Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

La Micheline création Michelin

24 Janvier 2014, 07:28am

Publié par Papou Poustache

La Micheline

C'était le nom donné à tord à tous les autorails qui circulaient sur les voies auvergnates.

Invention sortie des usines Auvergnates Michelin

Cette invention, due à André Michelin, dans les années 1930 avait pour objectif d'améliorer le confort des voyageurs. Elle a nécessité la mise au point d'un pneu-rail creux spécial, capable de rouler sur la surface de roulement réduite offerte par le champignon du rail, de franchir les aiguillages et aussi capable de résister à la charge de véhicules ferroviaires. Ce pneu dont la première version a été brevetée en 1929, sera par la suite réalisé avec une structure métallique plus résistante. Le guidage de la roue sur le rail est assuré par un boudin métallique solidaire de la jante. Il fallut également construire des véhicules assez légers, en utilisant des techniques venues de l'aviation, avec une caisse en duralumin rivetée. Le premier prototype de micheline fut présenté aux compagnies ferroviaires en 1931.

Pour assurer la promotion de son invention, Marcel Michelin, le fils d'André Michelin, organisa une démonstration le 10 septembre 1931. Pour l'occasion, il convia André Citroën et sa femme, le directeur du réseau de l'État, quelques officiels, et des journalistes. A 12h44, soit 2h14 après son départ la Micheline prototype N°5 entre en gare de Deauville. Partie à 10h30 pour un aller et retour entre Paris Saint-Lazare et Deauville, elle parcourt au retour la distance de 219,2 km qui sépare les deux gares en 2h 03, soit une vitesse de 107 km/h de moyenne avec des pointes à 130 km/h. Cette vitesse élevée pour l'époque assure une large publicité au procédé.

Vidéo de 1931 lors de la présentation de La Micheline

Transport ferroviaire : - Arrivée en gare d'un "autobus" sur rails- L'autorail portant l'inscription MICHELIN vu sous divers angles- Passagers entrant à l'intérieur- L'autorail à pleine vitesse traversant la gare d'Achères.

En fin d'articles quelques photos

La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin

Voir les commentaires

Ancienne publicité Michelin

23 Janvier 2014, 19:50pm

Publié par Papou Poustache

Ancienne publicité Michelin

En attendant l'article que je suis entrain de confectionner sur Michelin au début ,voici quelques publicités

Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin
Ancienne publicité Michelin

Voir les commentaires

Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon

23 Janvier 2014, 07:49am

Publié par Papou Poustache

Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon

L'église Saint-Laurent d'Auzon en Haute-Loire est une ancienne collégiale bénédictine entièrement d'architecture romane d'influence languedocienne construite à l'apogée de l'art roman auvergnat à Auzon (Haute-Loire). Elle possède, comme la basilique Saint-Julien de Brioude, un porche sud que l'on appelle ganivelle dans l'architecture romane auvergnate.

L'église d'Auzon fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 11 août 19061.

Cet édifice roman du 12 e siècle est bâtie sur un plan très simple. Il se compose de quatre travées sans bas-côtés. Le chœur, voûté en cul-de-four reposant sur un mur avec trois absidioles intégrant les chapelles non-rayonnantes, circulaire à l'intérieur, il présente cependant à l'extérieur par un chevet à cinq pans.
D'une architecture caractéristique de la région, les archivoltes des arcatures qui décorent chacune des faces sont ornées de sculptures ainsi que de modillons sur la corniche. Un porche ouvert est bâti contre l'entrée latérale. Il est élevé sur piliers et colonnes avec des chapiteaux portant des sculptures d'animaux, des devises et des scènes de la vie du Christ (Annonciation et Nativité). Des inscriptions sont gravées sur les marches de la porte d'entrée byzantine. Cette porte est garnie de ferrures du XIe ou XIIe siècle, en fer forgé et ciselé, elle est encore partiellement couverte de cuir. L'édifice a été agrandi au nord par trois chapelles bâties au XVe siècle. Le clocher, élevé sur la troisième travée, est également du XIIe siècle. L'ensemble de l'édifice repose sur une excroissance rocheuse qui domine la place environnante. Les matériaux utilisés sont l'arkose, le grès houiller, et la leptinite.

  • Les deux chapelles superposées, ajoutées à l'époque gothique, sont ornées de peinture dont l'iconographie complexe est très intéressante : Association des thèmes du Jugement Dernier, du Triomphe de la Croix, le cycle de l'Enfance et la passion de Christ. Au-dessus, la chapelle dédiée à Saint-Michel que l'on retrouve souvent sur les sites castraux, conserve aussi son histoire.
  • Cette église possède une acoustique remarquable et de nombreuses ressemblances avec l'église de Mailhat.
    • Au 15e siècle, La famille Montmorin St Hérent fit don d'un orgue à l'église.

L’origine du chapitre et la fondation de l'église Saint-Laurent d'Auzon sont des évènements qui restent encore obscures aujourd’hui. Il est tout de même envisagé qu'une communauté cléricale antérieure occupa les murailles du vieux castrum, avant que les moines de la maison casadéenne desservirent le sanctuaire Saint-Laurent. Cette communauté devait primitivement être dépendante du chapitre de Saint Julien de Brioude.

Le 20 décembre 1091, Bernard d'Auzon, donne le jour de sa mort, la dîme de toutes ses terres à l'abbaye de la Chaise-Dieu. Cet acte de donation marque peut être le début d'un conflit.
En date du 1er septembre 1117, Aimeric évêque d'Auvergne (1111-1151) confiât l'église et le chapitre Saint-Laurent à Étienne Ier de Mercœur abbé de La Chaise-Dieu (1111-1146)2. Il n'est alors pas impossible qu'il faille rapprocher cette donation avec une tentative d'installation d'un monastère conduit sous la pression des moines de la Chaise-Dieu3.

En raison certainement des nombreux démêlés avec l’aristocratie locale il faudra attendre la 1ere partie du XIIIe siècle et l’érection du nouveau diocèse de Saint-Flour pour que la communauté de chanoines soit transformée en collegium. Après la bulle d’Alexandre III, où sont incriminé des chevaliers prétendant détenir l'église par droit héréditaire4, nous voyons encore en 1184, le pape Lucius III ordonner l’évêque de Clermont de promulguer une sentence d’excommunication contre les agresseurs du chapitre5. Un collège, composé de six prêtres et de sept chanoines, sera cité en 1345 après que la famille de Montmorin ait pris possession de la forteresse.

Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon
Patrimoine Auvergnat: Eglise St Laurent à Auzon

Voir les commentaires

Ils parlent de l'Auvergne: La chataigne sauvage

22 Janvier 2014, 07:19am

Publié par Papou Poustache

Ils parlent de l'Auvergne: La chataigne sauvage

Voici le blog qui parle de l'Auvergne et surtout du Cantal mais d'autres choses aussi à voir............

Le blog de lachataignesauvage

Un blog pour échanger sur les plantes, la nature,la vie à la campagne. J'habite dans la châtaigneraie cantalienne. Sur la photo, au loin, les Monts du Cantal .

Voir les commentaires

Welcome to Auvergne :La vierge de Monton en version anglaise

21 Janvier 2014, 17:51pm

Publié par Papou Poustache

Welcome to Auvergne :La vierge de Monton en version anglaise

Welcome to Auvergne

Cet article a été traduit par TravelFranceonline j’espère qu'il contribuera à la promotion de notre Auvergne auprès de nos amis anglo-saxon

http://www.travelfranceonline.com/our-lady-of-monton-puy-de-dome-auvergne/

Voici le lien pour accéder aux articles de l'Auvergne.

http://www.travelfranceonline.com/welcome-to-auvergne/

 

Our Lady of Monton – Monumental statue of the Virgin Mary

Our-Lady-of-Monton-statue-Auvergne-ob_4da195_dsc00288-gf

One of the tallest statues in France

Our Lady of Monton overlooks the village of Monton from atop the Butte de Monton in the outskirts of Clermont-Ferrand.

It boasts exceptional views over the Monts d’Auvergne and the capital of Auvergne.

The impressive statue is 21m tall.

It is the fourth highest statue in France.

You can easily see it from the A75 or Méridienne, the motorway linking Clermont to Béziers.

Our Lady of Monton was built in response to a movement of piety which took shape several decades after the French Revolution.

Many needed to erect a monument to redeem the atrocities committed during this tragic and destructive period in the history of France.

Our-Lady-of-Monton-German-gun-Auvergne-ob_dcf70f_dsc00302-gf

German gun and Monts d’Auvergne in the distance

Two Capuchin brothers, Théodore and Flavien, preached a mission following the proclamation of the dogma of the Immaculate Conception in 1864 by Pope Pius IX.

Our Lady of Monton was funded by subscription by the inhabitants of Monton and is therefore the property of the city.

The statue was sculpted from white stone from Beaucaire by the artist Aristide Belloc.

The crowned Virgin and Child trampling a snake, the symbol of evil, was inaugurated on August 22, 1869.

An annual pilgrimage has since been held on the last weekend of August.

Our Lady of Monton and the gun

You’re probably wondering why there is a gun at the foot of Our Lady of Monton?

Our-Lady-of-Monton-statue-Auvergne-ob_e34958_dsc00290-gf

Statue of the Virgin and the German gun

This gun is actually a German howitzer produced in 1900 in Spandau in the outskirts of Berlin.

It is one of many war trophies seized during WWI and distributed to French cities after the Great War.

The gun remained in place until 1940 when a refugee priest from Northern France warned the inhabitants of Monton about potential retaliation if the Germans were to discover it and take offense of its presence.

The wheels were therefore removed and the gun buried.

The hole proved apparently too shallow as the gun’s axle was left exposed, but this fortunately didn’t seem to generate any issue during the war.

The gun was unearthed in 1954 and re-installed at the foot of Our Lady of Monton.

The base on which it now rests was built in 1992.

The gun needed to be lifted by a crane to allow for the construction.

This was a perfect opportunity to check its weight, a mere 4.200 kg!

Coordinates for Our Lady of Monton: Lat 45.677714 – Long 3.169051

Related article: Have you yet read about the amazing troglodyte dwellings in Monton?

Source article and photos Vierge de Monton Jean Piludu @Poustache1 - Additional source statue and gun – Translated and edited by and for TravelFranceOnline

 

Voir les commentaires