quand on a Pâques en mars,
C'est les filles qui vont aux gars.
Quand on a Pâques en avril,
C'est les gars qui vont aux filles.

 Si Pâques marsine,
il y aura guerre ou famine.

(marsine = arrive en mars)

Les Pâques pluvieuses
Sont souvent fromenteuses...
Et souvent menteuses.

 Pâques pluvieuses,
Mains pâteuses.

Pâques fête et tradition

Faire Pâques avant les Rameaux

 

Voir la photo ci dessus

Comme quoi qu'on ne sait pas tout moi même en faisant cet article j'ai appris des choses.

On aurait pu rajouter aussi le gâteau de Paques.

 

Voir les commentaires

Pont du Chateau

13 Avril 2017, 18:58pm

Publié par Papou Poustache

Voici les photos de la ville de Pont-du-Château et des alentours.
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Pont-du-Château est situé dans le département du Puy-de-Dôme de la région de  Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 21.61 km ² pour une population de 10 274 habitants. La carte de France de la ville de Pont-du-Château est présente en bas de page. On peut y voir le village au début du siècle dernier en fin d’article

Pont du Chateau

Pont-du-Château est une ville du centre de la France. La ville est située dans le département du Puy-de-Dôme La ville de Pont-du-Château appartient à l'arrondissement de Clermont-Ferrand et au canton de Pont-du-Château. Le code postal de la ville de Pont-du-Château est le 63430 et son code Insee est le 63284. Les habitants de Pont-du-Château se nomment les Castel-Pontins et les Castel-Pontines.

Un peu d'histoire

Le château-vieux fut incendié en 1580 suite à une épidémie de peste. Le château (actuelle mairie) est reconstruit au milieu du XVIIe siècle, à l’initiative de Guillaume de Montboissier Beaufort-Canillac, avec l'aide financière de son ami Mazarin.
Au XVIIIe siècle, la façade est harmonieusement remaniée par Philippe-Claude II de Montboissier Beaufort-Canillac.

Les origines de la ville

Ponte Casteri, le Pont, Castrum Pontis, Pont-du-Chasteau, autant de noms, autant d’étapes qui marquèrent la formation de la ville que nous connaissons.
A l'origine, trois bourgs nés à l’époque carolingienne, sans que l’on puisse donner de dates trop précises, donnèrent naissance à Pont-du-Château :
- à l’ouest Paulhat : déjà durant la paix romaine existaient dans le grand marais connu sous le nom de Limagne, de grandes fermes gallo-romaines, le Redon, Picou, la Tourette Chazal, mais à l’époque carolingienne grandit le village de Paulhat, au pied des buttes des Littes et du Ruchon…
- le village de Machal : né au paléolithique sous le Puy de Mur, il disparut lors des invasions normandes. Apparut alors sur la butte fortifiée, l’église Ste Martine entourée d’un village qui vivait des activités liées à la rivière Allier…
- enfin sur le rebord escarpé contre lequel butte la rivière, en une période fréquemment troublée par les incursions des Vikings, surgit un haut donjon de pierre que Louis Le Gros assiégea en 1122 et détruisit…

La ville médiévale

 

Guy de Dampierre s’empara de Pont-du-Château en 1212, pour le compte du roi de France, Philippe Auguste, lequel rattacha la ville à la couronne. Devenue au XIIIe siècle une véritable citadelle avec son « château vieux » et son unique enceinte, Philippe Auguste en fit une ville garnison, la dotant bientôt de deux nouvelles enceintes avec tours, portes et des remparts que l’on devine dans le plan de la vieille ville. Deux églises enrichissent ce patrimoine :
- Sainte-Martine, bel édifice d’art roman dont la construction s’étale sur plusieurs siècles depuis le XIIIe siècle, et récemment restaurée avec ses riches peintures d’origine
- et Notre-Dame de Paulhat, disparue du marais vers 1356 puis reconstruite à l’ouest des fortifications en 1384, et à nouveau détruite. Elle revêtira au XVIe siècle, avec la Renaissance, une étonnante architecture, résurgence de l’art roman Auvergnat.

La ville classique

 

Guillaume de Montboissier Beaufort-Canilhac, lieutenant général de l’armée d’Italie en 1654, de retour en Auvergne, comblé d’honneurs par Louis XIV, aidé de son ami Mazarin, fit édifier le château actuel, face à la vallée de l’Allier (le château-vieux ayant brulé). Il est construit selon une architecture civile fin Louis XIII début Louis XIV, avec sa façade nord couronnée d’une terrasse, son perron à double révolution, sa large terrasse sud qui surplombe des jardins à la française.

Au siècle des Lumière

 

Philippe-Claude de Montboissier Beaufort-Canilhac, après 1750, entreprit d’importants aménagements en son château : de vastes écuries à l’ouest, sculptures et parements en pierre de Volvic pour la façade nord, aménagements intérieurs faits de boiseries et peintures des plafonds à la française, pour n'en citer que quelques-uns.
À la même époque, entre 1765 et 1773, on construit un nouveau pont en pierre, un pont à nos jours indestructible malgré les inondations spectaculaires de l’Allier, et qui permit à la route royale 89 de poursuivre son itinéraire entre Lyon et Bordeaux.
Depuis près de 150 ans on traversait la rivière sur un bac !

Au XIXe siècle

 

Pont-du-Château possédait alors cinq ports, la Vortille, les Palisses, les Bouères, la Borde St Aventin et le port d’Amont. Ce dernier était le seul port bâti sur l’Allier entre Brioude et Moulins. L'activité batelière au début du siècle allait bon train ! Des milliers de sapinières chargées de charbon de Brassac, de vin, de pierres de Volvic, de papier, de bois, de chanvre partaient sur l'Allier à destination de Paris (grâce à l'ouverture du canal de Briare en 1642).
L'avénement du chemin de fer contraindra la batellerie et ses mariniers au silence à partir de 1865

Lien du texte ci-dessous

http://pontduchateau.fr/article/histoire-et-patrimoine

Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau

Monument aux morts

Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau
Pont du Chateau

Généalogie

http://www.lagenealogie.com/histoire-ville-village-commune/pont-du-ch%C3%A2teau-63284.html

BLANC Pont-du-Chateau,63430 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1899 - 1920

TOURLONIAS Pont du Chateau (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1887 - 1944

TOURLONIAS Pont-du-Chateau, 63284 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1876 - 1888

BONNARD Pont-du-Chateau,63284 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1790 - 1806

de MONTBOISSIER-BEAUFORT-CANILLAC Pont-du-Chateau,63430 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1714 - 1764

DUBOIS Pont-du-Chateau 63430,63430 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1859 - 1956

BAUDOT Pont-du-Chateau, 63430 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1920 - 1926

OUBRIER Pont du Chateau,Puy de Dome (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1928 - 1994

JAFFEUX Pont-du-Chateau (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1650 - 1700

BRAVARD Pont du Chateau (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1843 - 1885

Voir les commentaires

Dienne

11 Avril 2017, 19:04pm

Publié par Papou Poustache

 Voici les photos du village de Dienne et des alentours.
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Dienne est situé dans le département du Cantal de la région Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 46.33 km ² pour une population de 258 habitants.

Vous verrez également le village en cartes postales anciennes

 

 

Dienne

Dienne est un petit village du centre de la France. Le village est situé dans le département du Cantal en région Auvergne Rhône Alpes. Le village de Dienne appartient à l'arrondissement de Saint-Flour et au canton de Murat. Le code postal du village de Dienne est le 15300 et son code Insee est le 15061.

Dienne

L’histoire de Dienne

http://www.ailleurs-est-ici.fr/vacances-cantal/visiter-le-cantal/article/visite-de-dienne

* Le nom du village de Dienne serait la déformation de Diane, la déesse romaine de la chasse, de l’aide aux femmes à l’heure de l’accouchement et de la lune. Il y avait, selon un texte de 1369, un temple romain dédié à cette déesse en haut du rocher de Laqueuille, en face du village. Le nom de la rivière Santoire serait également déduit du mot "sanctuaire" de ce site. La vallée était très boisée et plein de gibier et un temple à la gardienne de la fôret et de la protectrice des chasseurs ne semble pas impossible.
* Ce temple de Dienne, édigé en bois et construit sur un site préhistorique plus ancien, fut selon le même texte démoli pendant les dernières années du règne de Charlemagne. Ce roi très chrétien aurait ordonné la déstruction de ce centre d’un culte païen. Du coup, le prêtre de la déesse, étant également le Seigneur du lieu, utilisait les matériaux du temple pour construire un château au même endroit en 806.
* Le prêtre de Diane se convertissait vers le christianisme mais il gardait le nom de la déesse, conservé par ses descendants jusqu’à la fin du 16ième siècle, avec son orthographe romaine de Diana ou Diane.
En patois local, les habitants de Dienne s’appellent toujours les ’Dianaïres’.
* Le premier château fort résitait longtemps au climat rude mais étant très exposé aux intempéries, les Seigneurs étaient obligés de l’abandonner quelques siècles plus tard à cause de son état vétuste. Aujourd’hui, seulement quelques traces de constructions ou de tranchées nous indiquent l’endroit où se trouvait ce premier château.
* Le deuxième château fut construit à Marchadial dans la vallée, en face du château abandonné. Selon la tradition, les vassaux du Seigneur utilisaient la charpente de l’ancien château pour construire, le même jour, le toit du nouveau. De ce 2ième château nous restent toujours le socle où fut construit maintenant une maison et 2 pans de mur d’un des tours. Beaucoup de pierres de tailles, dont les cheminées et les linteaux du château, ont été utilisés après sa destruction pour embellir les maisons de Dienne et de Drils autant à l’extérieur qu’à l’intérieur.
* Dès les temps les plus reculés, Dienne était un carrefour important. Le village se trouvait à la fois sur la voie romaine de Figeac à Massiac, sur la route du sel venant de l’Atlantique qui traversait le plateau du Limon d’Est en Ouest, sur la route d’Apchon à Murat et possédait en 1736 le seul pont sur la Santoire. Dienne était également situé sur la route de la transhumance venant du Col de Cabre et amenant les troupeaux du sud Cantal.

 

Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne

Monument Aux Morts

Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne

Les Fontaines

Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne

Les croix

Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne

Au hasard dans le village

Patrimoine

http://www.ailleurs-est-ici.fr/vacances-cantal/visiter-le-cantal/article/visite-de-dienne

* Au village nous passons devant l’ancien presbytère (derrière le foyer de ski de fond) avec sur la façade un cadran solaire et deux lucarnes aux curieuses sculptures. Plusieurs maisons ont des contours et des linteaux de portes sculptées (indication qu’il y avait un auberge, une forge, une étape de St-Jacues, etc.) et des toits en lauzes d’ordanchyte, une pierre volcanique rare dont il y avait une carrière au dessus de Dienne vers le Col d’Entremont.

* On retrouve également autour plusieurs édifices qui retracent les traditions d’un village de montagnes.
Souvent on avait au milieu du village le couderc, un endroit où tout le monde se rencontrait et où il y avait des outils communs :
 le travail pour ferrer les boeufs
 le four banal, utilisé par toute la commune pour faire les pains et les tartes une fois par 15 jours. On retrouve un tel four encore au Peuch, construit en cul de sac. voir photo.

 

Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne

L’église romane de Dienne

lien de l'article

http://www.ailleurs-est-ici.fr/vacances-cantal/visiter-le-cantal/article/visite-de-dienne

Histoire


* Le Seigneur de Diane, ancien prêtre de Diane, avait au 9ième siècleun villa en bas dans la vallée où passait la voie romaine. Cette maison de campagne était beaucoup plus confortable et accessible, mais moins propice à la défence que le château fort au Rocher de Laqueuille. Devenu chrétien, le Seigneur de Diane, suivi dans cette démarche par ses successeurs, mettait à disposition du culte chrétien les bains du villa pour poser l’autel et célébrer les rites du Christ.
* Au 12ième siècle la population s’était agrandi et on souhaitait édifier une plus grande et vraie église à Dienne. Les Seigneurs de Dienne, Léon II et Léon III, soutenaient cette demande et ils étaient les plus grands bienfaiteurs de cette entreprise.
* Léon II donnait une grande partie du plateau du Limon à l’abbaye d’Obazine en Corrèze (affilié à l’ordre de Citeaux) pour la fondation d’une monastère sur les terres de Dienne. Cette "Maison de Graule" était habitée par une centaine de religieux cisterciens pendant 2 siècles qui organisaient l’agriculture et l’élevage autour.
* Après avoir construit cette monastère sur le plateau du Limon, les religieux étaient appelés par le chevalier Léon III vers 1193, après son retour de la 3ième croisade, pour être les maîtres d’oeuvre de l’église paroissiale, qui s’érigeait au même endroit que les bains du villa. Ils fournissaient également les ouvriers qualifiés pour construire cet édifice, d’où les dimensions assez grandes et les multiples sculptures pour une église dans un endroit peu peuplé.

Extérieur

* Le premier édifice n’a guère changé depuis sa construction. Il a gardé sa forme en croix latine avec une nef centrale flanquée de 2 bas-côtés, un transept avec croisée, le choeur avec l’abside en cul de four et 2 absidioles à côté. Il mesure 25 m de long avec un choeur de 8 m et une largeur de 17,30m. La voûte centrale fait 11 m de haut.
* La porte, comme le porche ont été refaits au 15ième siècle. On y voit 4 voussures sur 4 colonettes avec chapiteaux, reposant sur des bases prismatiques. A droite, un chien sculpté garde la maison du Seigneur. Au dessus du porche on voit une gargouille avec une belle tête avec des cheveux bouclés qui semble représenter un moine.
* L’abside en hemicycle est décorée de denticules et de modillons à têtes, damiers, fougères etc. Des 2 absidioles, celui du côté nord à perdu ses modillons et sa corniche.
* Une chapelle latérale a été rajouté au 15ième siècle, en même temps que les travaux autour de la porte.
* On voit encore sur les murs, à 3 m de hauteur, les dernières traces de l’ancienne "litre" qui contournait l’église et sur laquelle les seigneurs de dienne marquaient leurs armoiries (encore bien conservées en 1888 selon les textes) en l’honneur des morts de leur famille.
* Primitivement le clocher était placé au-dessus de la coupole de l’inter transept. Quand ce clocher disparaissait, on le remplaçait par un clocher à peigne avec 5 baies sur le mur du couchant. En 1901 on agrandissait l’église d’une travée vers l’ouest et on voulait installer une vrai tour pour abriter les cloches. Après débat, l’argent prévu était utilisé pour créer une école à Collanges et on optait pour un modèle moins cher, étant de nouveau un clocher à peigne, plus haut que celui d’avant. Aujourd’hui il mesure 22,70 m de haut, amorti en triangle et il renferme 2 cloches (la grande de 1707 et la petite de 1807)
* En 1904, les lourdes tuiles du toit étaient remplacés par des ardoises et en même temps une charpente, placée sur les voûtes, surélevait la toiture.

Intérieur

* La nef centrale, éclairée à gauche par les baies du collatéral et au midi par les fenêtres des chapelles, mesure 10 m de long sur 5,40 m de large. Elle se prolonge au dessus d’une tribune d’environ 8 m. Elle est voûtée à plein cintre et divisée en 2 travées par un arc en doubleau légèrement brisé, reposant sur les murs gouttereaux.
* Ses pièces d’ameublement méritent le détour, parmi elles : le Christ sculpté sur bois grandeur nature, du 18ième siècle, restauré en 1960. Il représente le Sauveur à l’instant même ou il rend le dernier soupir. (classé MH en 1902). Plusieurs tableaux décorent l’intérieur, dont une toile avec la Nativité, classé en 1922. En même temps, aussi le bénitier sculpté sera classé en 1922. Longtemps on supposait qu’il datait de la construction de l’église parce qu’on l’avait trouvé encastré dans l’un des piliers de l’édifice. Après examen il est daté au 16ième siècle.
* En sculpture bois il y a des très belles pièces visibles à l’intérieur. L’oeuvre maitresse est le maître-autel, installé en 1877 et complété par les stalles placées dans le choeur en 1884. Ils forment, avec la chaire, les confessionnaux, la table sainte et les stations du chemin de croix un ensemble de travaux sur bois tout à fait remarquables.
* Il y a également d’extraordinairs chapiteaux sculptés avec des représentations de
 sirènes à l’entrée
 St-Georges qui tue le dragon
 Un homme avec tambour qui tient un singe par une chaîne
 des motifs florals et des têtes bizarres
* Les patrons de la paroisse de Dienne sont St-Cyr et St-Julitte, représentés sur un vitrail situé dans le choeur de l’église et sur le calvaire à la cimetière. Les patrons sécondaires sont St-Jacques et St-Barthélémy.
*L’église est classée Monument Historique depuis 1944 et son architecture est l’une des plus remarquables d’Auvergne. Elle a été décrite comme : "un des exemplaires les plus typiques de l’art roman auvergnat, époque de transition" et l’une des plus belle et des plus monumentale du diocèse de St-Flour" ou "avoir subi l’influence de l’école auvergnate dans l’ensemble de son oeuvre, exception faite pour certains détails de sculpture dans laquelle se trouve le faire aquitain". Elle comprend tous les éléments d’une construction romane d’importance.

Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne
Dienne

Généalogie

AURUS Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1710 - 1794

BOUDE Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1740 - 1827

CHAUVET Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1707 - 1794

CUJOL Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1695 - 1838

ESTIER Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1762 - 1799

ESTIEU Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1733 - 1808

LACOMBES Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1770 - 1807

LASCOMBES Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1800 - 1828

LOURS Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1707 - 1808

OLIVIER Dienne, 15061 (Cantal, Auvergne, France) 1714 - 1799

Voir les commentaires

Les pierres séches

10 Avril 2017, 05:59am

Publié par Papou Poustache

A Auzon en Haute-Loire des journées pierres sèches ont eu lieu.

Travaux réalisés par des bénévoles encadrés par des muraillers, dépêchés et financés par le parc Livradois Forez.

Plus de 50 bénévoles se sont succédés durant les quatre jours de construction pour réaliser plus de 70metres de murs qui varie en hauteur de 2m à 1m.

 

Les pierres séches

Ce travail, de part de son ampleur et des coûts exorbitants que cela aurait engendré à la commune (nettoyage, préparation, récupération et manutention des pierres et construction) si on additionne toutes ces prestations et que le chantier soit exécuté et piloté par une entreprise spécialisée, c’est plus de 50000€ qu’il aurait fallut débourser comment expliquer aux administrés ce choix d’embellir et préserver le patrimoine local alors qu’il y a tant à faire dans le village.

Voilà pourquoi la solution chantier participatif a été choisi coût pour la municipalité 1000€ qui concerne seulement les repas et croissants du petits déjeuner des quatre jours.

Merci à tous ceux qui ont adhéré et compris le sens de cette démarche.

Les pierres séches

Pierre sèche
La construction " à pierres sèches " est une technique consistant à assembler, sans aucun mortier à liant, des moellons, des plaquettes, des blocs, des dalles, bruts ou ébauchés, pour monter un mur, un voûtement ....
Elle se qualifie par un jeu d’empilement habile et un calage de différentes pierres entre elles, selon leurs poids, leurs formes et leurs volumes.
La technique « à pierre sèche » est :
• Accessible à tous dans son apprentissage et sa mise en œuvre,
• Durable et Ecologique car elle limite l’érosion (en retenant la terre) et les inondations (par son effet drainant qui laisse passer l’eau)
• Efficace car elle permet d’absorber les chocs et vibrations
• Economique en utilisant les matériaux locaux et peu d’énergie grise
• Utile par la création d’espaces agricoles, de bâtis et de cheminements
• Esthétique et identitaire, elle modèle un paysage pointilliste et minéral, préserve le patrimoine vernaculaire.

Elle est fréquemment utilisée pour des murs de soutènement, murs d’enceinte, chaines d’angles, escaliers, niches, voûtes, encorbellements, petits bâtis (chibottes, capitelles …), calades et chemins …

Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches

Voici des photos du site avant les divers travaux (débroussaillages,plantations et surtout reconstruction des murs en pierres sèches.

Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches

Voir les commentaires