Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #auzon

Les Castors d'Auzon

15 Juillet 2017, 19:19pm

Publié par Papou Poustache

Encore de photos de Serge

Les castors d'Auzon c'était un groupe de plusieurs corps de métiers qui travaillaient bénévolement dans les maisons de gens dans le besoin pour améliorer leur habitat.

Voila qui serait bien pour mettre en valeur le village

L'enfant avec eux eh bien c'est Serge

Les Castors d'Auzon
Les Castors d'Auzon

Voir les commentaires

Auvergne industrielle d'autrefois:Usine d'arsenic à Auzon(43)

13 Mai 2017, 15:59pm

Publié par Papou Poustache

 

Il est des patrimoines qu'on se passerait bien mais ils sont là et ont une histoire voici l'usine d'Arsenic d'Auzon.

 

 

 

Les bâtiments de cette ancienne usine se trouve au carrefour de Vézézoux et de Chappes sur la commune d'Auzon.

Pendant la guerre au dire de mon beau père c'étaient des indochinois qui travaillaient dans l'usine ils les avaient baptisés les "Anamites"

Auzon(Haute-Loire)

 

Ancienne usine d'arsenic

 

Image1

 

 

 

La compagnie minière et métallurgique d'Auzon vers la fin 1902 pour tirer parti des filons de Mispickel d'Espluches et du Rodier le concessionnaire Georges pousse et décide de construire une usine de traitement d'arsenic à Auzon.

L'usine en 1906 emploie 11 ouvriers et passe 6 à 7 tonnes de minerai par jour pour produire 1400kg d'acide arsénieux.

 

 

Image2 GF 

 

Image1 GF


En 1913 Le Président de la République française, Sur le rapport du ministre des travaux publics, Vu la 'pétition présentée, le 24 février 1910, par la Compagnie minière et métallurgique d'Auzon, à l'effet d'obtenir: 1° la concession de mines d'arsenic.

 

Elle a été mise au point par la Compagnie minière et métallurgique d'Auzon, spécialiste de l'arsenic

Pendant la guerre de 1914-1918, le minerai était grillé aux usines de Chaudes-Algues (Cantal) et d'Auzon (Haute-Loire).

 

 

 

 

 

DSC01213 GF

Image1

 

 

 

La « Vieille usine » a fabriqué des pesticides pendant plus de 40 ans

 

Un site cerné de hautes clôtures et abandonné à la végétation. La « Vieille usine », comme on l'appelle à Auzon, est ce que l'on peut considérer comme une friche industrielle. Une sorte d'immense terrain vague sur lequel tentent de résister quelques bâtiments, marquant une autre époque.

Mais, à l'entrée du bourg, vers le carrefour de la route de Vézézoux, la « Vieille usine » a cette particularité que son activité a lourdement pollué les sols. Dès 1903 et jusqu'en 1949, la Compagnie minière métallurgique a fabriqué ici des pesticides à partir du grillage du minerai d'arsenic exploité dans le secteur. La commercialisation de ces produits s'est poursuivie, sur le site, jusqu'en 1969 avant que l'usine ne soit cédée à une société de réparation de machines agricoles qui a exploité les murs jusqu'en 1985. Durant son activité, la Compagnie minière métallurgique a utilisé les résidus du grillage comme remblai pour constituer la plateforme de l'usine.

 

DSC09418 GF

 

 

Image2

 

 

DSC09426 GF

Image3

 

20110109-DSC01604 GF

 

Image5

 

Image6

 

Image7

 

Photo de Véronique prise à Lyon ce jour

Photo de Véronique prise à Lyon ce jour

Auvergne industrielle d'autrefois:Usine d'arsenic à Auzon(43)
Auvergne industrielle d'autrefois:Usine d'arsenic à Auzon(43)

Voir les commentaires

Les pierres séches

10 Avril 2017, 05:59am

Publié par Papou Poustache

A Auzon en Haute-Loire des journées pierres sèches ont eu lieu.

Travaux réalisés par des bénévoles encadrés par des muraillers, dépêchés et financés par le parc Livradois Forez.

Plus de 50 bénévoles se sont succédés durant les quatre jours de construction pour réaliser plus de 70metres de murs qui varie en hauteur de 2m à 1m.

 

Les pierres séches

Ce travail, de part de son ampleur et des coûts exorbitants que cela aurait engendré à la commune (nettoyage, préparation, récupération et manutention des pierres et construction) si on additionne toutes ces prestations et que le chantier soit exécuté et piloté par une entreprise spécialisée, c’est plus de 50000€ qu’il aurait fallut débourser comment expliquer aux administrés ce choix d’embellir et préserver le patrimoine local alors qu’il y a tant à faire dans le village.

Voilà pourquoi la solution chantier participatif a été choisi coût pour la municipalité 1000€ qui concerne seulement les repas et croissants du petits déjeuner des quatre jours.

Merci à tous ceux qui ont adhéré et compris le sens de cette démarche.

Les pierres séches

Pierre sèche
La construction " à pierres sèches " est une technique consistant à assembler, sans aucun mortier à liant, des moellons, des plaquettes, des blocs, des dalles, bruts ou ébauchés, pour monter un mur, un voûtement ....
Elle se qualifie par un jeu d’empilement habile et un calage de différentes pierres entre elles, selon leurs poids, leurs formes et leurs volumes.
La technique « à pierre sèche » est :
• Accessible à tous dans son apprentissage et sa mise en œuvre,
• Durable et Ecologique car elle limite l’érosion (en retenant la terre) et les inondations (par son effet drainant qui laisse passer l’eau)
• Efficace car elle permet d’absorber les chocs et vibrations
• Economique en utilisant les matériaux locaux et peu d’énergie grise
• Utile par la création d’espaces agricoles, de bâtis et de cheminements
• Esthétique et identitaire, elle modèle un paysage pointilliste et minéral, préserve le patrimoine vernaculaire.

Elle est fréquemment utilisée pour des murs de soutènement, murs d’enceinte, chaines d’angles, escaliers, niches, voûtes, encorbellements, petits bâtis (chibottes, capitelles …), calades et chemins …

Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches

Voici des photos du site avant les divers travaux (débroussaillages,plantations et surtout reconstruction des murs en pierres sèches.

Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches

Voir les commentaires

Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.

1 Avril 2017, 04:00am

Publié par Papou Poustache

Exclusif

 

Hier  lors des travaux de préparation du chantier participatif des murs en pierres sèches un employé communal a mis  au jour derrière un rocher que nous n’avions pas encore nettoyé la voûte d’un tunnel qui nous semble t il pourrait conduire au château, des objets médiévaux et autres y ont été découverts.

 

Le chantier a été balisé et interdit au public dans l’attente du délégué des affaires culturelles qui a pris connaissance du dossier hier dans l’après midi.

 

 C’est la plus grosse découverte à Auzon après le coffret en os de baleine qui est exposé au British Muséum de  Londres pour une partie et au musée national du Bargello Florence pour l’autre partie et  on espère que cette fois les objets qui éventuellement pourraient  être  récupérés  resteront à Auzon afin d’y être présentés.

 

Vous verrez en images quelques objets qui ont été découverts  mais nous ne sommes plus autorisés à faire d’autres fouilles sans la présence des archéologues spécialisés dans ce genre de découverte ils viennent dans la journée nous en saurons plus.

 

A suivre ………………………………………………

 

 

Quelques photos de l'entrée du souterrain

Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.
Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.
Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.
Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.

Quelques objets trouvés juste à l'entrée

Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.
Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.
Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.
Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.

A propos du

 village d'Auzon

 

C'est un village médiéval situé au nord du département de la Haute-Loire à la frontière du Puy de Dôme il est situé à 10 Km au nord de Brioude et à 20 Km au Sud Est d'Issoire.

Le village est dans une démarche de classement de plus beau village de France .Plusieurs fois primé en seconde place pour son fleurissement.

Plusieurs monuments peuvent être visités tout d'abord la collégiale des visites guidées ont lieu l'après midi.

La porte du Brugelet,La halle,le chemin de ronde,les ruelles,l'écomusée,le musée Vespa, pour les horaires d'ouverture   se renseigner à l'agence postale-Office du tourisme  sur la place de la Barreyre.

Le 1er week-end  de Juillet le village organise une fête médiévale où de nombreuses personnes déambulent dans le vieux bourg en costumes d'époque, des spectacles y sont organisés, le samedi vous pourrez déguster un repas médiéval à la salle polyvalente(sur réservation) et un apéritif est servi au château.

Samedi 8 Avril à l'issue de la journée participative pierre sèche une visite guidée du patrimoine bâti aura lieu à 17 heures.

Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.
Découverte mystérieuse sur le chemin de ronde à Auzon.

L'avis du Petit Futé sur LE VILLAGE MÉDIÉVAL D'AUZON

https://www.petitfute.com/v3799-auzon-43390/c1173-visites-points-d-interet/c976-archeologie-artisanat-science-et-technique/c979-histoire-locale-culture/1599632-le-village-medieval-d-auzon.html

 

Juché sur un promontoire rocheux, le village d'Auzon, dont le nom remonte à la période pré-celtique, conserve une épitaphe gallo-romaine gravée sur le mur de l'église. Depuis plusieurs siècles, cette cité a le privilège de posséder une précieuse cassette en os de baleine fabriquée en Northumbrie vers l'an 700, mondialement connue sous la dénomination de " coffret d'Auzon ". Des murs d'enceinte de la ville du XIIe siècle, il ne reste plus que la porte du Brugelet, édifice classé, et une tour qui protégeait l'église et le château. Auzon possède 4 monuments classés dont le plus connu est la collégiale Saint-Laurent, véritable joyau qui vient d'être entièrement restauré. Vous flânerez dans le village en empruntant les sentiers " découverte " fléchés, dont le point de départ se trouve sous la halle du XIXe siècle. L'un d'eux vous conduira au chemin de ronde où vous pourrez voir les vestiges de terrasses en cours de réhabilitation. Des arbres fruitiers y ont été plantés et les murs en pierre sèche sont en cours de restauration. C'est l'endroit idéal pour faire une petite pause et admirer le point de vue sur la partie basse du village ou sur les voûtes du château.


 

Voir les commentaires

Les tuileries oublièes: Lubières et Chappes

28 Janvier 2017, 19:25pm

Publié par Papou Poustache

Les tuileries de Chappes et Lubières

 

Cet article est consacré aux tuileries abandonnées

 

 

Bien que n’étant nullement qualifié pour mener des recherches archéologiques, j’ai entrepris ces recherches  par pure curiosité et aussi après avoir constaté qu’aucun ouvrage ou article n’avait abordé ce sujet des tuileries-briqueteries artisanales de notre région j’ai alors fait cet article .

Comme on le sait, la fabrication des produits en terre cuite (briques, tuiles et carreaux, poteries, etc...) remonte à la haute antiquité. Le mot latin désignant la tuile était tegula, devenue "la tilado"ou "Lou Tilat" en patois ; ce terme a été appliqué, dans notre région , à toutes les fabriques artisanales de tuiles, car on retrouve des lieux-dits «Tiouliéiro» en plusieurs endroits en Auvergne.

Segond à Lubière commune de Vergongheon (Haute-Loire)

qui a produit des tuiles pour le Château de Paulhac entre autre.

Cette tuilerie au dire des anciens a fermé faute de mains Oeuvres car les ouvriers ont été mobilisés pour la guerre de 1914

Et

Chambon et Forest à Chappes commune d'Auzon(Haute-Loire)

Une d'entre-elle je ne saurais dire laquelle se situe non loin de chez moi ou est ce la même qui a changé de nom avec le temps.

Les tuileries oublièes: Lubières et Chappes

La fabrication des tuiles

L’argile prélevée dans une carrière proche (à chappes c’est le trou derrière le four)est concassée, malaxée, passée au crible éventuellement, puis additionnée d’eau de manière à devenir une pâte homogène.

Dans un ouvrage décrivant les anciens outillages des tuiliers, sont mentionnés des moules en bois pour la confection des tuiles canal. Après leur mise en forme, les tuiles étaient lissées sur leur face externe, souvent avec les doigts.

On raconte que  au stade artisanal  les tuiliers moulaient les tuiles sur la cuisse, qui procurait la forme convenable. Une personne bien renseignée ajoutait la précision selon laquelle ce moulage était effectué sur la cuisse des femmes ce sera dur  à vérifier ! Il semble bien que ces indications relèvent plutôt de la légende, car le respect des dimensions fixées dès le début du XVIII° siècle obligeait à l’usage d’outils de moulage, et à une découpe des bords sur les quatre côtés de la tuile.

Les pièces étaient ensuite couchées sur le sol, à sécher au soleil. Elles étaient disposées en rangs verticaux, soit dans le puits vertical, soit sur le terre-plein, en ménageant des interstices permettant la circulation de l’air brûlant provenant du foyer.

Les feux étaient entretenus en permanence pendant deux à trois jours, ensuite ralentis, puis éteints ; le refroidissement devant intervenir très progressivement afin que les tuiles ne se fendent pas. Après plusieurs jours, c’était le défournement : les pièces placées dans les couches inférieures étaient souvent de meilleure qualité.

Il arrive que des tuiles restent collées entre-elles, ou bien qu’elles se soient déformées au point de les rendre inutilisables. Si vous êtes observateurs vous en trouverez au bord du chemin sur le tertre j’en avais récupéré puis broyé pour faire le béton de mon four à pain.

On voit que certaines tuiles mentionnaient le nom de l’artisan, ou bien une inscription entière ; d’autres, par contre, comportent des motifs décoratifs variés : oiseau, poisson, serpent ou simple dessin...(voir les photos en fin d’article)

La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière
La tuilerie de Lubière

La tuilerie de Lubière

Cartes postales et documents anciens
Cartes postales et documents anciens
Cartes postales et documents anciens
Cartes postales et documents anciens
Cartes postales et documents anciens
Cartes postales et documents anciens
Cartes postales et documents anciens
Cartes postales et documents anciens
Cartes postales et documents anciens

Cartes postales et documents anciens

Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes
Tuilerie de Chappes

Tuilerie de Chappes

Quelques parutions de l'époque

  • Extrait 1 : Fontannes, Ouillandre, Arvant, Poteries, tuileries, Arvant, VerVergongheou, Lamothegongheon, Lubière, Fontannes Extrait 2 : Le nouveau seigneur de Saint-llpize fut l'aieul de Jacques de la Rochefoucauld, baron de Chaumont-surLoire, etc., plus profondément enraciné encore dans notre province par son matiage, le 31 août 1580, avec la plus riche héritière de la Rasse-Auvergne Françoise de Langeac, dame des baronnies do Langeac, d'Arlet, de Domejrat, de Montclar, de Brassac, do Lubières-Rergoide, dernière descendante de la branche aînée d'une race che\\aleiesquo dont le nom se retrouve, depuis le XIe siècle, à chaque

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>