Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #bassin minier

Le foot dans le Bassin:CCAB

3 Octobre 2017, 17:54pm

Publié par Papou Poustache

 

 

 

 

La Combelle

Qui ne se rappelle pas des match au stade basse Combelle avec les grands derby régionaux mais aussi avec les match contre de grande équipe tel que St Etienne.

Le stade était bondé chaque dimanche dans les années 50 et 60.

Vous verrez des photos de cette époque elles ont été empruntées dans le site officiel dont le lien et ci-dessous en cliquant vous en verrez bien d'autres.

http://ccab.footeo.com/galeries-photo/equipe-1.html

Les photos sont  de 1944 à 1975.

Lien pour voir les photos des vedettes du stade.

http://ccab.footeo.com/galeries-photo/anciennes-gloires.html

Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB
Le foot dans le Bassin:CCAB

 

Histoire & Palmarès

HISTORIQUE

Fondée peu après l'avant dernière guerre vers les années 1922-24, l'A.S. LA COMBELLE a connu des débuts difficiles,opérant longtemps en 2e division du Puy de Dôme . Elle s'est affiliée officiellement à la Fédération Française de Football le 30 octobre 1933

Le stade de Basse Combelle fut aménagé sur l'ancien pacage des chevaux de la mine. La clôture et les anciennes tribunes en bois avaient été réalisés par les ouvriers de la mine, grâce aux planches fournies par les marchands de bois. ( extrait du livre prêtre ouvrier de Paul Anglade ).En 1935-36 les difficultés pécuniaires d'une part,la limitation du nombre de joueurs étrangers d'autre part à piétiner en seconde division.C'est l'époque héroique où chacun se cotise pour payer les frais de déplacement où l'on quête à la mi-temps(avec une casquette),autour du terrain non clôturé,où l'on organise un bal à la hâte pour pouvoir acheter un ballon neuf. En 1937/1938 le premier titre LE CHAMPIONNAT DEPARTEMENTAL PROMOTION U.F.OL.E.P .

 

La fusion avec l'U.S. CHARBONNIER le 26 juin 1939 sera à l'origine du C.C.A. (COMBELLE CHARBONNIER ASSOCIATION) et se concrétisera par une accession en Honneur,et la constitution d'une très bonne équipe dont l'annonce fait trembler les grands clubs d'alors.(On y retrouve les noms de Buffe,Laugier,lesfrèresCernik,Hugon,Kusmierczyk,Mazzi,Girard,Cruz,Bouyon,Filipek,Koczur,Arroyo,James,Pommier,Parra,Bouillaguet,Damiens,Puntgarnik,Linarés,Félix,Trenna,Del Blanco,Malfreyt,ect...).Hélas on aura pas le plaisir de voir à l'oeuvre la nouvelle formation Combelloise car la guerre éclate cet élan sera interrompu hélas ,bien des joueurs sont mobilisés.On se défend encore quelque peu en 39/40 et 40/41 mais en 41/42 on retombe à zéro. Plus d'équipiers premiers;presque plus de dirigeants;aucun moyen de déplacement et ...plus rien en caisse .LE CCA est bien prés de sombrer .Et c'est alors que le miracle se produit.Un responsable ne veut pas renoncer il n'hésite pas à(saborder)volontairement les équipes seniores ,et à concentrer ses efforts sur une douzaine de gamins pleins de qualités et de bonne volonté.Un nouveau bureau complet se reforme quelques mois plus tard;l'enthousiasme revient et c'est le début d'une ascension extraordinaire. Grâce à eux,et à Valentin MONTAGNE l'instituteur, le CCA va remonter la pente .Ils ont pour noms Renko,Ferry,Domingo René,Grava,Antonio Emile,Larrauri,Kusmierzyk,Pavan Palmyre etc .C'est la COUPE DES MINES ; Le Championnat Juniors du Puy de Dôme 1942/1943,sans aucune défaite,et finale du championnat d'Auvergne.Une belle saison 1943/1944 .Le public du bassin minier et tous les environs est conquis par la qualité du football pratiqué par nos mineurs.Le nom de notre club est prononcé dans tous les milieux sportifs.... bien au delà du cadre régional.La saison 1944/1945 sera satisfaisante,le jeune JEAN RENKO est le premier à partir,il rejoint le STADE CLERMONTOIS qui évolue en 2eme division nationale.


 

En1945c'est l' arrivée de l'ancien professionnel de ST-ETIENNE JEAN BOURDIER. Il est embauché en tant que moniteur à l' école d' apprentissage des mines et pour devenir entraîneur joueur auprès des équipes de football de LA COMBELLE.

 La saison 1945/46 le club devient CHAMPION de FRANCE U.F.O.L.E.P. La même année le CCA est finaliste du championnat Honneur Auvergne et s'incline contre les Aiglons Montluçonnais.L'annèe suivante après avoir éliminer le club voisin le CSA BRASSAC en demi- finale . Il dispute sa deuxième finale du CHAMPIONNATde FRANCE U.F.O.L.E.P. mais perd contre PONTIVY à NEVERS.

Grâce à la formation d'un groupe de jeunes performants, le Club retrouvera un enthousiasme exemplaire. La saison 1948/49 le CCA termine deuxième du championnat à un point de RIOM es MONTAGNE,mais le contact entre Jean BOURDIER et Jean SNELLA permettra aux jeunes comme RENE DOMINGO et KOCZUR FERRY de tenter leur chance à ST-ETIENNE.

La saison 1949/50 le CCA termine deuxième du championnat et c'est au tour de EMILE ANTONIO de partir à SETE. Enfin 1950/51 LA COMBELLE devient pour la première fois de son histoire CHAMPION d'AUVERGNE HONNEUR et accède à la division supérieure ,l'équipe junior sera elle aussi CHAMPION d'AUVERGNE.1951/52 le club de LA COMBELLE deviendra la plus petite agglomération française à disputer le CHAMPIONNAT DE FRANCE AMATEUR.Trés peu aidé par les HOUILLERES et pas du tout par la MUNICIPALITE le club redescend en division inférieure,les juniors sont CHAMPIONS d'AUVERGNE. PIERRE VALENTEK part tenter sa chance à SETE.

 La saison 1952/53 le CCA termine à la sixième place.Jean BOURDIER continue à former des jeunes talent et c'est au tour de MICHEL et de RICHARD TYLINSKI  de tenter leur chance à ST-ETIENNE. Si les relations entre LA COMBELLE et ST ETIENNE sont aussi étroites c 'est parce que ce sont deux régions minières qui se ressemblent et les joueurs de football qui sortent du lot dans cette vallée d' Auvergne ont toutes les chances de réussir dans le Forez de part leur mentalité qui se rapproche forcément de celle des Stéphanois ,les juniors sont encore CHAMPIONS d'AUVERGNE .   Pour  CONSTANSIO REBELLO ce sera SETE.La saison 1953/54 deuxième place à un point de ST-YORRE. Et  le  23 mai 1954  EMILE ANTONIO devenait le premier combellois à remporter la COUPE de FRANCE avec NICE en battant MARSEILLE 2-1 .1954/55 premier ex equo  battu au goal average par BRASSAC ,les cadets sont CHAMPIONS d'AUVERGNE. La saison 1955/56 le CCA est pour la deuxiémefois  CHAMPION d' AUVERGNE  HONNEUR et accède au CHAMPIONNAT de FRANCE AMATEUR. Encore un départ pour ST-ETIENNE celui de MARYAN PASZKO .L'équipe réserve se classe première en promotion d'honneur,sans perdre un match18 victoires et 4nuls.Les juniors se sont encore illustrés en COUPE GAMBARDELLA éliminés en 16e de finale par MONACO au bénéfice de l'âge.Ils avaient pour nom : Artusi,Lavarini,Gladel,Rocha,Paszko,Lascovitch,Thivrier,Inacio,Zoks ,Pradon,Inez,Faugeras,Favret,Buffe,sans oublier leur entraîneur MARCEL CRUZ.

Avec JACKY  DOMINGO entraîneur la saison 1956/57.Cette même année son frère RENE avec MICHEL et RICHARD TYLINSKI deviennent CHAMPIONS de FRANCE avec ST-ETIENNE tandis que CONSTANSIO REBELLO est CHAMPION de FRANCE D2 avec ALES.L'équipe une termine neuvième en championnat et se fait sortir de la Coupe de France au sixième tour par LA GRAND COMBE.En Coupe Gambardella les juniors succombèrent 0- 1 à CRANSAC . Les cadets perdent le championnat d'Auvergne au profit de Thiers qui l'emportèrent au bénéfice des corners. 1957/58  le CCA se classe neuvième ,les juniors sont champions du Puy de Dôme et en finale d'Auvergne succombant seulement aux corners devant MOULINS .Les minimes firent l'admiration de tous les spectateurs;s'ils ne furent pas champions c'est seulement à cause de la malchance du match de MONTJOIE. La saison 1958/59 le  CCA se classe septième ,et  KOCZUR FERRY est CHAMPION de FRANCE avec NICE,les juniors sont champions du Puy de Dôme,et les minimes sont champions d'AUVERGNE . JOSEPH AUCOURT devient  entraîneur  du CCA et 1959/60 sera plus compliquée ,avec sept réserves professionnelles(ST-ETIENNE, NIMES, LYON MARSEILLE,MONACO,NICE,GRENOBLE)dans la poule le CCA ne put éviter la relégation.Ils eurent le mérite d' aller gagner à FURIANI contre BASTIA .En COUPE de FRANCE défaite contre TOULOUSE  2-0 en 32emes de finale le 24/01/1960 à Clermont-Ferrand devant 7000 spectateurs. RENE DOMINGO et RICHARD TYLINSKI perdent  leur première FINALE de COUPE de FRANCE 4-2 a p contre MONACO.L'équipe cadets est championne d'AUVERGNE ,les juniors et les minimes sont champions du Puy de Dôme.

La saison 1960/61 et 1961/62 LA COMBELLE termine seconde,RENE DOMINGO et RICHARD TYLINSKI gagnent la COUPE de FRANCE 1-0 contre NANCY .Cette année ALFRED TYLINSKI rejoint ses frères à ST-ETIENNE ou il gagnera la COUPE GAMBARDELLA l'année suivante.En 1962/63 le CCA devient CHAMPION d' AUVERGNE HONNEUR et accède en C. F.A. Malheuresement l'année suivante c'est la relégation.RENE DOMINGO et RICHARD TYLINSKI sont pour la deuxième fois CHAMPIONS de FRANCE .1964/65 c' est le retour d' EMILE ANTONIO entraineur joueur, premier ex equo mais battu au goal average par COURNON.1965/66 troisième 1966/67 premier ex aequo battu au goal average par MONTJOIE.1967/68 premier ex aequo battu au goal average par MOULINS.

La saison 1968/69 voit le CCA obtenir son quatrième titre de CHAMPION d' AUVERGNE HONNEUR et retrouve une place en CHAMPIONNAT de FRANCE AMATEUR . La saison 1969/70 avec beaucoup de difficultés le CCA termine à la treizième place .1970/71 termine dixième et bat ST-ETIENNE 2-1 à BASSE COMBELLE. La saison 1971/72 la descente aux enfers en terminant onzième , quatre équipe avec le même nombre de points. Tirage au sort trois équipes restent et trois descendent le CCA est sorti quatrième et perd sa place sur un coup de dé.1972/73 sixième 1973/74 une bien pale douzième place .La saison 1974/75 un fiasco total dernier et descente en DHR ,L'année suivante descente en PH .

Le 30 Mai 1976, EMILE ANTONIO fête son jubilé au stade de BASSE- COMBELLE avec tout ses amis .Les RENKO, REBELLO, DOMINGO, FERRY, TYLINSKI, VALENTEK, UJLAKI, COSSOU, ALBERTO, GRIGOLO LOISEAU TOURROU, RICHARD tous ex pros avaient répondu présent . Face à une sélection de jeunes régionaux de moins de 22 ans composée de  ADDEO J-Pierre et Yves, HOMOVIC, MARTIN ( BRASSAC ), GOMEZ, GELINARD ( ISSOIRE ) les deux frères, LOISEAU ( ST-FLOUR ), MARIANY, DENNE, BERTHON, GUERAUD ( CCA ), BARD, VIANNENC ( VERGONGHEON ).Le public était venu nombreux pour voir ses anciennes idoles il ne fut pas déçu . Les amis de MILLO s' imposèrent sur le score de 3-2 avec des buts de VALENTEK, UJLAKI et GRIGOLO pour les anciens pros. MARIANY ( 2 ) pour les jeunes .En accueillant ses anciens compagnons de gloire à BASSE COMBELLE EMILE ANTONIO apporta à ce petit stade de ses débuts et à ce public une belle récompense et une preuve de sympathie.

Heureusement accession en DHR la saison 1976/77. Le CCA reste trois saisons en DHR puis redescend en PH.Trois saisons puis c'est de nouveau la DHR sous la direction de CHRISTIAN  GUERAUD le nouvel entraîneur du CCA. La saison 1984/1985 fut de loin la meilleure en terminant à un point de la réserve de COURNON pas d' HONNEUR AUVERGNE .AU CCA TOUT LE MONDE EST FIER DE PORTER CE MAILLOT NOIR ET BLANC. JOUEURS, DIRIGEANTS, SUPPORTERS .

La régression des activités économiques du bassin minier a entraîné un recul du C C.A. devenu COMBELLE C.A.B. depuis sa fusion avec LE BREUIL /COUZE en 1988. Celui-ci évolue cette saison en P.H.R.

Témoignage

 

Jeannot Labonne dit Zizou  témoigne dans

http://fcvezezoux.footeo.com/actualite/2008/07/07/interview-collector-de-zizou-a-l-occasion-des-30-ans-du-fcv.html

1956 – 1961 : je jouais en scolaire à Thiers benjamin 2 ( jouant en minimes) on est Champion départemental en 1957 face à Geodefroy Bouillon sur le terrain de Billom 2 à 1 . Je crois que c’est mon seul titre officiel de joueur !!! Je jouais avec Georges Goutorbe du R.C. Vichy qui a joué un peu plus tard à Valenciennes en D1 et Christian Donnet S.A Thiers sélectionné cadet d’Auvergne et qui a remporté la coupe nationale au Parc des Princes, l’ancien !!!. Mon père tolérait que je joue en scolaire mais pas en civil car il jugeait que les études étaient prioritaires . Il n’était pas sportif…Après son décès ma mère beaucoup plus intéressée par le sport me laisse signer à La Combelle…Club Mythique du Bassin pour les plus jeunes…….

1961 – 1963 : Je jouais en Junior à La Combelle avec des « mecs Extraordinaires » dont je garde à vie un très bon souvenir. On jouait contre l’A.S.M, Thiers, St Georges … La première année on est éliminé en Gambardella par Toulouse F.C. chez eux. Je n’ai pas pu y aller car à l’E.N.P de Thiers il n’y a pas de permission exceptionnelle…L’année suivante on perd 2 à 0 à Vichy on est un peu vexé et je me souviens d’une belle bagarre à la sortie du terrain Mario Dal Gobbo étant parmi les meilleurs…

1963 – 1966 : Je joue en sénior à La Combelle , c’est difficile il n’ y a que 11 joueurs dans l’équipe (pas de remplaçant) … En CFA en 1963/64 je fais 2 matchs officiels et en 1964/66 en Honneur jouant toujours la première place et faisant parti des 15 joueurs potentiels…. 
Pendant ces belles années on se distingue en remportant beaucoup de tournois de sixte sous le nom de « BOTAFOGO » on a la particularité de jouer avec des membres de 3 clubs La Combelle, Brassac, et Vergongheon….C’est pas mal !!! Jojo Besse que l’on voit souvent au « Bâteau » fait parti de l’équipe…

 

Voir les commentaires

Les Castors d'Auzon

15 Août 2017, 19:21pm

Publié par Papou Poustache

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore de photos de Serge

Les castors d'Auzon c'était un groupe de plusieurs corps de métiers qui travaillaient bénévolement dans les maisons de gens dans le besoin pour améliorer leur habitat.

Voila qui serait bien pour mettre en valeur le village

L'enfant avec eux eh bien c'est Serge

Les Castors d'Auzon
Les Castors d'Auzon

Voir les commentaires

Auzon à l'honneur sur France 3 Auvergne

12 Août 2017, 19:26pm

Publié par Papou Poustache

 

 

 

 

 

Voici un reportage sur Auzon  réalisé par Christian Lamorelle de FR3 Auvergne avec un film des années 60 et des séquences du mois de novembre 2016  au chäteau et dans le village.

Nous sommes aussi allé à St Jean St Gervais.

Voir les commentaires

Le village de Ste Florine en Haute Loire

7 Août 2017, 05:36am

Publié par Papou Poustache

Voici des photos du village de sainte Florine à diverses époques.

Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Sainte-Florine est situé dans le département de la Haute-Loire de la région de l’Auvergne et a une surface de 7.67 km ² pour une population de 3 113 habitants. La carte de France de la ville de Sainte-Florine est présente en bas de page.

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

 

Sainte-Florine est une petite ville du centre de la France. La ville est située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne. La ville de Sainte-Florine appartient à l'arrondissement de Brioude et au canton d'Auzon. Le code postal de la ville de Sainte-Florine est le 43250 et son code Insee est le 43185. Les habitants de Sainte-Florine se nomment les Florinois et les Florinoises.

Histoire

L'ancien bourg

La villa de Seveirag semble issue de l'Antiquité. Des structures gallo-romaines ainsi que des monnaies datées du Ier siècle ap. J.-C. ont été mises au jour lors du chantier de construction du chemin de fer.

Sancta Florina

Du IVe à l'an mille, nous ne savons absolument rien pour l'instant, faute de fouilles.

Le vieux bourg de Seveirag fut supplanté par celui de Sancta-Florina. Brandulus étant gouverneur d'Auvergne, (?) Florina martyrisée devint un exemple pour les habitants de Seveirag. Florine fut alors considérée comme sainte et le culte débuta.

Féodalité

Dès le début de la féodalité, les seigneurs d'Auzon tiennent ce domaine en fief (cultura de Sainctae Florinae, vicaria d’Also).
Cette villa est également mentionnée dans une charte du XIe siècle où, Bompar d'Auzon, donne au chapitre de Saint-Julien de Brioude, un manse appartenant à cette villa. Un sanctuaire chrétien est édifié et les d'Auzon ainsi que la famille de Laroche se partagent ses revenus.

Monastère de Sainte-Florine

Dans la région la première communauté de religieuses s'établit en 1151 à Esteil alors sur la commune d'Auzat-sur-Allier. Elle se développe rapidement. En 1201, Sybille, fille du comte d'Auvergne Robert V et religieuse de Fontevrault fait élever au autre couvent à Seveirac qui va prendre le nom de Sainte-Florine. En avril 1641, l'église est construite. Le monastère compte 20 moniales. La dernière prieure de Sainte-Florine avant la fin de l'ancien régime est Marie de la Volpilière (1787) .

 

Façade.

Période révolutionnaire

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Florine-le-Charbon

Place de l'ancienne Mairie

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

Intersection des routes de Brassac ,Charbonnier et Lempdes

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

L’église paroissiale

L’église de Sainte-Florine a été construite au XVIIe (1641). Elle est issue d'un vieux prieuré fontevriste. Le tracé du cloître du couvent reste visible. La chapelle latérale conserve la trace de ce couvent. La nef couverte en plein cintre possède un seul bas côté nord. Le chœur assez étroit se présente sous la forme d'un chevet plat. Le clocher carré est percé de deux baies à arc brisé sur chaque face. En façade une rose étroite surmonte le portail, tandis qu'à l'est la rose ouvrant sur le chœur a été obturée sûrement lors du montage du retable de bois montant jusqu'à la voûte. La chaire démontée se trouve être coupée en plusieurs morceaux. Le corps de la chaire se situe dans le chœur tandis que son parapluie se trouve entreposé au-dessus de la porte latérale. Un escalier dans œuvre est ménagé dans le mur et permet d'accéder au balcon de bois surplombant l'espace d'avant-nef. L'église paroissiale est dédiée à saint Jacques.

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

La rue des états unis

Voici la rue à différentes époques avec le bureau de tabac détruit

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

Le Bac 

 

Voici une photo de famille qui représente le Bac qu'il y avait dans sainte Florine cette photo à 52 ans représente ma femme avec sa mère son frère et sa soeur.

Les photos récente sont du mois de Janvier 2016

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

Monuments aux Morts

Voici le monument avec les noms des personnes mortes pour la France

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

La chapelle Sainte-Florine

Au XIXe, la chapelle (datant de 1740) dédiée à sainte Florine a été reconstruite près du cimetière. Elle possède une nef unique voûtée en plein cintre et un chevet plat. Les parements sont réalisés en appareil irrégulier. Un simple clocheton termine le pignon de façade. Un auvent réalisé en béton et en bois, fait office d'avant-nef, séparé de la nef par une simple grille. L'autel surmonté de colonnes torsadées polychromes est remarquable.

La liturgie fontevriste réservait certainement une place particulière à sainte Florine dans le couvent de la ville. Aujourd’hui les bréviaires de Brioude donnent quelques informations sur le culte de la sainte. Après la Révolution, la paroisse toujours fervente, avait construit et reconstruit une chapelle spécialement dédiée à sainte Florine. L'abbé Cubizolles, dans son étude consacrée à sainte Florine avait relevé la présence de Florine dans le bréviaire de 1518 de Brioude. L'étude récente de Fabien Vivier révèle que sainte Florine était célébrée par les chanoines de Brioude depuis les années 1420. Les bréviaires du Puy et de Clermont n'en parlent pas.

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

Quelques ruelles

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

Les simonettes

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

La Tour

Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire
Le village de Ste Florine en Haute Loire

Album photos du village

Voici des liens que vous devrez cliquer pour voir les albums du village

Les photos proviennent de collection personnelle des habitants

 

Photos d'école

 

Rugby

 

Conchon Quinette

Voir les commentaires

Le village de Frugères en video dans les années 60

6 Août 2017, 10:50am

Publié par Papou Poustache

Voici un film qui a été tourné par Trotinette et fait et réalisé par la commune de Frugères pour ses administrés.

Cela se passe dans les années 50 et 60

Le village de Frugères en video dans les années 60

Frugères en ces années là

 

Ce petit village paisible se situe entre Lempdes et Auzon non loin de Sainte Florine.

La mine était encore en activité enfin sur une partie du film il ne faut perdre à l'esprit qu'en 1952 il eut une grande catastrophe dont l'auteur de se film en est un rescapé.

On y voit la vie du village ,Frugères avait une équipe de foot ,la féte avait encore lieu et il y eut la construction de l'usine Ducellier.

Voici des images de cette période bon souvenirs aux anciens quand au plus jeunes vous y verrez peut-etre vos parents enfants .

Bonne distraction et merci Trotinette pour cette page de mémoire audivisuelle

Photos du film

Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>