Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Auvergne Vue par Papou Poustache Auvergne une région magnifique à explorer.

Louis Rosier

Papou Poustache

Louis Rosier, né le novembre 1905 à Chapdes-Beaufort (Puy-de-Dôme), et mort le

 

 

 

 

Fils d'un roulier travaillant sur les chantiers, Louis Rosier développe rapidement une passion pour les sport mécaniques et le goût du risque en général. Il commence la compétition à dix-neuf ans par des épreuves locales de moto-cross.

Passé à l'automobile, il remporte quelques succès de classe en courses de côtes. Il participe aussi au XIIe Critérium international Paris-Nice 1938 sur Talbot, au rallye du Soleil avec la même marque, et toujours la même année aux 24 Heures du Mans, sur une Talbot-Lago T150 SS (mais il doit abandonner).

La guerre le voit devenir un résistant, actif au maquis de Lespinasse.

Il reprend la compétition en mai 1946 au Grand Prix du Forez, sur une Talbot T26. La même année il gagne la course de côte de Bellevue (Moulins, près d'Avignon) sur Talbot T150 SS, récidivant en 1947

En 1950 et 1951, il remporte le Grand Prix des Pays-Bas sur une T26C. Il remporte les 24 Heures du Mans 1950 en solitaire : son fils, Jean-Louis Rosier, roule pendant deux tours et Louis court pendant 23 h 10, un exploit.

Le 7 octobre 1956 aux Coupes du Salon, sur l'autodrome de Montlhéry, Louis Rosier, au volant d'une Ferrari 750 Monza, part en tonneau sur la piste mouillée au niveau de la contre-courbe Ascari. Il est transporté à l'hôpital de Neuilly-sur-Seine dans le coma et décède le 29 octobre. Le pilote suisse Benoît Musy se tue le même jour dans la même épreuve au volant de sa Maserati 200S.

Louis Rosier
Louis Rosier
Louis Rosier
Louis Rosier
Louis Rosier
Louis Rosier
Louis Rosier

Virage Louis Rosier à Charade

Louis Rosier
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires