Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

La race Salers

16 Février 2017, 20:17pm

Publié par Papou Poustache

Voici la race emblématique de l'Auvergne et plus particulièrement du Cantal.

La race Salers

La race Salers

Une origine ancienne et encore incertaine…

L’historique des hommes de la zone " berceau " de la race Salers, montre que le premier peuple connu de cette région était constitué d’un mélange de Celtes et d’Ibères. L’existence de cette souche ibérique laisse penser q’une migration de population a eu lieu à une époque lointaine, migration qui se faisait systématiquement accompagnée du bétail.

La race Salers
La race Salers
La race Salers
La race Salers

Evolution de la race

Lien du texte:http://www.salers.org/fr/la-race-salers/historique-origine

Le début de l’amélioration génétique…

Le milieu du 19e siècle est une grande époque pour l’amélioration des races françaises ; c’est l’apparition des méthodes de sélection anglaises, avec un vaste échange d’idées entre les propriétaires avertis.

Deux tendances se dégagent alors en race Salers.

La ferme école de St Angeau (Cantal) tente des croisements avec les races anglaises de Devon, Durham et West Highand, mais les sujets produits meurent de phtisie (tuberculose pulmonaire).

Vers les années 1850, Tyssandier d’Escous est officiellement considéré comme le " fondateur de la race Salers ". Farouche adversaire de la contribution des autres races pour l’amélioration de la Salers, Tyssandier d'Escous prêche la sélection par l’accouplement des meilleurs sujets entre eux et l’amélioration de l’alimentation. Mettant en pratique ses théories sur les domaines de la région de Salers (village du Cantal), recrutant en permanence de nouveaux adhérents à ses méthodes, il réussit très vite à donner un grand renom aux animaux provenant du canton de Salers. Il rend ainsi inattaquable l’appellation de Race Salers qui succédait à celle de Race Auvergnate.

La race Salers

Puis dans les années 60 arrivent le début de la mécanisation mais aussi et surtout les races laitières spécialisées. La race Salers est alors délaissée, et la production fromagère locale voit ses cours baisser. De plus, le système traditionnel (qui nécessite la présence du veau pour la traite) est trop générateur de main d’œuvre et fait de moins en moins d’adeptes.

 

Réputé pour sa robustesse elle est aussi utilisée pour les travaux des champs au temps ou les tracteurs étaient réservés aux riches propriétaires terriens.

La race Salers
La race Salers
La race Salers

Commenter cet article

manou 17/02/2017 09:40

Merci pour cet historique...j'ai vu que dans le Velay, il y avait maintenant des éleveurs de Salers, ce qui est récent