Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #patrimoine auvergnat

La source d'eau minérale de Clémensat

4 Août 2017, 11:42am

Publié par Papou Poustache

Cette source gallo romaine se situe dans le hameau de Clémensat sur la Commune d'Azerat.

Cette source fut exploitée par la société des eaux de saint Géron.

Elle était exploitée sous le nom de Saint Odilon.

Voici quelques photos du site ainsi que quelques étiquettes et extraits de diverses parutions

La source de Clémensat

lien du texte ci-dessous.

http://water-label.pagesperso-orange.fr/html/saintgeronetclemensat.htm

Les résultats de l'analyse de l'Eau de Clémensat témoignent d'une valeur thérapeutique . La grande proportion d'acide carbonique libre , la dose élevée du bicarbonate de soude , le fer , la lithine et l'arsénic en font une Eau Minérale précieuse comme Eau médicamenteuse . Les Eaux de " Clémensat " contiennent par litre , exactement la dose thérapeutique journalière d'arséniate de soude prescrite aux anémiques , déprimées , neurasthéniques , et convalescents . Son heureuse combinaison d'arsénic et de fer absolument unique , en fait le traitement spécifique de la chloro-anémie et de tous les états lymphatiques . Jeunes filles et jeunes femmes , enfants et adolescents débiles , paludéens et coloniaux , foies et estomacs paresseux , sont nécéssairement , et toujours avec succés , tributaires de " Clémensats " . " Clémens Aqua ! pourquoi ce nom " Eau Clémente " donné par les Romains ?

Parce que l'expérience avait démontré à ces incomparables sourciers que " Clémensat " tonifiait les faibles , régénérait les convalescents et les débilités . Bienfaits expliqués , vingt siècles plus tard , par la chimie et la biologie qui disent :

" Clémensat " est le crédit foncier des globules rouges et des cellules nerveuses .

La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat

Ils en parlaient

 

Bulletin de l'Académie nationale de médecine -J.-B. Baillière (Paris) Masson (Paris) Académie nationale de médecine (Paris)-1907 Informations détaillées
Périodique

  •  
  • Extrait 1 :

de la source Sauilas, à Santenay (Côte-d'Orde la source Saint-Odilon, à Clémensat (Haute-Loire

Extrait 2 :

Caix (Demande d'autorisation pour la source Longue-Vie al, 200. –Clémensat (Demande d'autorisation pour la source Saint-Oiiilon à), 200

Extrait 3 :

11 considérait la science comme la source de tout progrè

Annuaire de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie -[s.n.] (Paris)-1899 Informations détaillées
Périodique

  •  
  • Extrait 1 :

319 — AU VIEUX CHENE 69-71, Rue Beaubourg, PARIS MEUBLES EN TOUS GENRES EN BOIS MASSIF & BOIS PLAQUÉ CASATI (Jean), — Àrvant (Hlc-Loire). ■ Propriétaireexploitantdes sources minérales gazeuses de Clémensat et de Saint-Gréron, près Arvant-StationL'eau de Sainl-Mélany, source de l'OEuf, découverte par un chanoine de Viviers, combat spécialement la Dysenterie et la Diarrhée, qu'elle guérit souvent dans les 24 heures, avec quelques litres ou verres seulement (surtout pour les enfants

Extrait 2 :

CASATI (Jean), — Propriétaire exploitant des sources minérales gazeuses de Clémensat et de Saint-Géron, près Arvant-Slation

Bulletin de la Société de l'industrie minérale -Impr. de Théolier aîné (Saint-Étienne) Dunod (Paris) Société de l'industrie minérale (Saint-Étienne)-1862 Informations détaillées
Périodique

  •  
  • Extrait 1 :

Aux environs de Brioude, il existe' une très-grande quantité de sources minérales froidesCelles du Breuil, près de Lamothe, de Clemensat, près d'Auzon, de Barrèges, près d'Ardes, à Aurouse, etc., jaillissent à travers des fractures N50° O. Des sources minérales

Les Eaux minérales de la France, études chimiques et géologiques entreprises conformément au voeu émis par l'Académie de médecine, sous les auspices du Comité consultatif d'hygiène publique de France, par E. Jacquot,... et Willm,... -Baudry (Paris)-1894 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

  •  
  • Extrait 1 :

Il possède une source ferrugineuse renfermant d'après Truchot : Acide carbonique libre lBf,700 Bicarbonate de sodium 0 328 — de potassium traces — de calcium 0 290 — de magnésium 0 262 — de fer 0 070 Sulfate de sodium traces Chlorure de sodium 0 010 Silice 0 048 Total 1 008 VÉZEZOUX. — AZÉRAT. — LEMPDES. — SAINT-GÉRON. — BEAUMONT Ces sources, situées dans le département de la Haute-Loire (arrondissement de Brioude, voir p. 127), ont été analysées au bureau d'essais de l'École des Mines en 1880

La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat
La source d'eau minérale de  Clémensat

Voir les commentaires

Le Sailhant

25 Avril 2017, 18:51pm

Publié par Papou Poustache

Voici des photos du village de Sailhant célèbre pour son château .Il y a également une cascade.

 

 

Le Sailhant

Le Sailhant

Petit hameau situé sur la commune d'Andelat à environ 2km au nord de celle-ci.

Vous verrez dans cet article les photos du hameau,du château et de la cascade et en fin d'article quelques photos anciennes du château.

 

Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant

Situé en plein cœur des volcans d’Auvergne et âgé de 1000 ans, le château du Sailhant est un château fort trône sur un spectaculaire éperon rocheux de plus de 30 mètres de haut dominant une cascade féerique. D’une tour seigneuriale, le Sailhant devint un château fort pendant la Guerre de Cent Ans puis fut modifié au XIXème siècle. Il nécessita une campagne de restauration d’une quinzaine d’années basée sur des traces archéologiques retrouvées. Aujourd'hui entièrement restauré et meublé, le château offre une visite guidée historique à travers sa grande salle, la chambre seigneuriale, la bibliothèque et la chapelle.

 

 

Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant

La cascade de Babory

 

La cascade de Babory,  tombe d’environ 30 mètres dans un cirque basaltique d’environ 25 mètres de diamètre. Elle se trouve non loin du château .

Cette chute d'eau est aussi appelée cascade du Sailhant, du nom du château et du hameau proches.
Le ruisseau de Babory tombe d'une hauteur de 25-30 mètres et recouvre sur plus de 6 mètres un cirque basaltique d'environ 25 mètres de diamètre.
Selon les saisons et la pluviométrie, la cascade est parfois un simple filet d'eau, parfois une chute rugissante. Mais c'est toujours un agréable lieu de promenade ou de pique-nique.

Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant
Le Sailhant

Voir les commentaires

Les pierres séches

10 Avril 2017, 05:59am

Publié par Papou Poustache

A Auzon en Haute-Loire des journées pierres sèches ont eu lieu.

Travaux réalisés par des bénévoles encadrés par des muraillers, dépêchés et financés par le parc Livradois Forez.

Plus de 50 bénévoles se sont succédés durant les quatre jours de construction pour réaliser plus de 70metres de murs qui varie en hauteur de 2m à 1m.

 

Les pierres séches

Ce travail, de part de son ampleur et des coûts exorbitants que cela aurait engendré à la commune (nettoyage, préparation, récupération et manutention des pierres et construction) si on additionne toutes ces prestations et que le chantier soit exécuté et piloté par une entreprise spécialisée, c’est plus de 50000€ qu’il aurait fallut débourser comment expliquer aux administrés ce choix d’embellir et préserver le patrimoine local alors qu’il y a tant à faire dans le village.

Voilà pourquoi la solution chantier participatif a été choisi coût pour la municipalité 1000€ qui concerne seulement les repas et croissants du petits déjeuner des quatre jours.

Merci à tous ceux qui ont adhéré et compris le sens de cette démarche.

Les pierres séches

Pierre sèche
La construction " à pierres sèches " est une technique consistant à assembler, sans aucun mortier à liant, des moellons, des plaquettes, des blocs, des dalles, bruts ou ébauchés, pour monter un mur, un voûtement ....
Elle se qualifie par un jeu d’empilement habile et un calage de différentes pierres entre elles, selon leurs poids, leurs formes et leurs volumes.
La technique « à pierre sèche » est :
• Accessible à tous dans son apprentissage et sa mise en œuvre,
• Durable et Ecologique car elle limite l’érosion (en retenant la terre) et les inondations (par son effet drainant qui laisse passer l’eau)
• Efficace car elle permet d’absorber les chocs et vibrations
• Economique en utilisant les matériaux locaux et peu d’énergie grise
• Utile par la création d’espaces agricoles, de bâtis et de cheminements
• Esthétique et identitaire, elle modèle un paysage pointilliste et minéral, préserve le patrimoine vernaculaire.

Elle est fréquemment utilisée pour des murs de soutènement, murs d’enceinte, chaines d’angles, escaliers, niches, voûtes, encorbellements, petits bâtis (chibottes, capitelles …), calades et chemins …

Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches

Voici des photos du site avant les divers travaux (débroussaillages,plantations et surtout reconstruction des murs en pierres sèches.

Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches
Les pierres séches

Voir les commentaires

La vierge du Puy en Velay

28 Février 2017, 19:51pm

Publié par Papou Poustache

La statue de la Madone

Erigée en 1860 par Jean Bonnassieux cette statue domine les hauteurs du Puy en Velay .

Histoire

Le début

Tout a commencé lors d'une visite de père Xavier de Ravignan invité par Monseigneur Pierre Darcimoles évêque du diocèse.

Tout deux escalade le rocher Corneille derrière la cathédrale d’admirer les splendeurs de la ville.

Ce rocher ou quelques ruines d'un antique château persistent inspire le père Xavier qui s'exclame "l'emplacement est remarquable ,il faudrait le couronner d'une importante Madone visible de loin tel un phare".

L'idée du père Xavier fait son chemin mais fallait-il trouver un financement pour réaliser un tel projet .

Le 16 Juillet 1850 est lancée une souscription publique celle-ci est complétée par des quêtes paroissiales et fêtes votives et rapporte plus d'un million de francs-or.

A partir du 9 Octobre 1853 on délibère pour définir l'artiste qui va réaliser la statue parmi 30 projets qui ont été déposés.

Le 9 octobre 1853 le choix est proclamé ce sera Jean Bonnassieux ..

La statue sera moulée grâce à un lot de canons russes tombés aux mains des armées franco-anglaises à Sébastopol en Crimée que l’Empereur Napolèon 3 a offert.

Statue du plâtre à l'acier

Une statue en plâtre grandeur nature a été réalisée afin de définir les plans de joints car tellement colossale il sera impossible de la faire en une seule pièce.

En partant de ce modèle le moule sera réalisée en silice additionné d'argile compacté pour la partie extérieure et l'intérieur (noyaux)sera réalisé en sable et résine.

La statue comporte cent cinq pièces principales et neuf cents pièces annexes.

L'assemblage est réalisé à l'intérieur par des gros boulons

La vierge du Puy en Velay

Notre dame de France

La statue est officiellement inaugurée le 12 Septembre 1860 en présence de 120000 pèlerins.

Une rumeur courre que le sculpteur a commis une erreur pour placer l'enfant sur le bras de la vierge et qu'il se serait jeté dans le vide ,ce ragot macabre agace le sculpteur .

En fait il est mort plus de 30 ans après le 3 Juin 1892.

La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay

Ils en parlaient à l'époque

 

  • Reinach, Théodore (1860-1928). Directeur de publication
  • Extrait 1 :
    Tome J. Le Puy, 1860L'histoire du Velay sera divisée en 5 parties, formant 7 volumes
    Extrait 2 :
    Notre-Dame-de-France, statue colossale fondue avec les canons pris à Sébastopol, et érigée sur le rocher Corneille, au PuyLe Puy, Paris, Clermont-Ferrand, Lyon, Nimes, 1860
    Extrait 3 :

    Réponse aux critiques faites par M. Paul Lacroix, de deux Notices sur le château de Sarcus, publiées par la Société académique du département de l'Oise, par M. Houbigant, à Nogent-les-ViergesProjet d'un théâtre d'Opéra définitif pour la ville de Paris, suivant le programme publié dans )e.MbTH1860, par A.-L. Lusson, ancien architecte des travaux publics et ancien commissaire voyer de 1r° classe de la ville de Paris

    •  
    • Extrait 1 :
      La REVUE DES BEAUX-ARTS a publié, monsieur le directeur, dans sa Mosaïque du 4er mai, une courte mention du projet qu'ont formé les habitants du Puy, Notre-Dame, d'élever à la Vierge une statue colossaleA la suite, en effet, d'un concours qui, en 1853, réunit au Puy cinquante- quatre esquisses plus ou moins remarquables, l'auteur de l'Amour se coupant les ailes, de Jeanne Hachette, etc., M. Bonnassieux, a été le sculpteur désigné par le juryLe modèle adopté représente une Vierge debout, écrasant
      Extrait 2 :
      Statue de Jeanne d'Arc a Orl:ans.– Statue colossale de la Vierge au Puy. - Médaille commandée par la ville de Lyon. - Medaille de M. C
      Extrait 3 :

      ALBERT DE BRIVE, Président de la Société académique du Puy, membre de la COllunission (itt monument de Corneille, la Vierge. Lil SOCIÉTÉ DES AmS DES AlïlS DE BORDEAUX.

      La Sainte Vierge dans les arts / François Bournand,... -Tolra (Paris)-1896 Informations détaillées Afficher le texte brut
      Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
      • Marie, Sainte Vierge
      • Extrait 1 :
        Enfin, le 12 septembre 1860, on inaugura la statue colossale delà sainte Vierge
        Extrait 2 :
        EN L'HONNEUR DE LA SAINTE VIERGE 309 périaux, les calvinistes, la pillèrent, chassèrent les religieux, profanèrent l'église, abattirent les murailles, Toujours, après les mauvais jours, les enfants de saint Bruno revenaient à leur foyer domestique, réparant les ruines, rebâtissant leur monastère, remettant sur son piédestal la sainte patronne, reprenant leur vie de charité, de travail et de prières, rachetant les livres volés, réimprimant les livres détruits, desséchant les marais et partageant
        Extrait 3 :

        Cette basilique, construite en style gréco-romain, a deux tours et un dôme que surmonte une statue colossale de la Vierge, par Bonnassieuxtrouva l'image de la sainte Vierge, en bois, tenant l'Enfant-Jésus entre ses bras, et bâtit l'église Notre-Dame, dans laquelle on mit l'image

         

        •  
        • Extrait 1 :
          us ou moins remarquable parvenaient au Puy celui de M. Bonnassieux fut choisi à l'unanimité, et, le 12 septembre 1860, on inaugura la statue de la Vierge sur sa base colossale, à une hauteur de 132 mètres au-dessus de t'hùtet de ville
          Extrait 2 :
          L'honneur d'avoir dressé la Vierge du Puy sur son piédestal gigantesque revient à MM. Sotvain et MiccioioExperton eut encore mission de M. Bonnassieux-de surveiller les raccords, sence et pour ainsi dire au milieu de cet autre abîme qui se faisait béant toujours autour du piédestal, autour de la statue, prêt à croître, prêt à monter sans cesse en plein vide, en plein ciel, à mesure que monterait la statue ellemême, c'était là quelque chose d'effrayant pour le regard, c'était le dernier tour de
          Extrait 3 :

          et en l'année 975, le Puy passa sous la domination des comtes d'Auvergne, qui s'étaient rendus maîtres du Velay.

           

          • 1860-07
            1860/07 (NOUV SER,T6,N204)-1860/09 (NOUV SER,T6,N242).
          • Extrait 1 :
            VMS On a la presque certitude, dit le CbMn-~<7f Saint-Etienne, que l'Empereur visitera Rivede-GiererSaint.Etienne, soit en allant au Puy pour asstbter à l'inauguration de la statue de la Vierge, soit en revenant de cptte ville
            Extrait 2 :
            Pour Ifs.baMtants du Puy, toutes tes ,grandes solennités déjà satnte Vierge ont été fa voribées jusqu'ici d'un ciel très-etément
            Extrait 3 :

            Emperëur avait donnésa Mgr révêqué du Puy, après la pnsedeSébastopoLa tête delà Vierge a 1 mètre 50 centimètres décamètre.- Un des pieds pèse 1,300 ku.

             

Voir les commentaires

Abbaye de Mégemont

9 Janvier 2017, 20:00pm

Publié par Papou Poustache

Ancienne abbaye de Mègemont à Chassagne Puy de Dome.

Cette merveille qui était abandonnée servait de bergerie une épaisseur de plus de 2m de paille recouvrait le sol .

Si vous vous promenez dans la région elle se situe à une vingtaine de KM à l'ouest d'Issoire sur la commune de Chassagne.

Ancienne abbaye de Mègemont, Abbaye cistercienne fondée par les Comtes d'Auvergne au 13e siècle (1274). L'église date du 13e siècle et les bâtiments conventuels du 18e siècle. Vendue comme bien national à la Révolution. De l'église, seuls subsistent le chœur et le transept, en mauvais état (la nef a disparu au début du 20e siècle). Les bâtiments conventuels conservent des salles aux voûtes d'arêtes et une salle avec des décors de stuc. Chassagne, Puy de Dome

L'abbaye de Mégemont, située près de Vodable, est appelée Medius mons, dans les anciens titres, à cause de sa situation sur la déclivité des hautes montagnes qui avoisinent les Monts-Dores; elle a été fondée par les dauphins d'Auvergne. Dauphine, soeur de Robert, dauphin, l'a ainsi reconnu par un acte approuvé, en l'année 1322, par Charles-le-Bel. Cette abbaye dépendait directement de Cîteaux. En l'année 1612, Françoise de Nerestang, abbesse de Mégemont, échangea ce monastère avec celui de Bénissons-Dieu (même ordre), situé dans le Forez, dont était abbé Claude de Nerestang, son frère, qui devint abbé de Mégemont.

Les bâtiments de l'ancienne abbaye, qui paraissent dater du dix-septième siècle, sont encore debout, mais prêts à tomber en ruines. L'église, qui est de l'époque de transition, subsiste également, mais la toiture ainsi que la voûte de la nef sont tombées. L'abside est carrée et les chapiteaux sans aucun ornement.

La situation de Mégemont, au milieu de hautes montagnes, en faisait un lieu d'abri pour les voyageurs surpris par quelques-unes de ces tourmentes si communes en Auvergne, dans lesquelles périssent malheureusement chaque année un grand nombre de personnes. L'hospitalité accordée aux voyageurs par les religieux de Mégemont avait fait considérer ce monastère ainsi que celui des Minimes de Bort, comme étant d'une si grande utilité, que Monseigneur de la Garlaye, évêque de Clermont, insista pour leur conservation, lorsqu'il s'agit, en 1767, de réclamer la suppression de plusieurs couvents.

Source : Histoire de l'Eglise d'Auvergne par Resie 1855.

Abbaye cistercienne fondée par les Comtes d'Auvergne au XIIIe siècle (1274). L'église date du XIIIe siècle et les bâtiments conventuels du XVIIIe siècle. Vendue comme bien national à la Révolution. De l'église, seuls subsistent le choeur et le transept, en mauvais état (la nef a disparu au début du XXe siècle). Les bâtiments conventuels conservent des salles aux voûtes d'arêtes et une salle avec des décors de stuc.

Source : Ministère de la culture.

En fin d'article pour les avides de culture plusieurs liens vous mèneront vers des documents anciens.

Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont

Ils en parlaient

Histoire de la ville, du pays et de la baronnie d'Herment, en Auvergne / par Ambroise Tardieu,... -C. Estienne (Clermont-Ferrand)-1866 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

  •  
  • Extrait 1 :

Remarquons que le titre d'abbaye royale conférait certains priviléges, ce qui faisait qu'un grand nombre de monastères ne manquait jamais de se donner eette origineMêgemont, près de Vodable, établie en 1210 par Robert 1, d'Auvergne, comte de Clermont

Extrait 2 :

deux gentilshommes de la maison de nos rois un syndic de la noblesse d'Auvergne un pannetier de France en 1556 un grand nombre de chevaliers de Malte des capitaines de 100 et db 50 hommes d'armes un chambellan du duc d'Alençon un abbé d'Issoire des abbesses de Mègemont et de Brageac, une série continue d'ofEciers supérieurs d'armée, parmi lesquels nous remarquons un maréchal de camp en 1801 un lieutenant des maréchaux de France à Moulins un page du roi Louis XV en sa grande écurie des

Extrait 3 :

Bernard Robert (Rotberti), bourgeois, était consul d'Herment en 1265 Pierre Robert, frère de Me André, chanoine, percevait une dîme dans la paroisse de Perpezat il en fit don à l'abbaye de Saint-Allyre en 1285

Le Moyen âge : bulletin mensuel d'histoire et de philologie / direction MM. A. Marignan, G. Platon, M. Wilmotte -A. Picard (Paris) E. Bouillon (Paris) H. Champion (Paris) Éd. Albert (Paris) Éd. Albert (Paris) la Renaissance du Livre (Bruxelles) De Boeck université (Bruxelles)-1921 Informations détaillées
Périodique

  •  
  • Extrait 1 :

Enfin elle demande à être ensevelie à l'abbaye'de Megemont dans le sépulcre de Robert de Saint-Floret son seigneur

Extrait 2 :

Il veut être enseveli au monastère de Megemont, fait des legs à, l'église de Saint-Floret et à la chapelle du château de Saint-Floret de même pour la reconstruction (ad reficiendam) de la chapelle de Creste et enfin à l'église de Vodable

Extrait 3 :

Recueil d'armoiries des familles de l'abbaye et de la ville de Tournus, de l'abbaye de la Ferté-sur-Grosne, de l'archiprétré de Lancharre et de la chàtéllenie de Brancion

 

La Révolution dans l'Aube. Bulletin d'histoire moderne et contemporaine, publ. par la Société d'histoire départementale de la Révolution -[s.n.?] (Troyes puis Arcis-sur-Aube)-1910 Informations détaillées
Périodique

  •  
  • Extrait 1 :

PAROISSE DB DAUZAT SOUS VAUDABLE Môme Département L'abbé d'Aurillac jouit dans la paroisse de Dauzat, y compris l'annexe de Ternant, d'une dixme en froment, seigle et bled de mars, savoir les deux tiers en seigle, un sixième en froment et le surplus en bled de mars, plus, de quatre cartonnées de pré, d'un champ contenant quatre cartonnées, un bâtiment en trois étages presque en ruines, et quatre livres dix sols en argent que lui paye l'abbaye de Mégemont, le tout du produit annuel de dix-huit

Extrait 2 :

Plus à la même abbaye pour de la cire 30 I. Plus pour huit boisseaux de bled pour des hosties... 'il 1l'abbaye de .Notre-Dame une redevance d'uu seplier d'avoine estimé 16 1

Extrait 3 :

Il dépend de ladite abbaye un pré appelle le prô Monjols, contenant quinze oeuvres et un tiersD'une pension annuelle de soixante-six septiers de froment, mesure d'Aurillac, que le Chapilre de'cette ville doit à l'abbaye

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>