Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #region du puy

Le village de Frugères en video dans les années 60

6 Août 2017, 10:50am

Publié par Papou Poustache

Voici un film qui a été tourné par Trotinette et fait et réalisé par la commune de Frugères pour ses administrés.

Cela se passe dans les années 50 et 60

Le village de Frugères en video dans les années 60

Frugères en ces années là

 

Ce petit village paisible se situe entre Lempdes et Auzon non loin de Sainte Florine.

La mine était encore en activité enfin sur une partie du film il ne faut perdre à l'esprit qu'en 1952 il eut une grande catastrophe dont l'auteur de se film en est un rescapé.

On y voit la vie du village ,Frugères avait une équipe de foot ,la féte avait encore lieu et il y eut la construction de l'usine Ducellier.

Voici des images de cette période bon souvenirs aux anciens quand au plus jeunes vous y verrez peut-etre vos parents enfants .

Bonne distraction et merci Trotinette pour cette page de mémoire audivisuelle

Photos du film

Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60
Le village de Frugères en video dans les années 60

Voir les commentaires

Tour de France

23 Juillet 2017, 15:54pm

Publié par Papou Poustache

 

 

 

Pour cette dernière journée du Tour de France Retour sur la journée de départ de l'étape Le Puy Romans

Images du village étape

 

Classement du Tour de France 2017

 

Classement Général

C. FROOME

Grande Bretagne

C

classements à l'issue de l'étape 21

Distance totale parcourue : 3540 km
rangcoureurdossardéquipetempsécart
1FROOME Christopher1TEAM SKY86h 20' 55'' 
2URAN Rigoberto188CANNONDALE DRAPAC PROFESSIONAL CYCLING TEAM86h 21' 49''+ 00' 54''
3BARDET Romain11AG2R LA MONDIALE86h 23' 15''+ 02' 20''
4LANDA Mikel6TEAM SKY86h 23' 16''+ 02' 21''
5ARU Fabio51ASTANA PRO TEAM86h 24' 00''+ 03' 05''
6MARTIN Daniel105QUICK - STEP FLOORS86h 25' 37''+ 04' 42''
7YATES Simon89ORICA - SCOTT86h 27' 09''+ 06' 14''
8MEINTJES Louis61UAE TEAM EMIRATES86h 29' 15''+ 08' 20''
9CONTADOR Alberto31TREK - SEGAFREDO86h 29' 44''+ 08' 49''
10BARGUIL WARREN143TEAM SUNWEB86h 30' 20''+ 09' 25''
 

 

Quelques coureurs à la signature et autour

Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France

Le maillot Jaune

Tour de France

Romain Bardet

Romain Bardet, né le

Tour de France
Tour de France

Le village et autour

Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France
Tour de France

Thévenet

Bernard Thévenet (surnommé « Nanard »), né le

Il fut amateur à l'AC Boulogne-Billancourt. Professionnel de 1970 à 1981, il a fait toute sa carrière au sein de l'équipe professionnelle Peugeot, sauf ses deux dernières saisons (en 1980 dans l'équipe espagnole Teka et en 1981 dans l'équipe Puch-Wolber). Il devient ensuite directeur sportif, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme sur route, puis consultant pour le groupe France Télévisions, enfin organisateur de courses cyclistes dans l'Isère.

Excellent grimpeur, il reste dans l'histoire du cyclisme comme le « tombeur » d'Eddy Merckx lors de l'étape de Pra Loup du Tour 1975 qui vit pour la première fois fléchir le « Cannibale » après l'agression (un coup de poing dans le foie) que reçut ce dernier d'un spectateur lors de l'étape menant au Puy de Dôme. Il remporte une seconde fois le Tour de France en 1977 pour 48 secondes seulement devant Hennie Kuiper. Parmi ses plus grands succès, on peut citer le Critérium du Dauphiné libéré en 1975 et 1976, le titre national en 1973 après une longue échappée en solitaire ou le Tour de Romandie en 1972. Bernard Thévenet a reconnu avoir pris de la cortisone à la fin de sa carrière lors d'une interview, en 1978.

Tour de France
Tour de France

Richard Virenque

Richard Virenque est un coureur cycliste français, né le

Spécialiste du Tour de France, il a été un des plus jeunes porteurs du maillot jaune en 1992. Il est le coureur du Tour de France ayant remporté le plus de fois le maillot à pois du meilleur grimpeur, qu'il a endossé à 7 reprises (1994 à 1997, 1999, 2003 et 2004). Il a également remporté 7 étapes du Tour de France, qu'il a terminé deux fois sur le podium, en 1996 et 1997.

Tour de France
Tour de France

Voir les commentaires

Saint Vincent 2017

15 Juillet 2017, 17:21pm

Publié par Papou Poustache

Mécaniques anciennes à Saint Vincent

http://mecaniques-anciennes.fr/

SAMEDI 15 et DIMANCHE 16 JUILLET

A PARTIR DE 7h
PARTICIPATION DE PILOTES DE COURSE.

PRESENTATION DE VOITURES DE COURSE.

Rencontres avec des pilotes.

Ecrans géants sur le terrain pour suivre l’actualité.

Voitures, véhicules à vapeur, collection exceptionnelle de tracteurs et matériel agricole, camions, matériels de travaux public, motos, moteurs fixes de tous

 

 

Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017

Les années 50-60

 

Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017

Tenues des années 50-60

 

Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017

Voiture à vapeur

Au milieu du XIXe siècle, les progrès réalisés dans le domaine des machines à vapeur incitent certains à se pencher de nouveau sur les véhicules routiers. Dans la logique des choses, c'est en Angleterre, pionnière dans le développement des chemins de fer, que l'automobile à vapeur prend son essor. Néanmoins, le décret de 1839 limitant la vitesse à 10 km/h pour les diligences à vapeur ainsi que le « Locomotive Act » imposant aux véhicules automobiles d'être précédés d'un homme à pied agitant un drapeau rouge mettent un terme à son développement outre-Manche1.

C'est en France que l'automobile à vapeur reprend son cours. Parmi les plus fameuses adaptations de la propulsion à vapeur, il convient de signaler celles d'Amédée Bollée qui commercialise en 1873, au Mans, la première véritable automobile à vapeur, un véhicule appelée L'Obéissante capable de transporter douze personnes à une vitesse de pointe de 40 km/h. Bollée conçoit ensuite, en 1876, un omnibus à vapeur dont les quatre roues sont motrices et directrices, puis en 1878 une voiture appelée La Mancelle plus légère (2,7 tonnes) que son premier modèle, qui dépasse facilement les 40 km/h. Présentes lors de l'exposition universelle de 1878 à Paris, ces deux voitures sont classifiées avec le matériel roulant ferroviaire.

Cette exposition permet au public et à plusieurs industriels de découvrir pleinement ces nouveaux engins. Les commandes affluent de toutes parts, d'Allemagne tout particulièrement où une filiale Bollée voit même le jour en 1880. Bollée part alors à la conquête du monde et présente ses modèles de Moscou à Rome, de Syrie en Angleterre (1880-1881). Un nouveau modèle est lancé en 1880, dénommé La Nouvelle, pourvu d'une boîte de vitesses à deux rapports et d'un moteur à vapeur de 15 ch. En 1881, le modèle La Rapide de six places pouvant atteindre 63 km/h est présenté. D'autres modèles suivront, mais la propulsion à vapeur s'avère une impasse en matière de rapport poids/performance. Bollée et son fils Amédée expérimentent bien une propulsion à l'alcool, mais c'est finalement le moteur à explosion et le pétrole qui s'imposent

 

Tricycle Serpollet.

À la suite des progrès des motorisations, certains ingénieurs cherchent à réduire la taille de la chaudière. C'est ainsi qu'à l'occasion de l'exposition universelle de Paris de 1889, le premier véhicule à vapeur à mi-chemin entre l'automobile et le tricycle, développé par Serpollet Peugeot, est présenté. Ce progrès notable est notamment dû à Léon Serpollet qui met au point la chaudière à « vaporisation instantanée ». Il obtient par ailleurs sur le véhicule de sa propre conception le premier permis de conduire français. Son châssis mais surtout l'utilisation qu'on lui consacre à l'époque expliquent que ce tricycle soit généralement considéré comme une automobile. Mais malgré l'ensemble de ces prototypes, l'automobile n'est pas encore réellement lancée ; il faudra pour cela attendre la généralisation d'une innovation des années 1860, qui va bouleverser le cours de l'histoire de l'automobile : le moteur à explosion.

 

Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017

Jean Claude Andruet

Jean-Claude Andruet, dit La Panique, né le

Après avoir été champion de France junior de judo, il débuta en rallye en 1965, à la "Côte Fleurie". Dans la foulée il remporta deux victoires à la première Coupe Gordini en 1966 (à Reims et à Clermont-Ferrand). Quelque vingt ans plus tard, il totalise une soixantaine de victoires, pour un ratio de 17,5 % de réussite (entre rallyes, et courses de côtes).

Couronné à la fois champion d'Europe et champion de France des rallyes 1970, il fut aussi sacré champion de France en 1968. En 1972, il remporte 10 des 11 courses françaises auxquelles il participe.

Pour en savoir plus

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Andruet

 

Vous verrez quelques voitures de rally

 

 

 

Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017

Bicyclette à moteur

Saint Vincent 2017
Saint Vincent 2017

Voir les commentaires

Machine à fabriquer la dentelle

4 Avril 2017, 18:51pm

Publié par Papou Poustache

Voici une courte vidéo de la machineà fuseaux mécaniques  à faire la dentelle de 1920 qui est vers la cathédrale au Puy en Velay.

La machine fonctionne grace à un programme transcrit sur une carte perforée.

(voir principe en fin d'article)

 

Machine à fabriquer la dentelle

DENTELLE AUX FUSEAUX MECANIQUES

Le métier à dentelles à fuseaux mécaniques tire son origine du métier à tresses mis au point en 1748 par l’anglais Thomas Wadford. Fonctionnant à l’aide de fuseaux sur lesquels le fil est enroulé et qui sont disposés autour d’une couronne circulaire, sa technique consiste à tresser un réseau de fils en tube autour d’une âme qui peut être en différents matériaux, textiles ou non. Ce sont les frères Malhère qui construisent et font breveter en 1894 un métier circulaire capable d’imiter les dessins de la dentelle aux fuseaux.

Dès 1902, l’implantation des métiers à fuseaux mécaniques se répand dans la région du Puy-en-Velay, réputée pour sa grande tradition de dentelle à la main. Le succès de cette industrie naissante est phénoménal, malgré des débuts difficiles en raison de la concurrence allemande.
Dès le premier quart du XXème siècle, des constructeurs français se mettent à fabriquer des métiers.
Aujourd’hui, le parc français comprend un millier de métiers, tous situés en Haute-Loire. La majorité d’entre eux date des années 20-30. Un quart du parc est constitué de métiers allemands perfectionnés dans les années 70, améliorant ainsi le rendement de 20 à 30 % grâce à l’augmentation de la cadence de battements.

Trois grandes étapes sont nécessaires à la fabrication de la dentelle aux fuseaux mécaniques :
Dès la création du motif imaginé sur papier libre, l’esquisseur connaît déjà le canevas de sa fabrication : nombre de fuseaux, taille du collecteur et du mandrin, choix des matières, points utilisés… La mise en carte permet ensuite de retranscrire le dessin sur papier millimétré à l’aide de points et de croix codifiant le passage des fils et leurs croisements, mais les professionnels n’ont que rarement besoin d’y recourir. Vient ensuite l’étape de perçage des cartons, qui s’effectue manuellement sur la piqueuse à jacquard. Chaque ligne correspond à un carton. Les cartons sont ensuite reliés entre eux par une corde à surlier et forment le jacquard qui pilotera le métier. Une moyenne de 20 à 200 cartons est nécessaire selon la complexité du motif, ce nombre pouvant s’élever jusqu’à 500 dans le cas de motifs très complexes.

Voir les commentaires

Allègre dans les années 60

3 Février 2017, 14:55pm

Publié par Papou Poustache

 

Voici une vidéo du village des années 60.

Certes la qualité du film n’est pas bien bonne car transcrite de super 8 en cassette puis de cassette en DVD.

Découvrez cette vidéo mise ne ligne par Alain Bernard

Allègre dans les années 60

Nous sommes dans les années 60 au village d’Allègre.

 Lors d’une fête locale Procession défilé, folklore, personnalité, majorette et fanfare  le village a été filmé.

Vous y verrez également la foire dans le village.

Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60

Retrouvez les gestes qui ne se font plus lors d’une vente de bestiaux.

Allègre dans les années 60

Le jour de foire le garde champêtre annonçait l'ouverture du marché aux veaux par un coup de sifflet, sitôt fait Commissionnaires et bouchers, munis d'un petit bâton, chaussés de bottes et vêtus d'une blouse sombre à grandes poches ou quelques fois bien habillé en cravate , se lançaient parmi les éleveurs rassemblés par petit groupes prêts à entamer des palabres.
Dès qu'un accord était conclu, le boucher ou le maquignon écrivait le prix du kilo convenu, sur le billet et sur le talon d'un carnet à souche qu'il gardait sur lui. Il marquait le veau, remettait le billet au vendeur, et continuait sa quête. Le vendeur conduisait le veau au poids public. Son tour venu, il enfermait le veau dans la cage de la bascule, tendait le billet au peseur. Ce dernier pesait le veau, écrivait le poids de l'animal sur le billet, enregistrait le prix du kilo, et le poids sur un registre. (Renseignements destiné à la chambre d'Agriculture chargée d'établir les mercuriales) Le peseur rendait le billet à l'éleveur. Vers onze heures un transporteur approchait son camion du poids public ; le chargement des veaux pesés commençait. Après avoir embarqué le veau, le vendeur se rendait dans le café le plus proche ou l'attendait le boucher assis devant une table, une grosse sacoche en cuir bien fournie de gros billets à ses côtés. Le vendeur lui remettait le billet. Le règlement se faisait en espèce.

Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60
Allègre dans les années 60

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>