Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #haute-loire

Auvergne industrielle d'autrefois:Usine d'arsenic à Auzon(43)

14 Août 2017, 19:20pm

Publié par Papou Poustache

 

Il est des patrimoines qu'on se passerait bien mais ils sont là et ont une histoire voici l'usine d'Arsenic d'Auzon.

 

 

 

Les bâtiments de cette ancienne usine se trouve au carrefour de Vézézoux et de Chappes sur la commune d'Auzon.

Pendant la guerre au dire de mon beau père c'étaient des indochinois qui travaillaient dans l'usine ils les avaient baptisés les "Anamites"

Auzon(Haute-Loire)

 

Ancienne usine d'arsenic

 

Image1

 

 

 

La compagnie minière et métallurgique d'Auzon vers la fin 1902 pour tirer parti des filons de Mispickel d'Espluches et du Rodier le concessionnaire Georges pousse et décide de construire une usine de traitement d'arsenic à Auzon.

L'usine en 1906 emploie 11 ouvriers et passe 6 à 7 tonnes de minerai par jour pour produire 1400kg d'acide arsénieux.

 

 

Image2 GF 

 

Image1 GF


En 1913 Le Président de la République française, Sur le rapport du ministre des travaux publics, Vu la 'pétition présentée, le 24 février 1910, par la Compagnie minière et métallurgique d'Auzon, à l'effet d'obtenir: 1° la concession de mines d'arsenic.

 

Elle a été mise au point par la Compagnie minière et métallurgique d'Auzon, spécialiste de l'arsenic

Pendant la guerre de 1914-1918, le minerai était grillé aux usines de Chaudes-Algues (Cantal) et d'Auzon (Haute-Loire).

 

 

 

 

 

DSC01213 GF

Image1

 

 

 

La « Vieille usine » a fabriqué des pesticides pendant plus de 40 ans

 

Un site cerné de hautes clôtures et abandonné à la végétation. La « Vieille usine », comme on l'appelle à Auzon, est ce que l'on peut considérer comme une friche industrielle. Une sorte d'immense terrain vague sur lequel tentent de résister quelques bâtiments, marquant une autre époque.

Mais, à l'entrée du bourg, vers le carrefour de la route de Vézézoux, la « Vieille usine » a cette particularité que son activité a lourdement pollué les sols. Dès 1903 et jusqu'en 1949, la Compagnie minière métallurgique a fabriqué ici des pesticides à partir du grillage du minerai d'arsenic exploité dans le secteur. La commercialisation de ces produits s'est poursuivie, sur le site, jusqu'en 1969 avant que l'usine ne soit cédée à une société de réparation de machines agricoles qui a exploité les murs jusqu'en 1985. Durant son activité, la Compagnie minière métallurgique a utilisé les résidus du grillage comme remblai pour constituer la plateforme de l'usine.

 

DSC09418 GF

 

 

Image2

 

 

DSC09426 GF

Image3

 

20110109-DSC01604 GF

 

Image5

 

Image6

 

Image7

 

Photo de Véronique prise à Lyon ce jour

Photo de Véronique prise à Lyon ce jour

Auvergne industrielle d'autrefois:Usine d'arsenic à Auzon(43)
Auvergne industrielle d'autrefois:Usine d'arsenic à Auzon(43)

Voir les commentaires

Auzon un village de caractère

11 Août 2017, 19:47pm

Publié par Papou Poustache

Auzon le village médiéval

Village qui se situe en Haute Loire Région Auvergne Rhône Alpes

Auzon est un village de caractère de la Haute-Loire qui est situé à 15 Km au nord de Brioude et à mi chemin entre le Puy en Velay (70 Km) et Clermont- Ferrand (70 Km).

Le vieux bourg est implanté sur un éperon rocheux (altitude 441m) dominant la vallée de l’Auzon et du Gaudarel et non loin de la rivière Allier et est doté d’une grande richesse historique et patrimoniale.

Vous pourrez vous promener dans les rues anciennes certaines pavées d’autres surprenantes vous bénéficierez d’une vue exceptionnelle sur le bas du village avec le ruisseau Auzon.

Le chemin de ronde qui contourne le château et la collégiale dans un espace de verdure vous procurera des points vues remarquables sur le village.

Au point culminant se trouve l’église St Laurent, le château, la Halle, la chapelle Saint-Michel en descendant la rue vous trouverez une porte de la ville Le Brugelet, mais auparavant vous aurez pu visiter son écomusée.

Vous pourrez vous promener dans une nature préservée tout au long des circuits balisés autour de thèmes différents.

L’Allier vous offre un espace de fraîcheur et de calme ou les pêcheurs pourront s’adonner à leur activité.

Ce village de caractère concourt pour le titre de plus beau village de France.

Un voyage complet dans le village en cliquant sur ce lien

Auzon

Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère

Histoire

 

Malgré la présence d’une inscription gallo-romaine incluse dans le mur de l’église, aucune preuve ne permet d’affirmer l’existence d’un habitat à cette époque sur l’éperon.

Un castrum d’Auzon est mentionné pour la première fois à la fin du 10éme siècle dans une chartre du Cartulaire de Sauxillanges.

 

Une viguerie d’Auzon est mentionnée dans la première moitié du 11éme siècle.

Elle résulte de la construction d’un nouveau château constituant pour les populations un nouveau chef-lieu.

 

Au cours du 11éme siècle, la famille féodale des Bompar, qui semble être le premier seigneur du lieu, partage une co-seigneurie avec les comtes d’Auvergne.

A la suite de l’intervention de Philippe Auguste  en 1211 qui voit la confiscation d’une grande partie des biens du comte d’Auvergne, Auzon passe dans le domaine royal.

Symbole de cette implantation, un château royal est édifié, le château Bourbon.

 

 

Vers 1260, une chartre de franchise est accordée au bourgeois d’Auzon qui peuvent s’administrer eux même.

 

Elle démontre l’importance  et le développement commercial de la ville, illustrés par la halle dont subsiste des vestiges de l’édifice d’origine.

C’est à la fin du 13ème siècle que la seigneurie d’Auzon passe aux mains de la famille Montmorin .

 

Si le 15éme siècle est marqué dans la région par les violences de la guerre, la reprise économique semble rapide car des 1410, un marché et une foire sont accordés à la ville.

 

Auzon un village de caractère

Famille Montmorin

En 1557, François de Montmorin coseigneur du lieu, rachète le château Bourbon et des terres royales.

La ville perd alors sont titre de ville royale.

A la fin du 16ème siècle, la seigneurie d’Auzon revient par mariage à la famille de Polignac .C’est un des membres de cette famille qui fonde en 1639 un monastère de bénédictines à l’emplacement du château Bourbon qui disparaît comme carrière de pierres.

Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère

L'essor du village

 

A partir du 18ème siècle, on peut suivre l’essor de la ville en s’appuyant sur l’augmentation constante de la population.

Malgré les soubresauts dus aux épidémies, la commune atteint un point culminant à 1600 habitants en 1896.

Cet essor est lié à ma proximité du bassin minier et industriel.

Une briqueterie tuilerie est en fonctionnement à Chappes.

Auzon un village de caractère

Début de l'ère industrielle

Au début du 20éme siècle s’installe dans la plaine l’usine métallurgique mispickel unité de traitement de l’arsenic contenu dans ce minerai, ce qui ne sera pas sans poser des problèmes de pollution.

Auzon un village de caractère

Une économie en plein essor

A cette usine s’ajoutent les mines et verreries qui assurent une certaine prospérité au bourg.

Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère

Le déclin du village

Le déclin s’amorce avec les pertes humaines de la première guerre mondiale et la crise industrielle qui touche le bassin minier.

Aujourd’hui, ce bourg est préservé et s’investit dans le tourisme en alliant nature et patrimoine.

Auzon un village de caractère

Du bac au pont

 

Situé sur la rive droite de l’allier la traversée de l’allier a toujours posé problème pour les habitants du bourg souhaitant se rendre  dans les villages de la rive opposée.

Assuré dès le moyen age par deux bacs, le passage n’est jamais sans danger.

En 1826, le jour de la foire le bac de Chappes chargé d’une cinquantaine de passagers coule au milieu de la rivière, entrainant la noyade d’une quinzaine de personnes.

Aussi est il décidé de faire un pont.

Auzon un village de caractère

Les différents ponts

 

Le premier pont suspendu est construit en 1845, un second en 1847 après la crue de 1846, un troisième en 1855 après que le tablier du pont eu été arraché par un ouragan, un quatrième en 1869 et enfin le pont actuel en béton armé datant de 1934.

Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère

Une industrie ancienne

 

Derrière ce paysage verdoyant  il est difficile d’imaginer un pays minier.

Pourtant l’existence d’un dépôt houiller communément appeler bassin houiller de Brassac, permet dès la fin du 15ème siècle l’exploitation du charbon.

 Mais il faut attendre l’arrivée du chemin de fer en 1855 pour voir la multiplication des mines et industries annexes.

Apparaît alors la figure typique de l’ouvrier paysan qui domine à Auzon.

Après avoir accompli son travail à la mine, il rentre chez lui pour s’occuper de son petit domaine familiale.

Auzon un village de caractère

Le village agricole

Il faut imaginer les coteaux autour d’Auzon entièrement déboisés avec dans les coteaux exposés au Sud et sud Ouest des vignes et sur les autres des jardins et vergers ainsi que des prairies.

Auzon un village de caractère

La collègiale

Église Saint-Laurent est une collégiale bénédictine d’architecture romane construite à l’apogée de l’art roman auvergnat.

Elle possède un porche sud que l’on appelle ganivelle.

Elle a été classée monument historique en 1906.

Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère

La porte du Brugelet

 

A la fin du 13e siècle, l'ancien castrum avait cédé la place à une ville. Au 15e siècle, à cause des risques d'attaques des routiers, reconstruction d'un mur d'enceinte. Si la ville était bien gardée au nord par le château et le mur d'enceinte, elle était vulnérable côté plaine. Un mur sud fut élevé et défendu par quelques tours et percé d'une porte. La porte fortifiée prit le nom du quartier, le Brugelet.

Inscrite au patrimoine en 1997.

Auzon un village de caractère

La halle

Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère
Auzon un village de caractère

Voir les commentaires

L'homme qui a vaincu la bête

19 Juin 2017, 06:37am

Publié par Papou Poustache

Cela fait 250 ans aujourd'hui et on en parle encore

A la découverte du village natif de Jean Chastel qui terrassa la Bête du Gévaudan le 19 Juin 1767

 

C’est le  village de la Besseyre Saint Mary en Haute Loire

Jean Chastel naquit le 31 mars 1708 au village de Darnes paroisse de La Besseyre-Saint-Mary, France.
Fils d’agriculteur, il épouse le 22 février 1735, Anne Charbonnier. Ils auront neuf enfants.

Jean Chastel exerça la profession de cabaretier dans son village ; il était également considéré comme chasseur professionnel, mais aussi braconnier. Un peu marginal, il fit même un bref séjour à la prison de Saugues.

Le 19 juin 1767, au cours d’une chasse organisée par le marquis d’Apchier, Chastel tua un animal de grande taille ressemblant à un loup, au lieu dit « La Sogne d’Auvers » à proximité de la forêt de la Ténazeyre paroisse de Nozeyrolles (Auvers actuellement). Depuis ce jour-là, la terrible bête du Gévaudan cessa de sévir dans le pays.

Jean Chastel ne fut guère récompensé de son acte.

Il emmena sa bête à Versailles où son odeur incommoda le roi qui la fit enterrer sur-le-champ sans accorder la moindre prime au chasseur. De récentes recherches historiques laisseraient penser que Jean Chastel ne soit jamais "monté" à Paris, mais que ce soit une autre personne qui ait fait le voyage.

Il est mort en 1789

Une stèle à la mémoire de Jean Chastel se trouve dans le village de La Besseyre-Saint-Mary.

La commune ou la bête fut exécutée

L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête

Le village natif de Jean Chastel

L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête

Voir les commentaires

Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier

12 Juin 2017, 19:08pm

Publié par Papou Poustache

43580 Saint Privat d'Allier

Voici les photos du village de Saint-Privat-d'Allier et des alentours. Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Saint-Privat-d'Allier est situé dans le département de la Haute-Loire de la région de l’Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 29.96 km ² pour une population de 411 habitants. La carte de France du village de Saint-Privat-d'Allier est présente en bas de page. On peut y voir Saint-Privat-d'Allier vue du ciel.

L'article sera accompagné de photos et cartes postales anciennes.

En cliquant sur les liens ci-dessous vous accéderez aux articles concernant le village.

Eglise

Au hasard dans les rues

Rochegude

Le hameaux de Rochegude

Le Château de MERCOEUR

Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier
Les villages de Haute-Loire:St Privat d'Allier

En tenant le personnage avec le clic droit vous pourrez faire une visite virtuelle du village

Voir les commentaires

Avant la poste en Haute -Loire

9 Juin 2017, 18:54pm

Publié par Papou Poustache

le courrier en 1900

Celui ci est transporté à l'aide de diligence appelée "la Malle" ou avec des autobus puis avec le développement du chemin de fer il est acheminé en train.

Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire

Ils en parlaient

Rapports et délibérations - Haute-Loire, Conseil général -Conseil général de la Haute-Loire (Le Puy)-1909 Informations détaillées Périodique

  • Éditeur :Conseil général de la Haute-Loire (Le Puy)
  • Le Puy, 5 août 1909Classement et inventaire. — La mise en ordre des documents se poursuit avec toute la diligence que peut permettre le fonctionnement régulier du service des La ligne Le Puy-Langogne doitLa société des Malles Postes « évalue à 60,540 francs ses dépenses annuelles pour 2 services par « jour

    Extrait 1 :

    Extrait 2 :

    Extrait 3 :

    Voeu que, lors de la construction du chemin de fer du Puy à Nieigles-Prades, des études soient entreprises pour la construction d'un chemin de fer départemental partant des Pândraux, passant à Noustoulets, Saint-Julien-Chapteuil, entre Saint-Hostien et le Pertuis, aboutissant à YssingeauxVoeu tendant à l'avancement, pour la saison d'été, de l'horaire du train n° 3182 d'Annonay à Firminy, de façon à rétablir l'ancienne correspondance, à Firminy, des trains permettant d'arriver, d'un côté, au Puy

    Rapports et délibérations - Haute-Loire, Conseil général -Conseil général de la Haute-Loire (Le Puy)-1912 Informations détaillées Périodique

    • Éditeur :Conseil général de la Haute-Loire (Le Puy)
    • le Préfet inscrive à son projet de budget une subvention de quatre cents francs en faveur de la Société « la Jeunesse laïque et républicaine » Voeu que le Conseil général accorde à la Société la Malle-poste des Cévennes une subvention égale à celle accordée précédemment à la Société des automobiles du Puy à Saugues tt Le conseiller général soussigné émet le voeu que le courrier de Stet Julien à Fay-le-F'roid, dont l'administration des postes a décidé la ce suppression pour la fin de ce mois, soit maintenueCe courrier est ee d'une grande utilité pour les relations commerciales et autres entre « les deux cantons, et déjà les populations intéressées parlent d'adresser 56 PREMIERE PARTIE Voeux Voeu qu'un établissement de facteur-receveur soit créé au chef-lieu de la commune du Brignon et que le courrier se fasse par la station du chemin- de fer, lorsque la ligne sera ouverte, le service postal actuel étant très défectueuxRéponses ■L'ét ude a été faite et classé à son rang d'urgence, elle sera reprise après la mise en activité de la ligne Le Puy-Langogne

      Extrait 1 :

      Extrait 2 :

      Extrait 3 :

    Nouveau code des maîtres de poste, des entrepreneurs de diligences et de roulage, et des voituriers en général par terre et par eau.... Partie 2 / par A. Lanoé,... -Roret (Paris)-1839 Informations détaillées Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

    • La diligence atteignit le pied de la montagne de Tarare au milieu de la nuit : un verglas glissant couvrait la route, et le postillon, ne pouvant contenir ses chevaux sur le milieu du pavé, leur avait fait prendre un des côtés, que bordait un fossé profondQuoi qu'il en soit, la diligence, mal surveillée, prit une fausse direction , et versa dans le fossé diligence, sur la route même, ou dans un lieu où il n'existe aucun bureauLorsqu'un conducteur de voitures publiques, un courrier de la malle, s'est chargé de transporter des marchandises, seulement jusqu'au point du trajet où s'arrête son service, et de les remettre ensuite à un autre conducteur, pour les transporter plus loin, il n'est point garant de la perte des marchandises survenue depuis cette remise opérée, et imputable au second conducteur. ( Arr. de la cour R. de Paris, 2e chambre, du 3 sso - Les maîtres de poste, de leur côté, sont responsables des accidens causés par les vices des chevaux qu'ils fournissent. (JUgement du tribunal de la Seine, du 12 août 1836.) Obs. — Dans l'espèce, la malle-poste fournie par l'administration était garnie d'une machine à pression pour modifier la rapidité des roues de derrière, dans les pentes dangereusesencore bien qu'il ne fùt pas encore monté sur son siège, que la diligence ne fùt pas partie, et qu'il dût passer devant le bureau de poste de

      Extrait 1 :

      Extrait 2 :

      Extrait 3 :

Avant la poste en Haute -Loire
Avant la poste en Haute -Loire

Ils en parlaient

Rapports et délibérations - Haute-Loire, Conseil général -Conseil général de la Haute-Loire (Le Puy)-1912 Informations détaillées Périodique

  • Éditeur :Conseil général de la Haute-Loire (Le Puy)
  • le Préfet inscrive à son projet de budget une subvention de quatre cents francs en faveur de la Société « la Jeunesse laïque et républicaine » Voeu que le Conseil général accorde à la Société la Malle-poste des Cévennes une subvention égale à celle accordée précédemment à la Société des automobiles du Puy à SauguesVoeu qu'une subvention soit accordée par le Conseil général à la société de transports par autobus d'Yssingeaux à Pont-de-Lignon Voeu qu'une subvention importante soit accordée sur les tt Le conseiller général soussigné émet le voeu que le courrier de Stet Julien à Fay-le-F'roid, dont l'administration des postes a décidé la ce suppression pour la fin de ce mois, soit maintenueCe courrier est ee d'une grande utilité pour les relations commerciales et autres entre « les deux cantons, et déjà les populations intéressées parlent d'adresser 56 PREMIERE PARTIE Voeux Voeu qu'un établissement de facteur-receveur soit créé au chef-lieu de la commune du Brignon et que le courrier se fasse par la station du chemin- de fer, lorsque la ligne sera ouverte, le service postal actuel étant très défectueuxRéponses ■L'ét ude a été faite et classé à son rang d'urgence, elle sera reprise après la mise en activité de la ligne Le Puy-Langogne

    Extrait 1 :

    Extrait 2 :

    Extrait 3 :

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>