Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Auvergne:La lentille du Puy

31 Mars 2017, 07:14am

Publié par Papou Poustache

 

 

La lentille du Puy

La lentille verte du Puy, reconnue "Appellation d’Origine" dès 1935, a été le premier légume sec à être distingué par une Appellation d’Origine Contrôlée (A.O.C.) en 1996. Cette démarche identifie une tradition, un terroir, une saveur ; bref, un NOM "Lentille verte du Puy". Toutes les opérations, du semis au conditionnement, suivent des règles très strictes. Une partie des producteurs propose également des Lentilles Verte du Puy issues de l’Agriculture Biologique.

Cultivée depuis la période gallo-romaine, la Lentille Verte du puy est restée un produit typique du Velay. A l’image de l’agriculture de montagne, sa méthode de culture est restée traditionnelle. La Lentille Verte du Puy est produite sur une zone bien délimitée, située au cœur de la Haute-Loire sur les hauts plateaux du Velay (altitude : 600 à 1200 m). Cette zone regroupe une majorité de terres volcaniques rouges typiques de la région.

a voir la suite dans

http://www.hauteloire.fr/La-Lentille-Verte-du-Puy.html

Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy

Auvergne

Le puy en Velay

 

 

 

La lentille du Puy

La lentille du Puy en Velay

La lentille fut parmi les premières plantes à être cultivées par l'homme.

Pour preuve, on la retrouve dans de nombreux sites préhistoriques : en Syrie, par exemple, des lentilles ont pu être datées du 8ème millénaire avant l'ère chrétienne.

La culture de la lentille est donc pratiquée depuis la fin du paléolithique, il y a près de 10 000 ans !

Progressivement, l'homme cesse de se nourrir exclusivement par la chasse et la cueillette (homme paléolithique) pour se mettre à cultiver la terre et à pratiquer l'élevage (homme néolithique).

La culture de la lentille, élément constitutif de l'histoire de l'humanité, est associée à ce bouleversement.

Au fil du temps, cet aliment riche, appelé souvent "bifteck végétal", se diffusa autour de la Méditerranée.

 

 

Pour lire la suite cliquer sur le lien ci dessous

 

http://www.confrerie-lentilleverte-dupuy.com/htm/lentver.htm

 

Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy
Auvergne:La lentille du Puy

La lentille verte du puy : naturellement biologique !
Publié le 11 novembre 2009 par Agir Santé

Heureusement il existe encore quelques aliments qui n'ont pas besoin du Label AB pour être exempts de produits chimiques.

 

Un des meilleurs exemples est la Lentille Verte du Puy. Elle est en appellation d'origine contrôlée et le cahier des charges de cette AOC impose de n'utiliser aucun engrais chimique et de respecter les cycles naturels. Même l'arrosage est interdit pour sa culture. Les hommes du Velay ont gardé ce savoir faire depuis plus de 2000 ans. La terre volcanique est assez riche pour couvrir tous ses besoins. Avec le micro-climat de la région il en résulte des qualités exceptionnelles.

 

Lentilles du Puy

 

La Lentille Verte du Puy est encore plus riche en micronutriments essentiels à l'organisme que les autres lentilles : fer, phosphore, manganèse, cuivre, zinc, magnésium, potassium, sélénium, vitamines B (dont les précieux folates indispensables à la femme enceinte)...

 

Elle est exceptionnellement riche en fibres dont on connait les nombreuses vertus : aident à baisser le taux de cholestérol, préviennent le cancer du colon, évitent la constipation...

 

Elle a une peau plus fine et est moins farineuse que les autres lentilles. Elle n'éclate pas à la cuisson et possède dans son amande jaune un pigment bleu appelé anthocyane (le même que dans les myrtilles, les mûres, le raisin noir, les cerises, les framboises, les cassis, les aubergines, les bleuets...). C'est le mélange de ces deux couleurs qui lui donne sa couleur verte. Ces anthocyanes ont des propriétés antioxydantes qui ralentissent le vieillissement cellulaire.

 

Pour en savoir plus cliquer sur le lien ci dessous

 

http://www.paperblog.fr/2510539/la-lentille-verte-du-puy-naturellement-biologique/

 

Voir les commentaires

La moisson à la main et le battage au Fléau

31 Mars 2017, 06:16am

Publié par Papou Poustache

Dans cet article je vais vous parler de la moisson du blé noir entièrement à la main pour avoir vécu la première étape la récolte en montagne du Cézalier.

Là bas la région n’étant pas propice à la culture il n’y avait ni faucheuse ni batteuse alors même en 1965 c'était à la main que l'on faisait les moissons et j'y étais.

La moisson à la main et le battage au Fléau
La moisson à la main et le battage au Fléau
La moisson à la main et le battage au Fléau

 

Nous sommes en 1965 aux environs d’Anzat dans le village de Saroil le Père et le grand père Fauche le blé avec une faux spéciale qui garde le blé en fagot, la mère et la grand-mère suivent derrière prenant les fagots ainsi fait d’une main prélevant une dizaine de brin qui serviront de lien ainsi la gerbe est faite quand à moi je les ramassait pour les empiler le grain vers l’intérieur en tournant  jusqu’à ce que j’obtienne un pignon

La moisson à la main et le battage au Fléau

Lorsque les céréales engrangées sont sèches, on les bat au fléau pour en briser la coquille, puis on les vanne pour en séparer le grain, qui est ensuite mené chez le meunier, moulu et transformé en farine.

La céréale à battre est étendue sur l'aire sur une épaisseur de quelques centimètres Les trois ou quatre batteurs sont alignés et frappent alternativement le blé en un rythme parfaitement cadencé. Après chaque frappe, ils laissent tourner le manche dans leur main pour que, au coup suivant, le battant ne touche pas le manche et tombe parfaitement à plat. Chaque batteur opère sur une largeur d'environ un mètre. Il la parcourt en six ou huit coups de fléau. Après quoi, il avance d'un petit pas. Quand les batteurs sont arrivés au bout de l'aire, la paille est secouée à la fourche pour laisser tomber le grain qui sera ensuite vanné avec le Vannoir ou plutot Tarare.

La moisson à la main et le battage au Fléau
La moisson à la main et le battage au Fléau
La moisson à la main et le battage au Fléau
La moisson à la main et le battage au Fléau

Après la récolte, le grain doit être nettoyé. La séparation des grains et des impuretés s'appelle le vannage. A l'aide d'une pelle on projette le grain en l'air et dans le vent. Les poussières s'envolent, le grain plus lourd retombe au sol. Le vannage effectué, une sélection est réalisée grâce à divers cribles suivant la forme, les dimensions et le volume des grains.

Avec le tarare les deux opérations sont effectuées en même temps : les grains sont secoués sur des grilles superposées, décalées les unes par rapport aux autres et traversées par le courant d'air d'un ventilateur à main qui entraîne les impuretés les plus légères.

Animées d'un mouvement trépidant qui rappelle le mouvement imprimé au tamis, les grilles assurent le tri des grains selon leur grosseur et leur poids. Ces tâches étaient accomplies à la ferme.

La moisson à la main et le battage au Fléau

Le Fléau

 

Le fléau est un instrument agricole utilisé pour le battage des céréales.

Un fléau se compose d'un manche mince et bien droit, d'environ 1,70 m de long ; à son extrémité est fixée une boucle de cuir. Le battant est en bois dur, chêne ou châtaignier, il mesure une cinquantaine de centimètres et a une section rectangulaire d'à peu près 5cm sur 3,5 cm ; les arêtes sont abattues pour ne pas briser la paille. À une extrémité du battant sont fixées deux lanières de cuir ; l'une des deux passe dans la boucle du manche et est reliée à l'autre par un nœud plat. La liaison manche- battant est très libre pour permettre le jeu aisé du battant.

La moisson à la main et le battage au Fléau

Le Tarare vulgairement appelé Vannoir

 

 

 

Le tarare, vanneuse ou traquinet est une machine utilisée lors du vannage. Il permet de remplacer le vannage manuel qui se faisait par jour de grand vent avec un van en jetant en l'air les grains pour les séparer des impuretés (balle).

Apparu au début du 12 e siècle aux Pays-Bas, il est constitué d'un ventilateur et de grilles, le tout étant actionné par une manivelle, ou parfois un moteur.

Avec les progrès de la mécanisation, le tarare fut intégré dans la batteuse.

La séparation du grain des multiples indésirables (poussières, mauvaises graines, balle…) était une première étape. Pour l'utilisation en semences de ces graines, il fallait les trier avec des grilles vibrantes et des alvéoles rotatives. Le calibrage des graines de céréale par le trieur fut, pour le monde agricole, une étape du progrès dans les rendements.

La moisson à la main et le battage au Fléau

Voir les commentaires

Le village de Blesle en Haute Loire

28 Mars 2017, 06:13am

Publié par Papou Poustache

Blesle

Voici le village de Blesle classé plus beaux villages de France.

Les photos sont 2012 pour les récentes

C’est à son abbaye bénédictine créée au IX ème siècle que Blesle doit son existence et son essor. Si de la forteresse bâtie par les barons de Mercoeur ne subsiste que donjon, tours et mur d’enceinte, maisons à pans de bois et portes sculptées témoignent encore du passé médiéval du village.

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

 

Blesle Plus Beau Village de France

 

Lien du texte ci dessous

http://regionfrance.com/blesle-43

 

Blesle, le 11ème Village Préféré des Français en 2013, est un village préservé au cœur d’une nature verdoyante, situé dans le département de la Haute-Loire en Auvergne. Niché au creux d’une vallée où coule la Voireuze, Blesle est un village médiéval, classé parmi les « Plus Beaux Villages de France » et « Ville d’Art et d’Histoire ». Blesle doit son existence et son essor à son abbaye bénédictine créée au IXème siècle. Les barons de Mercœur construisent au XIème siècle, une forteresse dont il ne reste aujourd’hui que le donjon, et c’est au XIIème siècle que Blesle s’agrandit et s’entoure de remparts. Au hasard des ruelles, vous découvrirez les maisons à pans de bois et de pierre et leurs portes merveilleusement sculptées…Blesle possède aussi une particularité : une église sans clocher et un clocher sans église ! Au milieu de ponts et de petits chemins sillonnant la rivière du village riche de truites sauvages, Blesle est un lieu enchanteur entouré de monts dominant la plaine de Brioude. Aux alentours, pas moins de 17 circuits de petites randonnées non loin de la Voireuze et des lavoirs qui la bordent.

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Auvergne: Blesle 43450 un des plus beau village de France

 

Auvergne

Haute-Loire

 

Blesle

 

Blesle

les photos du village de Blesle et des alentours.
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Blesle est situé dans le département de la Haute-Loire de la région de Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 29.80 km ² pour une population de 653 habitants. La carte de france du village de Blesle est présente en bas de page. On peut y voir Blesle vue du ciel.

 


 

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Blesle: La poste et l'école

 

Auvergne en image

Haute-loire

Blesle

Photos de novembre 2012

 

 

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Patrimoine religieux d'Auvergne:La chapelle Notre Dame de la Chaigne à Blesle(43)

 

Auvergne.

Haute Loire


Chapelle Notre Dame de la Chaigne.
Construite en 1638 à la demande des Bleslois et d'un abbesse locale.
Suite à la constatation de plusieurs faits miraculeux près du cimetière des pestiférés.

 

 

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Un cadran solaire à Blesle

 

Auvergne d'hier et d'aujourd'hui

Au bord de la Voireuse a Blesle.

Cadran solaire

 

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Auvergne: Entrée du Village à Blesle-43-

 

 

Auvergne d'hier et d'aujourd'hui

Blesle

Photos du mois de Novembre 2012

 

 

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Auvergne: Le long de la Voireuse à Blesle(43)

 

Auvergne

Haute-Loire

Blesle

Photos du mois de Novembre 2012

 

 

 

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Blesle:La place,une fontaine,la bascule et le monument.

 

Auvergne

Haute-Loire

Blesle

Photos du mois de Novembre 2012

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Patrimoine d'Auvergne: L'église de Blesle en Haute-Loire

 

Auvergne

Haute-Loire

Blesle

Blotti au fond d'une étroite vallée en Pays d'Alagnon, Blesle laisse deviner l'empreinte de son passé marqué par la présence d'une des plus anciennes abbayes d'Auvergne.

Cette fondation nous est connue par une lettre de l'abbesse Florence adressée au pape Urbain II. Ermengarde, comtesse d'Auvergne et mère de Guillaume le Pieux, fondateur de Cluny, décide d'ériger, entre 849 et 885, un monastère de femmes Largement doté en terres et églises, il sera directement placé sous l'autorité du Saint Siège sous le vocable de saint Pierre. La multiplicité de ses biens incita les abbesses à créer plusieurs prieurés : Leyvaux (Cantal), Thérondels (Aveyron), Julianges en Gévaudan, Chastel-Marlhac...

Il ne reste rien de l‘édifice primitif, la partie la plus ancienne étant le croisillon nord du transept. Au premier abord, l'architecture de l'abbatiale est complexe. La liaison intérieure de ses volumes traduit différentes étapes de construction que seule une étude approfondie permet d'appréhender. Imbriqué dans les anciens logis abbatiaux, cet édifice roman surprend par l'originalité de son architecture : une nef courte et étroite, un transept saillant et un vaste chœur d'une portée de voûte de 11,69 mètres, exemple unique en Auvergne. Mais l'église Saint-Pierre se distingue surtout par la richesse de son décor sculpté : de nombreux modillons et chapiteaux, dont certains échappent aux thèmes traditionnels des églises de Basse-Auvergne, ainsi que les voussures du portail sud, ornées de fleurs largement épanouies.

L'intérieur de l'édifice a reçu, lui aussi, un décor révélant l'importance de l'abbaye et peut-être un lieu, témoin de nombreux échanges artistiques. De récentes restaurations ont mis au jour plusieurs éléments de peinture murale, dont il faut souligner l'intérêt stylistique et iconographique : anges musiciens, deux représentations de saint Christophe, figures féminines … L'église abrite également le Trésor, d'où se détachent quelques œuvres : Vierge du Cheylat (XIIIe siècle), Christ roman, Sainte Anne trinitaire...

Placée sous l'autorité des seigneurs de Mercoeur dès le XIe siècle, rattaché aux « treize bonnes villes d'Auvergne » en 1558, Blesle conserve encore une architecture variée où se côtoient les riches demeures des notables et de nombreuses maisons à pans de bois.

lien du texte ci dessus

http://www.terres-romanes-auvergne.com/blesle.html

 

 

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Auvergne d'hier et d'aujourd'hui: Les vitrines dans Blesle(43)

 

Trace du passé en Auvergne

Les vitrines de Blesle

 

 

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Les vieilles maisons dans Blesle(43)

 

Images d'hier et d'aujourd'hui

Haute-Loire

Blesle

Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire
Le village de Blesle en Haute Loire

Voir les commentaires

Changement d'heure

25 Mars 2017, 08:04am

Publié par Papou Poustache

 

Cette nuit une heure de moins de sommeil.

La France repasse à l’heure d’été. Dimanche 26 Mars à 2 heures du matin, il faudra avancer à 3 heures nous perdrons une heure de sommeil .

Historique

 

 

En France, ce changement existe depuis 1976. Trois ans après le choc pétrolier, l’idée était de réaliser des économies d’énergie et d’émissions de CO2 en faisant coïncider les horaires d’activité avec l’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel. Depuis 1998, les dates du passage à l’heure d’hiver et d’été sont harmonisées au sein de l’Union européenne.

Changement d'heure
Changement d'heure
Changement d'heure
Changement d'heure

Voir les commentaires

Saint Germain l'Herm

23 Mars 2017, 14:58pm

Publié par Papou Poustache

Saint-Germain-l'Herm est un petit village du centre de la France. Le village est situé dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne Rhône Alpes .

Les photos ont été prises en Janvier 2012

Le village de Saint-Germain-l'Herm appartient à l'arrondissement d'Ambert et au canton de Saint-Germain-l'Herm. Le code postal du village de Saint-Germain-l'Herm est le 63630 et son code Insee est le 63353. Les habitants de Saint-Germain-l'Herm se nomment les Saint-Germinois et les Saint-Germinoises.

Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm

Histoire

 

Il semble que les plus vieux souvenirs remontent à la bataille entre Crassus et le Grand Pontife des Gaules (le grand prêtre Dissard) en 56 avant Jésus Christ !!!

Cette bataille eut sans doute  lieu autour de Tuniac (ancien nom de St Germain l’Herm). Tuniac semble avoir pour origine les tuniques que portaient les druides des environs, à moins que cela ne provienne de Dieu Teut, Teutates = Teutniac ? D’autres sources évoquent « Runiac » (Runiacus=Lieu désertique et isolé).

Quoiqu’il en soit, si l’histoire de St Germain commence ici, elle commence bien mal… Romains et druides gaulois se livrèrent des batailles sanglantes (Champmort=champ des morts en atteste à proximité). La ville sainte et son oppidum (site retranché) fut entièrement détruite et la tribu sacrée des druides fut massacrée…

Mais c’est en 1052 que Henri 1er (roi de France de 1031 à 1060) donne à Saint Robert le bourg de Tuniac qui devient alors Saint Germain l’Herm et que commence l’histoire contemporaine de ce village auvergnat…

Vous pourrez suivre le texte complet dans

http://saintgermainlherm.com/stg/accueil/histoire/

Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm

St Germain l'Herm en hiver (63)

Le texte qui illustre cet article a été pris sur le lien ci-dessous

St germain l'Herm

Le pays de Saint-Germain-l'Herm a une certaine unité : à la fois par son altitude relativement élevée, entre 800 et 1200 mètres, son climat aux hivers longs, très enneigés, ses paysages d'herbe et de bois sombres ou dominent les résineux (sapins ou épicéas). Etendu sur un bon tiers du Livradois, il laisse les dépressions de Saint-Amant, Cunlhat et Saint-Dier au nord ainsi que la bordure orientale de ce massif qui tombe rapidement sur le fossé d'Ambert et les pentes plus douces qui descendent à l'ouest vers le bassin de l'Allier. La partie centrale forme un vaste plateau bosselé à l'altitude moyenne de 1000 mètres, incliné dans les trois directions : Est, sud, ouest, qui en font un centre de dispersion des eaux : Dolore, Dore, Doulon, ruisseaux de Châteauneuf  et du Lastroux. De nombreux étangs subsistent, tels ceux de la Colombière, la Fargette, le Pin, Marchaud (aménagé en plan d'eau pour loisirs). Le sol granitique (granite, granulite, sables, quartz et améthystes) n'est guère favorable aux cultures, de plus en plus abandonnées au profit d'un reboisement si étendu qu'aux environs de Saint-Germain le pays semble être devenu une immense forêt.
Origine du nom : Saint-Germain doit son nom à un saint évêque d'Auxerre au Ve siècle, Herm signifie lieu désert. Sous la révolution Saint-Germain porta le nom de Germain-la-Montagne. Les habitants sont les saint-germinois.
Au milieu du plateau du Livradois, Saint-Germain en est le chef-lieu de canton le plus élevé. Son bourg apparaît dans une vaste clairière entre la forêt domaniale au sud et les bois de Pommerel et de Saulzet au nord ; il s'étage en face du bois du Fraisse, à l'est, depuis le pont du Doulon jusqu'au col que franchit la route allant à Issoire, à 32 kilomètres, Ambert étant à 25 kilomètres.
Dans les environs on aurait signalé au XIXe siècle des traces de monuments celtiques.
Au XIe siècle, les bénédictins de La Chaise-Dieu fondèrent un prieuré à Saint-Germain.
Son prieur nommait aux cures de Saint-Germain, Saint-Martin-des-Ollières. Il possédaient les domaines du Pin et de Marchaud (paroisse de Saint-Bonnet-le-Bourg) ainsi qu'une réserve forestière évaluée à 274 arpents (environ 140 hectares).
Du Moyen Age au XVIIe siècle : Saint-Germain était au carrefour de plusieurs chemins : De la Chaise-Dieu à Issoire, d'Ambert à Nonette, du Puy à Billom. Très tôt les moines créèrent un marché hebdomadaire et une foire le 19 octobre ; au XVIe siècle Louis XII en fonda deux autres en juin et septembre. On y percevait les droits de leyde, de "corretage" (droit sur les ventes) et des "taules" (droit de place). En 1683 ces droits étaient affermés pour 210 livres à trois receveurs ; les consuls en remettaient 100 que la ville devait aux religieuses d'Ambert et employaient le reste à l'entretient de l'horloge et de la fontaine. Les marchands formaient une association dont la fête se célébrait le jour de Notre-Dame de février.
Le bourg ainsi que le prieuré et l'église furent fortifiés ; de ces fortifications renforcées au XIVe siècle seules restent deux tours, une à l'angle nord de l'église, l'autre à l'emplacement de l'ancien prieuré. Saint-Germain conserve plusieurs maisons anciennes à étages en encorbellement avec quelques sculptures, à un angle de rue, dans une niche se trouve une statue de la vierge (MH 1961).
Au XVIe siècle le protestantisme eut des adeptes ; on voit un certain Gerfaud, de Saint-Germain, parmi les dix signataires d'une lettre adressée aux "messieurs de Genève" pour obtenir l'envoi d'un prédicateur. Comme partout à la fin du XVIIe, Saint-Germain-l'Herm connut une grande misère.
Le XVIIIe siècle : Dans un pays au sol peu fertile le blé était inconnu et le seigle lui-même ne donnait que de faibles rendements, un des plus faibles d'Auvergne. Une ressource importante était l'exportation des forêts, les plus beaux arbres étaient destinés à servir de mâts pour la marine royale, les autres servaient à la construction des "sapinières", bateaux plats descendant l'Allier. Le grand problème restait celui du transport jusqu'à l'Allier à Nonette ou à Parentignat.
La révolution : elle ne connut pas d'événements graves. Comme dans tout le canton aucun volontaire ne répondit à l'appel de juillet 1791 pour former le premier bataillon de volontaires, c'est ce que déclare le maire, l'abbé Roussel.

Les fontaines et la place a St Germain l'Hem(Puy de Dome)

Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm

Colonie à St Germain l'Herm (63)

Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm

Les hotels à St Germain l'Herm (63)

 

Les photos ont été prises le19 février 2012

 

 

 

Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm

Au hasard dans st Germain l'Herm

 

 

 

Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm

Enseignes,statues,cadran à St Germain l'Herm (63)

Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm

St germain l'Herm dans les années 1900

Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm
Saint Germain l'Herm

Généalogie

 

http://www.geneanet.org/histoire-ville-village-commune/saint-germain-l-herm-63353.html

 

AHOND Saint-Germain-l'Herm (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1706 - 1761

MAGAUD Saint-Germain-l'Herm (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1571 - 1792

ROUSSEL Saint-Germain-l'Herm (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1648 - 1730

NIGON Saint-Germain-l'Herm, 63630 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1740 - 1840

AHOND Saint Germain l' Herm, Auver (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1785 - 1897

BARRIERE Saint Germain l' Herm, Auver (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1804 - 1910

BEAL Saint Germain l' Herm, Auver (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1823 - 1876

DONDON Saint Germain l' Herm, Auver (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1773 - 1823

MOURDON Saint Germain l' Herm, Auver (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1876 - 1936

ROUSSEL Saint-Germain-l'Herm, 63630 (Puy de Dôme, Auvergne, France) 1685 - 1715

Voir les commentaires