Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer.Vous y verrez les villages d'Auvergne,Les traditions et cuisine auvergnates,l'histoire et les légendes d'Auvergne,des photos du siècle dernier,les blogs et site qui parlent de notre région,les personnalités auvergnates,la littérature du terroir,des histoires drôles,des photos de votre jeunesse et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent.Bonne visite

Saint Verny

Cet article est reposté depuis Le village d'Auzon en Haute Loire.

Saint Verny et les vignerons

Les vignerons de France ont généralement pour patron Saint Vincent (parce que, disent certains, le «vin sent »...) Mais ceux d'Auvergne ont adopté un jeune saint, qui n'était pas originaire de chez nous quoique son culte se soit rapidement propagé en certaines provinces. Son nom primitif était Garnier (en latin Garnius); le langage populaire a peu à peu transformé ce nom en ceux de Varnier, Vernaire et finalement Verny.

Il naquit en Alsace au hameau de Wammeratt en 1272. Son père était vigneron et lui-même se livra de bonne heure à la culture de la vigne. Dès l'âge de dix ans, il était considéré comme un modèle de vertu et de travail.

Or, à cette époque, vivait dans le voisinage un ouvrier juif dont les enfants, à peu près du même âge que Verny, donnaient au contraire l'exemple de tous les vices. Ce juif, poussé par la jalousie et le fanatisme de ses corréligionnaires, résolut de mettre à mort le jeune chrétien.

Un soir donc, il l'attira dans un endroit solitaire, entre deux collines où coulait une source d'eau vive, et il lui donna la mort en le crucifiant la tête en bas.

Ce fait se passa le 12 avril 1287 à Oberwesel ; puis une église fut érigée en son honneur à Barracha et Victor Hugo déclare qu'il fit un pèlerinage dans ce sanctuaire.

Le bruit de ce martyre se répandit rapidement et Verny fut unanimement acclamé saint par le clergé et le peuple.

Les vignerons d'Auvergne, dont il devint patron, célébraient sa fête le 19 avril ou le dimanche qui suivait le 20 mai. Ils portaient sa statue en procession, l'ornaient de grappes de raisins précieusement conservées depuis la vendange précédente; dans quelques localités, on lui lavait les pieds avec du vin. Les statues de Saint Verny sont encore assez nombreuses et d'un pittoresque varié. On le représente généralement tenant en mains des raisins, ou une serpette, un baril, un cabas, etc.; il est coiffé d'un chapeau rond ciré et vêtu d'une culotte verte et d'un veston bleu.

Une de ces curieuses statues se trouve en l'église d'Auzon, où Saint Verny est représenté avec le collier de barbe ; il porte un chapeau mobile dont on changeait la position suivant les périodes de pluie ou de sécheresse.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article