Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #c'etait hier

Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine

4 Octobre 2017, 17:07pm

Publié par Papou Poustache

 

 

 

 

 

 

Ce deuxième épisode des années cinquante ,soixante va parler de la vie des villageois et de ce que j'ai vécu dans un petit village minier qui s'appelle Charbonnier mais beaucoup de gens du bassin vont se reconnaitre car c'était aussi leur vie .

Cette partie se passe toujours avant 1960

Pour ceux qui n'avaient pas vu la première partie

http://www.cpauvergne.com/2016/12/mes-annees-50.html

Sur la photo ci-dessous on apperçoit l'arrière de la maison ou j'habitais de 1955 à 1962.

J'ai pris cette photo tout d'abord parceque c'est la seule que j'ai trouvé et aussi parceque dessus il y a toutes les explications sur cette cité.

 

 

Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine

Sur cette autre photo on se trouve à l'entrée des cités toutes les maisons sont identiques sauf vers le fond de la citée ou il y a 2 groupes de maisons plus hautes.

Cette entrée se situe sur la route qui venait de Brassac direction Moriat ou St Germain.

Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine

La Mine

Le village vivait  au rytme de la mine enfin surtout de la sirène.

Du village on avait une vue sur la mine de Bayard qui à l'époque employait plus de mille mineurs.

La sirène sonnait à 5h ,11h,14h,19h chaque jour.

Mais quand par malheur celle-ci sonnait à d'autres heures c'est tous les gens du quartier qui sortent dans la rue car là ils savent qu'il est arrivé quelque chose de grave.

J'ai  le souvenir d'un accident qui est survenu je pense en 58 ou 59 ou il y avait eu 4 morts  3 à Charbonnier dont un dans le quartier et 1à Brassac.

L'enterrement eut lieu avec une foule immense derrière des corbillards tirés par des chevaux.

 

Sur la première photo on voit le village charbonnier de la mine de Bayard

 

Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine
Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine
Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine
Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine

Autour de la mine

 

Comme je l'ai dit le village en parti vivait pour la mine et la mine était présente partout.

Les logements appartenaient à la mine et de ce fait l'entretien aussi c'est ainsi que chaque année la pompe à merde passait dans le village pour vider les WC externes.

Pour nous c'était un évènement car comme déja évoqué dans le premier article il n'y avait pas de voitures et voir un camion pompe de cette taille nous impressionait.

Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine

Les mineurs avaient droits à du charbon, de la vase et du bois tout cela était livré par Simon bien connu dans le village.

Quand Simon venait couper le bois c'était encore pour nous une nouvelle attraction.

Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine

Les soins

Dans les citées plus anciennes situées en bout de celle ci de l'autre coté de la route se trouvait le dispensaire.

C'est la que les médecins de la mine recevaient les malades ,dans ce batiment il y avaient les bonnes soeurs qui nous soignaient et nous faisaient les piqures et enfin ce batiment hébergait la salle du cathéchisme.

A cette époque là en principe on acouchait à la maison cela n'a pas été mon cas c'est à Issoire au fer que cela c'est passé..

Ci dessous le dispensaire vu d'avion.

Les années 50-60: La vie dans les citées de la Mine

A cette époque ceux qui pouvait allez au cinéma pouvait voir Alibaba et les 40 Voleurs sortie en 1954 mais diffusé à Charbonnier dans le Cinéma du Bas non loin de la fabrique de pate de fruit (d'aujourd'hui)vers 1959 mon père m'y avait emmené.

 

  1. Sortait également en 1953
    Le salaire de la peur
    Le Salaire de la peur est un film franco-italien réalisé par Henri-Georges Clouzot, adapté du roman du même nom de Georges Arnaud et sorti en salles en 1953.
  2.  
  3. Première sortie : 22 avril 1953 (France)
  4. Date de sortie en DVD : 2 février 1999 (France)

Il y avait bien sur en 1959 la vache et le prisonnier avec Fernandel que j'ai vu bien plus tard à la télé mais ça c'est une autre histoire.

en 1955 sortait également le film Nuit et brouillard d'Alain Resnais

Voir les commentaires

Rappelez vous notre rentrée des classes

3 Septembre 2017, 07:07am

Publié par Papou Poustache

 

 

 

 

La rentrée des classes c'est pour Lundi mais souvenez vous

Nos souvenirs de rentrées des classes en ce qui me concerne dans les années 50 et 60.

C'étaient les bureaux à deux places inclinées en bois sombre,deux encriers en porcelaine blancs(pour éviter l'évaporation le soir on mettait des bouchons caoutchouc récupérés sur des ampoules de piqures),un rayon sous nos jambes pour y mettre nos livres et nos cahiers,un tableau noir ,un gros poêle ,une carte de France avec les départements,une grande affiche avec des plantes ,une autre avec des poids et mesures.

Le porte plume avec la plume Sergent Major,le plumier en bois,le buvard rose,les doigts salis par l'encre.

La rentrée se faisait avec un tablier (obligatoire) et en short car c'était pas encore le moment de mettre les pantalons longs comme on disait.

Dans la classe les filles et les garçons étaient séparés,dans la cour également une ligne imaginaire était formée par le passage des instituteurs qui en parlant faisaient des va et vient.

Il y avait un Préau quand j'étais à l’enfantine celui ci était en bois le sol était recouvert d'une épaisse couche de poussière quand on courrait cela fumait.

Plus tard quand nous changions de classe nous changions aussi d'école et l'autre plus récente avait dans quelques classes les nouveaux bureaux moitiés en métal vert et moitié en bois clair.

Le préau là était bétonné

Dans la cour suivant la mode du moment c'était jeu de billes,osselets ou ballon prisonnier.

Pour illustrer l'article des photos de livres que j'ai en ma possession des photos du musée école d'Ambert et des documents de Gérard (ce sont des documents antérieurs à notre époque mais tellement ressemblant).

Vous y verrez également un cahier d'école des Martres de Veyre de 1890 de la grand mère à Gérard.

Dans cet article on y parlera aussi de Morale......................

Photo de classe

 

Comme nos souvenirs ne seront pas identiques voici quelques photos de classes diverses je pense qu'au moins une d'entre elles  vous réveillera quelques souvenirs

Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes

Ecole de mon enfance

 

Une école quelque part en France mais elle aurait tout aussi bien pu être en Auvergne car cela reflète exactement mes souvenirs

 La morale 

 

Je vais être un peu dur je me demande si avant d'inculquer la morale aux enfants il ne faudrait pas tout reprendre au début et instruire les parents avant car je ne crois pas que le corps enseignant va pouvoir éduquer les enfants si les parents ne prennent pas le relais.

Aussi au corps enseignant quand certains enfants en rentrant dans la cour vous disent bonjour ayez au moins la decence de leur répondre .

 

Ci-joint des extraits pris presque au hasard dans 3 anciens livres d'éducation civique

Sans commentaire

 

Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes

La rentrée des classes en 1900

Il faut savoir qu'a cette époque aller en classe était une joie car là on était au chaud et on ne travaillait pas a la ferme.

Autant dire que les élèves préfèraient étudier que  rester à la maison.

L'élève dans son cartable (en bois pour les pauvres ,en carton bouilli recouvert de cuir pour les plus aisés)avait en plus des fournitures une buche pour le poèle.

A cette époque l'instituteur était respecté autant dire quand on le croisait dans la rue les élèves le saluaient (au méme titre que le médecin,le maire et le curé).

En campagne l'école était loin des fermes il fallait parfois une heure pour s'y rendre et l'hiver c'était dans la neige en arrivant on posait sa gamelle dans le réfectoire et on quittait les galoches ou sabots et on mettait les chaussettes a sécher vers le poèle.

Les livres de cours de la rentrée 1900

Quelques livres de l'époque 1900

 
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes

Voici quelques images d'une école au Martres de Veyre avant 1900

C'est Gérad qui parle

Ci-joint des extraits du cahier d'école (cours élémentaire 1890), de ma Grand-Mère âgée de 5 ans

 

qui épousera en 1905 Jean Baptiste Lacquit (Vigneron), des Martres de Veyre.

 

Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes
Rappelez vous notre rentrée des classes

Voir les commentaires

La vieille école

2 Septembre 2017, 13:51pm

Publié par Papou Poustache

 

 

 

 

 

Ce couple d’agriculteurs en retraite ont décidé de se retirer de la ferme et d'acquérir une maison à retaper ils vont sur le bon coin et voient école à vendre.

Ils se rendent au Monastier sur Gazeille lieu de la demeure

Ils se disent "pourvu que ce ne soit pas trop petit" et surprise quand ils vont visiter ,une énorme bâtisse se présente à eux .

Et tout de suite l'idée de refaire cette école leur est venue cela se passait en 2012.

Dans le bâtiment il n'y avait plus rien tout a été acheté à nouveau pour faire revivre cette école.

Vous allez rencontrer un passionné qui nous parle de l'histoire de l'école .

A voir absolument

La vieille école

Installé dans une ancienne école, le musée de 400m² fait revivre l'ambiance scolaire d'autrefois. Après avoir revêtu blouse, béret et sabots, les visiteurs deviennent eux mêmes acteurs et animateurs, prennent place dans la vieille salle de classe pour la dictée et la leçon de boulier. Séances photos de classe avec les bonnets d'âne. Bonne humeur et émotions garanties.

La vieille école
La vieille école
La vieille école
La vieille école
La vieille école
La vieille école
La vieille école

Les classes

La vieille école
La vieille école
La vieille école
La vieille école
La vieille école
La vieille école

Tout d'abord qu'est ce l'école

C'est l'institution nécessaire pour établir la transition entre la famille et l'Etat, pour façonner les générations nouvelles non au gré du hasard, des caprices individuels, ou des vues étroites de la famille, mais en vue de la vie commune ultérieure, et en raison des besoins de la société. Telle société, telle école ; et inversement tant vaut l'école, tant vaudra la société qui en sort. Pour l'individu, I école représente un secours offert par la société pour faire de lui un homme, suivant le type que comporte la civilisation de son temps et de son pays. Pour la société, elle représente une mesure de prévoyance et d'utilité publique, une garantie pour le présent et pour l'avenir, un instrument d'assimilation intellectuelle et morale sans lequel une société n'aurait pas de lendemain.

L’histoire de l’école

Contrairement à la croyance populaire qui voudrait que Charlemagne ait inventé l’école, dès la plus haute antiquité, il y a eu des écoles publiques annexées aux sanctuaires religieux, mais c’est lui qui a donné à l’école toute son importance en mettant ensemble les enfants des nobles et les enfants des pauvres destinés à l’étude et à l’église.

Talleyrand demande déjà que l’école accueille gratuitement les enfants de 13 à 16 ans. La laïcité est formulée avec force par Condorcet mais l’Etat n’ose pas imposer l’obligation scolaire, source de difficultés pour les familles pauvres, à cause du manque à gagner. Sous le Consulat et l’Empire, c’est le renouveau des écoles privées et le déclin des écoles publiques. L’instruction religieuse est renforcée et c’est le début d’une guerre scolaire qui va durer deux siècles. A partir de 1828, l’instruction publique est séparée du Ministère des affaires écclésiastiques. Elle est dirigée par un ministre sécrétaire d’état..

Sous la monarchie de juillet, le ministre Guizot fait voter une loi qui prévoit une école par commune de plus de 500 habitants, mais il encourage toujours l’enseignement par les religieux, n’appelle pas à l’obligation scolaire et renonce au principe de gratuité.

En 1850, d’après la loi Falloux, l’instituteur doit assurer les prières quotidiennes, faire apprendre le catéchisme. Grâce à Victor Duruy, une école de filles est créée dans toutes les communes de plus de 500 habitants mais il se heurte aux puissances catholiques et la priorité demeure à l’éducation religieuse.

 

Après la guerre de 1870, l’Etat comprend enfin, sous l’impulsion de Jules Ferry, que l’éducation des écoliers lui incombe entièrement. Jules Ferry est né en1832 à St Dié. Avocat, député, il sera 5 fois ministre de l’instruction publique et Premier Ministre. Il transforme l’instruction en éducation : il veut que l’école soit accessible et imposée à tous les enfants et propose les lois fondamentales signées par Jules Grévy, Président de la République et Jules Ferry.

Quelques planches et affiches de toutes les époques

La vieille école
La vieille école

La page d'écriture et les plumes

La vieille école

La salle d'étude et de réfectoire pour les visiteurs

La vieille école
La vieille école
La vieille école

Voici la pièce avec le mobilier de l'époque de l'ancien instituteur

La vieille école
La vieille école

Les fascicules du musée

Voir les commentaires

L'album photo d'Auzon

11 Août 2017, 19:27pm

Publié par Papou Poustache

Voici les photos d'école et autres du village d'Auzon.

Ces photos sont des dons des gens du village ou ils y ont fait les grandes études jusqu'au certificat d'étude.

Album photos d'Auzon

 

Auvergne

Album des photos d'Auzon

 

 

L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon

Auvergne

Auzon

Photos de la collection à Christine on peut voir sa maman au jardin du portail en 1943

 

 

 

L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon

Clovis noir en 1968

L'album photo d'Auzon

Album à Jean Claude

Espérance Auzonnaise

pont de la Souleyre

Foot à Auzon

 

 

 

 

L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon

Photos écoles

L'album photo d'Auzon
L'album photo d'Auzon

Voir les commentaires

Auzon dans les années 1900

3 Août 2017, 19:48pm

Publié par Papou Poustache

Auzon en 1900

Voici quelques photos rares du village d'Auzon qui m'ont été données par Hélène et provenant d'une collection personnelle d'une ancienne habitante de la commune .

Vous y verrez le village,des métiers,des personnages

Voici quelques vues générales du village on peut voir qu'à cette époque les bois étaient rares tout était cultivé.

Dans la rue longue il n'y avait pas de ruines toutes les maisons étaient en bon état.

Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900

Voici l'église et le chateau

Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900

Les cantonniers à l'oeuvre

Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900

les métiers dans le village

Des scieurs,un groupe de mineur,un marchand ambulant

Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900

Une photo de chappes prise du pont suspendu

Auzon dans les années 1900

Voici quelques photos de gens d'Auzon avec leur costumes

Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900
Auzon dans les années 1900

La fête sous la halle

Auzon dans les années 1900

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>