Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #tragedie

L'homme qui a vaincu la bête

19 Juin 2017, 06:37am

Publié par Papou Poustache

Cela fait 250 ans aujourd'hui et on en parle encore

A la découverte du village natif de Jean Chastel qui terrassa la Bête du Gévaudan le 19 Juin 1767

 

C’est le  village de la Besseyre Saint Mary en Haute Loire

Jean Chastel naquit le 31 mars 1708 au village de Darnes paroisse de La Besseyre-Saint-Mary, France.
Fils d’agriculteur, il épouse le 22 février 1735, Anne Charbonnier. Ils auront neuf enfants.

Jean Chastel exerça la profession de cabaretier dans son village ; il était également considéré comme chasseur professionnel, mais aussi braconnier. Un peu marginal, il fit même un bref séjour à la prison de Saugues.

Le 19 juin 1767, au cours d’une chasse organisée par le marquis d’Apchier, Chastel tua un animal de grande taille ressemblant à un loup, au lieu dit « La Sogne d’Auvers » à proximité de la forêt de la Ténazeyre paroisse de Nozeyrolles (Auvers actuellement). Depuis ce jour-là, la terrible bête du Gévaudan cessa de sévir dans le pays.

Jean Chastel ne fut guère récompensé de son acte.

Il emmena sa bête à Versailles où son odeur incommoda le roi qui la fit enterrer sur-le-champ sans accorder la moindre prime au chasseur. De récentes recherches historiques laisseraient penser que Jean Chastel ne soit jamais "monté" à Paris, mais que ce soit une autre personne qui ait fait le voyage.

Il est mort en 1789

Une stèle à la mémoire de Jean Chastel se trouve dans le village de La Besseyre-Saint-Mary.

La commune ou la bête fut exécutée

L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête

Le village natif de Jean Chastel

L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête
L'homme qui a vaincu la bête

Voir les commentaires

Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui

17 Juillet 2015, 11:47am

Publié par Papou Poustache

Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui

Voici a un an d'écart un contraste impressionnant l'Auzon en furie dévalant dans le village

et l'Auzon complètement sec avec des truites qui meurent.

Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui
Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui

La désolation

Le lit du ruisseau complètement sec seules quelques poches d'eau de faible profondeur ici et là.

Une catastrophe sans précèdent  une oppostion avec la catastrophe d'il y a un an.

Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui

2 Aout 2014

Souvenez vous cet aprés midi du 2 Aout 2014 vers 16 heures

 

Crue à Auzon le 2 Aout 2014

3 Août 2014, 05:47am

Publié par Papou Poustache

 

Ce 2 Aout 2014 à Auzon en Haute-Loire

Tout a débuté aux environs de 16 Heures avec le Godarel qui coulait tel un torrent puis vers 17 Heures l'Auzon a commencé de monter cela a été très vite en une heure il envahissait les rues de la basse ville .et une partie de la place de la Barreyre.

Cette montée des eaux est due à un très gros orage qui s'est abattu sur les communes de St Martin d'Ollières, St Hilaire et Chassignoles

La décrue c'est amorcée vers 18 heures 30 dans certaines maisons il y avait 60 cm d'eau les pompiers sont intervenus jusqu'à tard dans la nuit .

La route départementale a été coupée jusqu’à 22 heures.

Quelques dégâts matériels et heureusement pas de victime.

Ce matin mobilisation du personnel communal ainsi que quelques bénévoles pour finir de mettre de l'ordre dans le village.

Les dernières crues remontent au mois de mai 1988 le Godarel était sorti vers la poste et envahissait les rues et à Chappes le ruisseau des Giraudes qui vient de Rizolles débordait en apportant tout à son passage.

Voir les images sur ce lien

http://auvergnebassinauzonbrassac.blogzoom.fr/985293/Crue-a-Auzon-en-1988/

http://auvergnebassinauzonbrassac.blogzoom.fr/985295/Crue-a-Auzon-en-1988-suite/

 

Auparavant il y en avait eu une en 1979 je n'ai pas d'image

 

Et d'autres plus anciennes dont voici les liens pour voir les images.

 

Le 16 Juin 1930

http://auvergnebassinauzonbrassac.blogzoom.fr/985401/Les-tragedies-en-Auvergne-Inondation-a-Auzon-le-16-juin-1930/

 

et en 1910

http://auvergnebassinauzonbrassac.blogzoom.fr/985405/Tragedie-climatique-en-Auvergne-Crue-a-Auzon-en-1910/

 

 

Crue à Auzon le 2 Aout 2014
Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui
Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui

Sauvetage

La loi nous interdit d'intervenir dans le ruisseau et aujourd'hui des centaines de truites et truitelles sont mortes  .

Les administrés nous interpellent et certains se mettent hors la loi et sauvent des triutes et truitelles à ce jour plus de deux cent truites ont été prélevées et relachées dans l'Allier.

Et sur les photos prises ce matin on voit qu'il faudra encore intervenir car ces truites demain iront rejoindre les centaines déja mortes.

 

Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui
Souvenez vous il y a un an à Auzon et voici aujourd'hui

Voir les commentaires

Train fou en gare de Clermont en 1905

23 Mai 2015, 19:00pm

Publié par Papou Poustache

Train fou en gare de Clermont en 1905

Accident de train d'une rare violence en gare de Clermont Ferrand cela se passait en 1905

LE TAMPONNEMENT
DE CLERMONT-FERRAND


Tamponnement d'un train entré à 100 kilomètres à l'heure
en gare de Clermont-Ferrand.
-

Le 15 septembre, vers 2 heures du matin, un train de marchandises de la Compagnie d'Orléans, venant d'Ussel, arrivait avec une rapidité vertigineuse et une avance de près de vingt minutes en gare de Clermont-Ferrand, où il tamponnait une rame de voitures de voyageurs et de wagons à bestiaux en station, alors vides, heureusement.

Le mécanicien Vincent, le chauffeur Dunet et l'homme d'équipe Barlet, de service sur la voie, furent tués, le chef de train Dumousset blessé. Quant aux dégâts matériels, la photographie prise par notre correspondant avant les travaux de déblaiement permet d'en apprécier l'importance, en même temps qu'elle montre les effets immédiats du choc, d'une extrême violence. Dressée sur ses roues d'arrière, écrasant de son poids une voiture de première classe, l'énorme locomotive avait ses principaux organes et son tender sérieusement endommagés; le fourgon de tête et la moitié des douze wagons du train tamponneur, chargés de charbon et de sacs de blé, étaient complètement détruits, quatre wagons de la rame tamponnée réduits en miettes. L'enquête technique prescrite par la Compagnie P.-L.-M.--la gare de Clermont-Ferrand appartenant à son réseau--n'a pu préciser les causes, restées hypothétiques, de ce grave accident. Il paraît seulement certain que, insuffisance des freins ou toute autre raison, le mécanicien, à partir de Volvic, n'était plus maître de sa vitesse qui, s'étant accélérée sur de fortes rampes, dépassait 100 kilomètres à l'heure au moment de l'irruption du train «emballé» en gare de Clermont.

Train fou en gare de Clermont en 1905
Train fou en gare de Clermont en 1905
Train fou en gare de Clermont en 1905

Voir les commentaires