Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #anciennes industries d'auvergne

Aulnat

17 Avril 2017, 19:01pm

Publié par Papou Poustache

Voici les photos de la ville d'Aulnat et des alentours.
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Aulnat est situé dans le département du Puy-de-Dôme de la région de Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 4.21 km ² pour une population de 4 308 habitants. La carte de France de la ville d'Aulnat est présente en bas de page.

Vous y verrez également par lien la gare,la sucrerie Bourdon,les vielles cartes postales,l’aéroport

Aulnat

Aulnat est une petite ville du centre de la France. La ville est située dans le département du Puy-de-Dôme .. La ville d'Aulnat appartient à l'arrondissement de Clermont-Ferrand et au canton de Gerzat. Le code postal de la ville d'Aulnat est le 63510 et son code Insee est le 63019. Les habitants d'Aulnat se nomment les Aulnatois et les Aulnatoises.

"Son nom vient des aulnes qui poussaient en abondance le long de l'Artière".

Située à l’est de Clermont-Ferrand, à 5km de la capitale régionale auvergnate.

Voici quelques liens pour poursuivre la visite

http://www.cpauvergne.com/2017/01/l-aeroport-de-clermont-ferand-aulnat.html

 

 

http://www.cpauvergne.com/2017/01/la-gare-d-aulnat.html

 

http://www.cpauvergne.com/2015/12/il-etait-une-fois-aulnat.html

 

 

http://www.cpauvergne.com/2017/01/la-sucrerie-bourdon.html

Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat
Aulnat

Voir les commentaires

Machine à fabriquer la dentelle

4 Avril 2017, 18:51pm

Publié par Papou Poustache

Voici une courte vidéo de la machineà fuseaux mécaniques  à faire la dentelle de 1920 qui est vers la cathédrale au Puy en Velay.

La machine fonctionne grace à un programme transcrit sur une carte perforée.

(voir principe en fin d'article)

 

Machine à fabriquer la dentelle

DENTELLE AUX FUSEAUX MECANIQUES

Le métier à dentelles à fuseaux mécaniques tire son origine du métier à tresses mis au point en 1748 par l’anglais Thomas Wadford. Fonctionnant à l’aide de fuseaux sur lesquels le fil est enroulé et qui sont disposés autour d’une couronne circulaire, sa technique consiste à tresser un réseau de fils en tube autour d’une âme qui peut être en différents matériaux, textiles ou non. Ce sont les frères Malhère qui construisent et font breveter en 1894 un métier circulaire capable d’imiter les dessins de la dentelle aux fuseaux.

Dès 1902, l’implantation des métiers à fuseaux mécaniques se répand dans la région du Puy-en-Velay, réputée pour sa grande tradition de dentelle à la main. Le succès de cette industrie naissante est phénoménal, malgré des débuts difficiles en raison de la concurrence allemande.
Dès le premier quart du XXème siècle, des constructeurs français se mettent à fabriquer des métiers.
Aujourd’hui, le parc français comprend un millier de métiers, tous situés en Haute-Loire. La majorité d’entre eux date des années 20-30. Un quart du parc est constitué de métiers allemands perfectionnés dans les années 70, améliorant ainsi le rendement de 20 à 30 % grâce à l’augmentation de la cadence de battements.

Trois grandes étapes sont nécessaires à la fabrication de la dentelle aux fuseaux mécaniques :
Dès la création du motif imaginé sur papier libre, l’esquisseur connaît déjà le canevas de sa fabrication : nombre de fuseaux, taille du collecteur et du mandrin, choix des matières, points utilisés… La mise en carte permet ensuite de retranscrire le dessin sur papier millimétré à l’aide de points et de croix codifiant le passage des fils et leurs croisements, mais les professionnels n’ont que rarement besoin d’y recourir. Vient ensuite l’étape de perçage des cartons, qui s’effectue manuellement sur la piqueuse à jacquard. Chaque ligne correspond à un carton. Les cartons sont ensuite reliés entre eux par une corde à surlier et forment le jacquard qui pilotera le métier. Une moyenne de 20 à 200 cartons est nécessaire selon la complexité du motif, ce nombre pouvant s’élever jusqu’à 500 dans le cas de motifs très complexes.

Voir les commentaires

La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A

22 Mars 2017, 08:50am

Publié par Papou Poustache

Lempdes le berceau de la 2CV Citroën

Édouard Michelin nomme à la tète de Citroën Pierre Boulanger*.

Il sera l'instigateur d'un véhicule mythique ,le TPV (toute petite voiture).

Le cahier des charges était le plus simple dans la description et par conséquent des plus difficile à réaliser :

Faire une voiture pouvant transporter 4 personnes et 50Kg de pommes de terre et pouvant rouler à 60 Km/heure et ne consommant que 3 litres de carburant aux cent Kilomètres.

De plus il fallait qu'elle ait un faible coût d'entretien et soit le tiers du prix d'une traction.

Ce "Tout petit véhicule" suscitera la curiosité des allemands pendant l'occupation,mais Pierre Boulanger dépositaire du non moins mythique secret Michelin ,gardera le mystère.

La paix revenue et le mystère persistant les journalistes surnommeront"Toujours Pas Vue". celle qui rentrera dans la légende sous le nom simple "2CV" .

Pierre Boulanger, cogérant de Michelin, P.D.G. de Citroën à partir de 1937, fut citoyen lempdais de 1926 à sa mort accidentelle en 1950. Ses observations sur le marché de Lempdes l'ont conduit à définir le célèbre cahier des charges de la 2CV qui a été présentée au public au salon de l'automobile à Paris le 7 octobre 1948.

*Pierre Boulanger trouva la mort dans une traction contre un arbre près de Gannat

La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A

Quelques prototypes.

La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A

Fabrication de la 2CV

La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A
La Deudeuche est née en Auvergne (2CV Citroen)A

Voir les commentaires

La centrale thermique de Vézézoux

10 Février 2017, 19:40pm

Publié par Papou Poustache

La centrale de La Taupe

La centrale de Vézézoux était une centrale thermique au charbon celui-ci provenait des mines de Bayard et Lacombelle par un petit train par la voie de chemin de fer SNCF puis par une voie privée qui coupait la route au niveau de l'usine Valéo à Arrest commune de Ste Florine.

Quand les mines ont fermées elle a continuée à bruler des résidus de pneumatique et autre.

La population s'est révoltée contre la pollution et l'usine a fermée.

Elle appartenait au HBA et a cessée son activité au début des années 80.

 

A voir aussi

Mais attention au texte ci-dessous que j'ai pris sur le site , je pense comporte des erreurs sauf si ma mémoire me joue des tours car jusqu'aux années 80 la centrale a brulé du charbon du Bayard car de la fenêtre de mon bureau à Valeo sainte Florine je voyais passer le petit train qui alimentait la centrale puis plus tard ce fut des gros camions jaunes qui faisaient la navette entre la Taupe et Bayard.

 

http://www.patrimoine-minier.fr/auvergne/index.html

 

 

Située sur la commune de Vézézoux en Haute-Loire, la centrale électrique de La Taupe entre en service en 1951. Elle est alimentée avec les produits de la mine voisine et fournit 15 000 kW sous une tension de 20 000 volts. Malheureusement, l'exploitation du charbon en Haute-Loire cesse en 1954. La centrale subira alors des transformations coûteuses pour utiliser celui de Champagnac (Cantal). Elle brûlera ensuite des vieux pneumatiques, des produits pharmaceutiques et fermera finalement en 1979. Racheté par un particulier, le bâtiment principal privé de ses cheminées, est toujours visible au bord de l'Allier. De l'autre côté de la rivière, au bord de l'étang de Vézézoux, on peut encore voir le terril reprofilé des mines de la Taupe. La légende raconte qu'une taupe apparut un jour à la surface portant un morceau de charbon dans sa gueule, donnant ainsi son nom à la mine.

La centrale de Vézézoux (salle des machines et vues extérieures)

 
 

 

 

 

Photos de la centrale de Vézézoux des années 50 données  par Marie son père était cadre électricien puis gérant de la centrale.

Le chargement du charbon

 

Salle des machines

 

 

La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux

La construction du Barrage Photo donné par Jacky

La centrale thermique de Vézézoux

Des ouvriers lors de la construction du barrage

La centrale thermique de Vézézoux

Photo qui vient de m'être envoyé par Marie Claire elle date de 1946 environ

La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux
La centrale thermique de Vézézoux

Voir les commentaires

La sucrerie Bourdon

16 Janvier 2017, 19:47pm

Publié par Papou Poustache

La sucrerie Bourdon appartient au groupe Cristal Union.

 

 

C'est la plus vieille sucrerie de France.

 

J'ai eu l'occasion de la visiter en 1990 avec le club Télécontact(Télémécanique)malheureusement je ne pensais pas que j'allais en parler aujourd'hui et je n'ai pas fait de photos.

Au travers de cet article je vais vous parler de ce site et faire son histoire avec documents et cartes postales anciennes.

Vous y verrez également le processus de fabrication du sucre

La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon

Le site d'Aulnat emploie 83 personnes et traite 4500 tonnes de betteraves.

 

 

Lien du site

https://www.cristal-union.fr/sites-de-production/site-de-bourdon/

La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon

Bourdon , la plus ancienne sucrerie de France, cultive ses racines

 

 

http://www.agrinews.coopdefrance.coop/ftp/news/pdf/book/de_morny.pdf

 

 

Bourdon l'une des plus importantes fabriques françaises de l'époque.

En 1853, il pose la première pierre d'une nouvelle usine, dont il subsiste encore des bâtiments d'origine. Dès 1855, 24 00 0 tonnes de betteraves y sont traitées.

Dix ans plus tard, la production passe à 71000tonnes, soit déjà le quart de

la production actuelle. Ce développement exceptionnel de la betterave trouve ses origines dans les troubles nés de la Révolution de 1789.

La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon
La sucrerie Bourdon

Quelques dates

 

 

1866. Victime de la mégalomanie de De Morny (décédé en1865), la société

Meinadier, criblée de dettes, est dissoute.

Elle est rachetée par la société de Bourdon.

 

1943. La totalité des betteraves est transformée en alcool.

1951. Reprise de l'activité sucrière à Bourdon.

1952. La Société de Bourdon devient

Sucrerie de Bourdon.

1975. La sica Sucrerie de Bourdon est  créée, qui se porte acquéreur de l'outil industriel.

1978. La sica devient coopérative.

La sucrerie Bourdon

La fabrication du sucre à partir de la betterave

texte provenant de

http://www.lesucre.com/sucre-a-a-z/les-plantes-sucrieres/les-techniques-sucrieres/process-d-extraction.html

 

 

Les 10 étapes du process sucrier

La betterave

1. RÉCOLTE ET TRANSPORT

En France, la campagne d’extraction du sucre de betterave ne dure que de fin septembre à Noël.

La sucrerie est approvisionnée en betteraves par les cultures implantées dans un rayon d’environ 30 km. Le poids net des racines livrées (hors terre et pierres) et leur teneur en sucre sont évalués par prélèvement lors de la livraison. Le temps de stockage des betteraves est réduit au strict minimum afin de conserver leur richesse en sucre.

      

2. LAVAGE

Les betteraves sont brassées dans un lavoir où elles circulent à contre-courant d'un flux d'eau pour les séparer de la terre, de l'herbe et des pierres.

         

3. DÉCOUPAGE

Les betteraves propres sont envoyées dans des coupe-racines qui les débitent en fines lamelles appelées « cossettes ».

          

4. DIFFUSION

Le jus sucré est extrait des cossettes par diffusion. Cette opération, basée sur le principe de l'osmose, a pour but de faire passer le sucre contenu dans les cossettes dans de l’eau. La diffusion est réalisée dans un long cylindre : les cossettes y pénètrent par une extrémité, et l'eau tiède qui y circule lentement en sens inverse s’enrichit peu à peu de leur sucre. Le jus sucré est recueilli à une extrémité, tandis que les cossettes épuisées,  appelées «pulpes », sont récupérées à l’autre bout.

Voir notre infographie "La diffusion, une technique en osmose avec la nature"

            

5. FILTRATION

Le jus obtenu contient la totalité du sucre présent dans la betterave, mais également des impuretés qu’il faut éliminer (sels minéraux, composés organiques...). L’opération  s'effectue par épuration calco-carbonique : une adjonction successive de lait de chaux (à base de pierres calcaires) puis de gaz carbonique permet de former des sels insolubles et des précipités qui fixent les impuretés. Le mélange est alors envoyé dans des filtres qui retiennent les impuretés et libèrent le jus sucré clair.

         

6. ÉVAPORATION

À ce stade, le jus filtré contient environ 15% de sucre et 85% d'eau, dont une grande partie sera éliminée par évaporation. Porté à ébullition dans des tuyaux en contact avec de la vapeur, le jus traverse une série de chaudières (les « évaporateurs ») où la température et la pression diminuent progressivement de l'une à l’autre. Au terme du circuit, le jus s'est transformé en sirop contenant 65 à 70 % de saccharose.

              

7. CRISTALLISATION

Le sirop achève sa concentration dans des chaudières à cuire travaillant sous vide pour éviter la caramélisation. On y introduit de très fins cristaux (sucre glace) qui vont ensemencer le sirop. La cristallisation se généralise et l'on obtient la «masse cuite », formée de multiples petits cristaux en suspension dans un sirop coloré par les impuretés
résiduelles.

               

8. ESSORAGE

La masse cuite est envoyée dans des turbines, ou essoreuses, rapides et dotées d'un panier en tôle perforée. Sous l'action de la force centrifuge, le sirop est évacué tandis que le sucre blanc cristallisé se dépose sur les parois du panier.

               

9. SÉCHAGE

Encore chaud et humide, le sucre cristallisé blanc est envoyé dans des appareils de séchage à air chaud. Puis il est refroidi et stocké en silo où il achève de se stabiliser.

               

10. CONDITIONNEMENT

Une fois séché, le sucre est soit conditionné dans différents emballages, soit directement en poudre, soit en morceaux après humidification et moulage, soit expédié en vrac, par camions ou wagons.

 

 

La différence entre sucre blanc et roux

Le sucre de betterave est naturellement blanc et contient 99,9% de saccharose.

A l’inverse les cristaux de sucre issus de la canne sont naturellement colorés. Leur couleur rousse est due à la présence de matières organiques et de pigments. Ce sucre roux devra être raffiné pour devenir blanc.

Ils en parlaient

La Gazette du palais (Imprimé) - 1886


Informations détaillées

Ce document est disponible en mode texte

Ce document peut être consulté en mode vocal

Presse et revues

Extrait 1 : 3° qu'après avoir été informés de la fausse direction prise par les fûts, et pour ne pas être privés trop longtemps d'une marchandise indispensable à l'exploitation de leur commerce, ils ont dû donner télégraphiquement à la Société de la sucrerie de Bourdon à Aulnat (Puy-de-Dôme) l'ordre de leur expédier d'urgence douze pipes d'alcool bon goût, ladite société n'ayant plus d'alcool mauvais goût disponible(...)4° que la comparaison des prix facturés par la Société de la distillerie de Nestlé pour les(...)

Extrait 2 : producteurs de betteraves) contre le directeur d'une sucrerie, pour voir dire que ce dernier sera tenu de laisser pénétrer le délégué du syndicat dans les dépendances de la sucrerie, à l'effet de vérifier le pesage, la réfaction et la livraison de betteraves vendues à ladite usine par les membres du syndicat : ces diverses opérations se rattachent, en effet, exclusivement à l'exécution des clauses et conditions des marchés divers et distincts conclus par les cultivateurs de betteraves avec la (...)

Extrait 3 : JURISPRUDENCE ET LÉGISLATION 241 morale du syndicat est distincte de celle des syndi - qués et que, par suite, le délégué du syndicat, qui n'est pas le délégué des syndiqués, ne saurait, en l'absence d'une procuration de chacun d'eux, se constituer leur mandataire général et traiter valablement en cette qualité avec le directeur de la sucrerie(...)Attendu, en second lieu et à un autre point de vue, que le directeur de la sucrerie, qui a le droit incontestable de se refuser à traiter avec le syndicat(...)

Le Rappel (Paris. 1869)


Informations détaillées

Ce document est disponible en mode texte

Ce document peut être consulté en mode vocal

Presse et revues

Extrait 1 : DEPARTEMENTS Brûlé par du sucre en fusion M. Julien, ingénieur-directeur de la sucrerie de Bourdon, à Aulnat (Puy-de-Dôme), procédait à l'examen d'une machine à sucre de son invention, lorsque, par suite de l'éclatement d'une pièce, une véritable pluie de sucre en fusion s'abattit sur

 

 

 

 

 

 

Bulletin de l'Académie nationale de médecine - 1836


Informations détaillées

Ce document est disponible en mode texte

Ce document peut être consulté en mode vocal

Presse et revues

Extrait 1 : Un essai en vraie grandeur est réalisé à la Sucrerie de Bourdon (BP 2 63510 Aulnat, près de Clermont-Ferrand), selon les caractéristiques suivantes : 4 000 tonnes de betteraves par jour, 400 m3 de circuit de diffusion, addition de Monensin à la concentration de 1 à 5 ppm dans le jus de diffusion, température

 

Essai sur la géographie de l'Auvergne : Puy-de-Dôme, Cantal, Brioude / par Léon Gobin,... - 1896


Informations détaillées

Ce document est disponible en mode texte

Ce document peut être consulté en mode vocal

Livre

Extrait 1 : de fortes pluies : & Aulnat, à Saint* Reauzire, dans les narses de Lempdes, de Surat, de Coeur, d'Ennezat, etc

Extrait 2 : la sucrerie do Bourdon couvre aujourd'hui un vaste espace, et, avec ses succursales do Chappes et de Saint-Beauzire, elle peut suffire à touto la production(...)

Extrait 3 : A cet égard, la Société sucrîèro do Bourdon, entre Clermont et Pont-du-Château, a pris une excellente initiative en 1860, en ne consentant à prendre des fermes que pour uno jouissance minimum do dix-huit ans(...)Mais aujourd'hui Bourdon ne compto plus qu'une ferme, et son exemple ne peut plus être invoqué

Voir tous les extraits dans le rapport de recherche

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>