Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #tradition

Le gâteau à la chataigne

10 Mai 2016, 18:33pm

Publié par Papou Poustache

Le gâteau à la chataigne

Description

La châtaigne occupe une place privilégiée dans la gastronomie cantalienne, comme en témoigne la multiplicité des spécialités qui lui sont rattachées. Et c’est peu de dire qu’il existe une multitude de recettes de gâteau à la châtaigne,

Le gâteau à la chataigne

Recettes

 

 

 

Les Ingrédients

150g de farine de châtaigne
1 sachet de levure chimique
100g de sucre
60g de beurre
3 oeufs
150g de crème fraiche épaisse

La Recette

1. Mélanger la farine de châtaigne avec la levure et le sucre. Ajouter le beurre fondu et les oeufs, puis enfin la crème fraiche.

2. Verser dans un moule à cake bien beurré, puis cuire au four préchauffé à 180°C pendant 40 minutes environ (vérifier la cuisson en piquant la pointe d'un couteau au centre du cake, le couteau doit ressortir propre et sec).

Variante avec des chataignes

Ingrédients

(Pour 6 personnes)

750 g de châtaignes blanchies (sans leur peau)
50 cl de lait cru de la ferme
100 g de sucre semoule
1 sachet de sucre vanillé
1 larme de cognac ou eau de vie vieille
175 g de beurre ramolli
5 œufs

 

Réalisation

Cuire les châtaignes dans le lait avec les sucres durant une vingtaine de minutes sur feu doux. Passer le tout au moulin à légumes. Y incorporer le beurre travaillé en mousse avec les jaunes d’œufs. Bien mélanger. Monter les blancs en neige (avec une pincée de sel) et les incorporer délicatement. Beurrer généreusement un moule de 22 centimètres de diamètre et cuire à 160 °C environ 45 minutes (vérifier la cuisson de la pointe d'un couteau).

Le gâteau à la chataigne
Le gâteau à la chataigne

Voir les commentaires

Concours de la Marèchalerie à Doranges

7 Mai 2016, 19:26pm

Publié par Papou Poustache

Concours de la Marèchalerie à Doranges

Depuis jeudi et jusqu'au 7 mai a eu lieu à Doranges le concours de la maréchalerie.

c'est le 5èmè organisé par le village

Qu'est ce un concours de marèchalerie

Un concours permet à chacun de se mesurer à ses pairs dans des épreuves de forge et de ferrage,mais ce n'est pas le seul intérét pour la profession.

Ces concours sont rares et c'est la seule occasion à ces maréchal ferrant d'échanger entre eux leurs méthodes et leur savoir faire.

Les plus jeunes apprennent des plus anciens..

De nouvelles techniques y sont présentées.

Concours de la Marèchalerie à Doranges
Concours de la Marèchalerie à Doranges

D'autes activités y étaient présentes dentelles,peinture,sculpture,scie mobile,tracteurs anciens

Concours de la Marèchalerie à Doranges
Concours de la Marèchalerie à Doranges
Concours de la Marèchalerie à Doranges
Concours de la Marèchalerie à Doranges

Au village il y avait également un marché rural et un vide grenier

Concours de la Marèchalerie à Doranges
Concours de la Marèchalerie à Doranges

Voir les commentaires

Les origines de Papou Poustache

3 Mai 2016, 19:00pm

Publié par Papou Poustache

Les origines de Papou Poustache
Papou Poustache vient de se ressourcer dans le pays de ses ancêtres c’est une île au milieu de la méditerranée.
La Sardaigne.
Il est bien né en Auvergne à Issoire exactement et marié à une Auvergnate qui aussi loin que l’on puisse remonter sur son arbre généalogique est auvergnate mais on exclut pas qu’une arrière arrière grand-mère n’ait pas fauté avec l’envahisseur romain.
Toutefois cette longue période auvergnate à été rompue par cette liaison et c’est pourquoi aujourd’hui pour rectifier cet écart Papou se consacre à notre belle région.
Il va vous faire connaître la sienne d'origine pour un article.
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache

Pourquoi l'Auvergne.

Après la guerre la France avait besoin de main d'oeuvre pour travailler dans les mines le métier de berger ne suffisait pas pour faire vivre une famille en Sardaigne et quand les demandes d'embauches sont venues sur l'île  le père de Papou est venu dans les mines auvergnates.

Il a été hébergé à La Combelle aux Grises dans un baraquement en bois puis dans un deux pièces avec un autre émigré.

C'était en 1949 puis en 1952 il a fait venir sa femme et se sont installés à Charbonnier à la cour des miracles (çà s'invente pas).

Puis ils sont allés habiter dans les cités vers l'allée des marronniers et c'est là que Papou est né.

Photo à la cour des miracles et aux cités de l'allée des marronniers avec son frère et sa maman

Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache

Scano di Montifferro

En Sarde" Isacnu di Montiferru".

 

C’est dans ce village que les parents de Papou sont nés, il s’agit d’un joli village de colline situé à la pente de la chaîne du Montiferru, aux origines anciennes comme en témoignent les 46 Nuraghes,les « Domus de Janas « ,la tombe des géants et en particulier celle de  Pedras Doladas ».dont la construction la rend unique en Sardaigne.

L'endroit  est riche en sources disséminées dans les forêts de chênes verts, chênes et chênes lièges,oliviers  et de maquis méditerranéens.

Certaines formes de grandes rivières dont celle qui prend sa source à San Antioco  "Su Rio Mannu" et qui se jette à la mer 15km plus loin à Tresnuraghes.

Sur ce territoire se trouve une foret pittoresque composée de houx géants et centenaires, dont les longues lianes pendantes sont uniques en méditerranée et ont été récemment insérées parmis les monuments naturels de l’île.

Les traditions sont plus que présentes surtout avec les fêtes religieuses.

Voici le village où à l’age de sept ans son père dû quitter l’école pour aller faire le berger.

Seul jour et nuit il gardait ses moutons de temps à autre il rentrait au village.

Quand il fut un peu plus grand il travaillait la terre le jour et surveillait les bêtes la nuit.

Ici pas d’engin les riches avaient des chevaux les moins argentés des ânes.

La mer était à 10Km de là mais il la voyait que de loin c’est seulement à 20 ans lors de son départ au service militaire à Sassari qu’il a vu la mer puis à Monte Cassini ou il a été hospitalisé pour pleurésie.

A son retour il a continué à travailler chez son père « Ti Pirode » mais à vingt sept ans il a décidé de partir pour la France avec 30 francs en poche.

Sa mère était aussi du village de famille très modeste après sa scolarité à 12 ans elle travaillait chez les notables pour le ramassage des olives ou placées chez eux pour faire la bonne.

Jusqu’au jour que le père à Papou  l’ait arrachée de sa région natale pour venir en France ou elle ne s’est jamais faite malgré nos beaux paysages(Le mal du pays) et à 62 ans elle nous quittait en ce mois d’Aout.

La video qui suit reflètte exactement la vie du père de  Papou

A voir absolument car il reflète exactement la vie du père à Papou

Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache

Histoire

les populations indigènes des Iliens et des Corses et fondèrent plusieurs villes.  En 238 av. J.-C., les Romains profitèrent de la guerre des mercenaires pour annexer la Sardaigne. Manlius Torquatus en repoussa les Carthaginois (215). Une révolte en 181 fut écrasée par le consul Tiberius Sempronius Gracchus, lequel égorgea ou vendit comme esclaves 80.000 sardes; l'expression de « Sardes à vendre » devint proverbiale pour désigner une denrée abondante et sans valeur. Une révolte en 114 fut comprimée en deux ans par le proconsul M. Caecilius Metellus, qui célébra un triomphe à cette occasion. La Sardaigne formait depuis l'annexion une province, comprenant aussi la Corse, et généralement administrée par un préteur. Elle payait un tribut en argent, plus la dîme du blé. Sa richesse en blé et l'insalubrité du climat furent constamment signalées. On y exila souvent durant l'Empire, notamment des Juifs sous Tibère et des chrétiens sous Commode, quoique ce fût devenu une province sénatoriale (proconsulaire). Constantin la sépara de la Sardaigne.

En 456, les Vandales la conquirent, Cyrille la reprit pour Justinien en 534 et elle demeura province du diocèse d'Afrique. A partir du VIIIe siècle, les Sarrasins la ravagèrent; l'île, que les Byzantins ne pouvaient défendre, se rendit indépendante sous des magistrats qui s'intitulaient juges. Après l'an mille, l'émir Moudjehid de Denia, maître des Baléares, conquit la Sardaigne. Elle lui fut enlevée dès 1015 par les Génois et les Pisans, qui repoussèrent en retour offensif l'année suivante; eux-mêmes se brouillèrent et Pise l'emporta, s'assurant le monopole commercial en Sardaigne. mais comme le pape Benoît VIII avait concouru à la victoire de 1016, ses successeurs revendiquèrent la suzeraineté de la Sardaigne, en particulier Grégoire VII. Les quatre juges ou rois d'Arborea, Cagliari, Gallura, Torre (Logadovo) qui se divisaient l'île étaient assez disposés à reconnaître cette suzeraineté théorique.

Les évêques de Pise furent déclarés légats permanents du pape, avec délégation de son autorité. Cependant la lutte contre Gênes continuait. L'empereur intervint à son tour : Frédéric Barberousse nomma puîné de Sardaigne son oncle Welf, puis roi de Sardaigne le juge Bareso d'Arborea (1164), puis donna l'île en fief à Pise. Frédéric Il maria son bâtard Enzio à Adelasia, héritière de Torre et Gallura (1238) et lui donna le titre de roi de Sardaigne. Il n'eut guère que le titre; la possession effective continuant à se disputer entre Pise et Gênes. En 1297, le pape Boniface VIII donna à Jacques Il d'Aragon la Sardaigne et la Corse, afin de lui faire rendre la Sicile à Charles de Naples. Alphonse, fils de Jacques II, réussit à s'emparer de la Sardaigne (1322), avec l'aide du juge d'Aiborea, et à faire reconnaître sa suprématie par les Pisans (1326). 

Depuis lors, l'île demeura aragonaise. On lui donna une constitution (1355); des Stamenti, où siégeaient les représentants du clergé, des nobles et des villes, furent convoqués à Cagliari (1366). Les juges d'Aiborea s'insurgèrent cependant, et la veuve de l'un d'eux, Eléonore, maîtresse d'une grande partie de l'île, promulgua la Carta di Logu, qui demeura la base du droit sarde. Elle mourut de la peste (1404), et les Aragonais reprirent le dessus. Un vice-roi gouverna l'île en leur nom, puis en celui du roi d'Espagne. Charles-Quint réunit pour la seconde fois des Stamenti (1519). Philippe III créa une Université à Cagliari; Philippe IV promulgua un nouveau code, les pragmatiques royales. Le traité de Rastadt la donna en 1714 à l'Autriche. Alberoni l'occupa, et elle fut en 1720 attribuée au  duc de Savoie, Victor-Amédée II, en échange de la Sicile, devenant la base nominale du royaume de Sardaigne. Dépouillés de leurs Etats de terre ferme par la France, les rois de Sardaigne Charles-Emmanuel et Victor-Emmanuel se réfugièrent dans cette île et y résidèrent de 1798 à 1814. (A.-M- B.).

 

Les plus anciens habitants connus de la Sardaigne sont les Sardes que l'on rapproche des Ibères. On ignore s'il faut leur attribuer ces curieux et énigmatiques monuments connus sous le nom de Nuraghi et dont on en retrouve encore 3000. On discute aussi leur identification avec les Shardana, cités parmi les envahisseurs de l'Égypte au temps de Ramsès III, et dont le nom rappelle également celui de la cité lydienne de Sardes.

L'île fut visitée par les Phéniciens qui eurent un comptoir à Caralis (Cagliari); ils eurent pour successeurs les Carthaginois, lesquels soumirent au début du Ve siècle

Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache

Le village de villégiature

C'est ici dans ce village de santa Caterina que Papou se ressource à l'endroit même ou les romains ont fait capituler les rebelles Sardes au village de Cornus ou de nombreux vestiges sont présents lieu ou papou se rend régulièrement le Gergovie sardes avec beaucoup plus ruines, tombeaux ,colonnes qui jonchent le sol .

Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache
Les origines de Papou Poustache

Voir les commentaires

Les Saints de Glace

2 Mai 2016, 19:38pm

Publié par Papou Poustache

Les Saints de Glace
En Auvergne comme dans une grande partie de la France St Mamert,St Pancrace et st Servais sont redoutés par les jardiniers .
On les fêtes le 11-12-13 Mai et souvent à cette période il y a le risque de gelées .
C'est pourquoi beaucoup d'entre eux attendent la fin de cette période pour planter tomates,courgettes,melons,aubergines .

Les origines des Saints de Glace

 
 

Issus d’une vieille croyance populaire européenne du deuxième millénaire, les Saints de glace sont fêtés chaque année les 11, 12 et 13 mai. Les régions les plus septentrionales (notamment l'Alsace, où les gelées sont généralement plus tardives) ont ajouté également les 19, 20 et 25 mai. Les agriculteurs des régions du Nord de la Méditerranée imploraient Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais de protéger les plantations de la baisse de température et du gel qui survenaient généralement à cette époque. Il pouvait en effet arriver que les récoltes subissent un gel destructeur, survenant de manière plus ou moins brutale, dans les zones montagneuses jusqu’à fin mai. Au-delà de cette période, à partir du 26 mai, on considère généralement que les jardiniers peuvent commencer à semer et planter sans craindre un coup de froid fatal. De là découle toute une série de proverbes et dictons régionaux tels que « Saints Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace », « quand il pleut à la Saint Servais, pour le blé, signe mauvais. », « quand la Saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré » ou encore « Saint Servais, Saint Pancrace et Saint Mamert font à trois un petit hiver ».

Les Saints de Glace

L'explication physique

Lien du texte

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2016-04-27-15h19/saints-de-glace-2016---coup-de-gel-possible---30223.php

 
 

Cette légende prend sa source au début du deuxième millénaire alors que la mini-vague de froid printanier apparaissait réellement au cours du mois de mai dans certaines régions du monde. Les populations du Nord de la Méditerranée avaient observé une chute des températures nocturnes et matinales une fois tous les deux ans à cette époque. Les astrophysiciens expliquent l’origine de cette croyance par le fait que vers mi-mars l’orbite de la Terre traverse une zone de l’espace chargée de poussières (constituées de résidus de planètes) qui représente un obstacle aux rayons du soleil. Les effets du soleil sur la Terre seraient alors diminués, ce qui conduirait à une baisse significative des températures. De nos jours, il semblerait que celle-ci ait été avancée d’au moins un mois, plutôt dans le courant du mois de mars. Il n’est pourtant pas impossible qu’une vague de froid se produise au mois de mai. En effet, des courants froids venus des hautes latitudes envahissent parfois la France. Ils engendrent une baisse marquée des températures. Sous un ciel dégagé et sans vent, des gelées tardives peuvent alors se développer. La légende des Saints de Glace a donc bien un fond de vérité, même si les observations basées sur les dernières années tendent à montrer que le mois de mai s’avère être de moins en moins une période à risque pour les plantations.

Voir les commentaires

La pachade Auvergnate

16 Avril 2016, 05:28am

Publié par Papou Poustache

La pachade Auvergnate

Sorte de grosse crêpe épaisse.

On utilise pour la réaliser que des produits du terroir

La pachade ont peut la garnir avec des pommes de terres,lardons .

Mais elle peut être aussi sucrée avec des pommes

La pachade était un des éléments principaux de l’alimentation dans les campagnes d’Auvergne. Elle était servie le matin au petit déjeuner après la soupe au lard et avant le fromage. En été, lorsque les hommes restaient travailler aux champs toute la journée, on leur apportait vers 17h00 une collation composée de pachades, de salade, de lard, de fromage et de pain.

La recette de la pachade ci dessous sera au Jambon et Fromage pour un plat unique

La pachade Auvergnate

Pachade au cantal entre-deux ou Saint Nectaire et au jambon d’Auvergne ou petits lardons

 

Ingrédients pour 6personnes

 

6 œufs entiers

12 c. à soupe de farine

1 l de lait froid

3 tranches de jambon d’Auvergne (on peut également le faire avec des petits lardons)

120 g de cantal entre-deux ou de St nectaire pas trop fait (bien l’éplucher)

Sel, poivre,

Huile d’arachide

 

Préparation / Cuisson : 30 minutes

 

 

Découper le jambon en lanières et le cantal ou le St nectaire en lamelles .

Dans un saladier, battre les œufs entiers. Verser la farine cuillère par cuillère, bien mélanger, puis ajouter peu à peu le lait froid jusqu’à l’obtention d’une pâte un peu plus épaisse que celle d’une pâte à crêpe. Poivrer et saler modérément.


Dans une grande poêle, faire chauffer une bonne quantité d’huile puis verser la préparation en deux fois à l’aide d’une louche. La pâte doit gonfler au contact de l’huile. Poursuivre la cuisson quelques instants, puis disposer le cantal entre-deux et le jambon sur la crêpe. Dès que la pâte devient mate, retourner avec précaution et laisser cuire encore quelques minutes. Pour éviter que le fromage colle à la poêle, faire tourner la crêpe sans discontinuer.

La pachade doit rester souple et moelleuse

Servir aussitôt.
La pachade peut être servie en entrée ou en plat unique pour le dîner, accompagnée d’une salade.

La pachade Auvergnate

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>