Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 L'Auvergne Vue par Papou Poustache

Articles avec #patrimoine auvergnat

La vierge du Puy en Velay

28 Février 2017, 19:51pm

Publié par Papou Poustache

La statue de la Madone

Erigée en 1860 par Jean Bonnassieux cette statue domine les hauteurs du Puy en Velay .

Histoire

Le début

Tout a commencé lors d'une visite de père Xavier de Ravignan invité par Monseigneur Pierre Darcimoles évêque du diocèse.

Tout deux escalade le rocher Corneille derrière la cathédrale d’admirer les splendeurs de la ville.

Ce rocher ou quelques ruines d'un antique château persistent inspire le père Xavier qui s'exclame "l'emplacement est remarquable ,il faudrait le couronner d'une importante Madone visible de loin tel un phare".

L'idée du père Xavier fait son chemin mais fallait-il trouver un financement pour réaliser un tel projet .

Le 16 Juillet 1850 est lancée une souscription publique celle-ci est complétée par des quêtes paroissiales et fêtes votives et rapporte plus d'un million de francs-or.

A partir du 9 Octobre 1853 on délibère pour définir l'artiste qui va réaliser la statue parmi 30 projets qui ont été déposés.

Le 9 octobre 1853 le choix est proclamé ce sera Jean Bonnassieux ..

La statue sera moulée grâce à un lot de canons russes tombés aux mains des armées franco-anglaises à Sébastopol en Crimée que l’Empereur Napolèon 3 a offert.

Statue du plâtre à l'acier

Une statue en plâtre grandeur nature a été réalisée afin de définir les plans de joints car tellement colossale il sera impossible de la faire en une seule pièce.

En partant de ce modèle le moule sera réalisée en silice additionné d'argile compacté pour la partie extérieure et l'intérieur (noyaux)sera réalisé en sable et résine.

La statue comporte cent cinq pièces principales et neuf cents pièces annexes.

L'assemblage est réalisé à l'intérieur par des gros boulons

La vierge du Puy en Velay

Notre dame de France

La statue est officiellement inaugurée le 12 Septembre 1860 en présence de 120000 pèlerins.

Une rumeur courre que le sculpteur a commis une erreur pour placer l'enfant sur le bras de la vierge et qu'il se serait jeté dans le vide ,ce ragot macabre agace le sculpteur .

En fait il est mort plus de 30 ans après le 3 Juin 1892.

La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay
La vierge du Puy en Velay

Ils en parlaient à l'époque

 

  • Reinach, Théodore (1860-1928). Directeur de publication
  • Extrait 1 :
    Tome J. Le Puy, 1860L'histoire du Velay sera divisée en 5 parties, formant 7 volumes
    Extrait 2 :
    Notre-Dame-de-France, statue colossale fondue avec les canons pris à Sébastopol, et érigée sur le rocher Corneille, au PuyLe Puy, Paris, Clermont-Ferrand, Lyon, Nimes, 1860
    Extrait 3 :

    Réponse aux critiques faites par M. Paul Lacroix, de deux Notices sur le château de Sarcus, publiées par la Société académique du département de l'Oise, par M. Houbigant, à Nogent-les-ViergesProjet d'un théâtre d'Opéra définitif pour la ville de Paris, suivant le programme publié dans )e.MbTH1860, par A.-L. Lusson, ancien architecte des travaux publics et ancien commissaire voyer de 1r° classe de la ville de Paris

    •  
    • Extrait 1 :
      La REVUE DES BEAUX-ARTS a publié, monsieur le directeur, dans sa Mosaïque du 4er mai, une courte mention du projet qu'ont formé les habitants du Puy, Notre-Dame, d'élever à la Vierge une statue colossaleA la suite, en effet, d'un concours qui, en 1853, réunit au Puy cinquante- quatre esquisses plus ou moins remarquables, l'auteur de l'Amour se coupant les ailes, de Jeanne Hachette, etc., M. Bonnassieux, a été le sculpteur désigné par le juryLe modèle adopté représente une Vierge debout, écrasant
      Extrait 2 :
      Statue de Jeanne d'Arc a Orl:ans.– Statue colossale de la Vierge au Puy. - Médaille commandée par la ville de Lyon. - Medaille de M. C
      Extrait 3 :

      ALBERT DE BRIVE, Président de la Société académique du Puy, membre de la COllunission (itt monument de Corneille, la Vierge. Lil SOCIÉTÉ DES AmS DES AlïlS DE BORDEAUX.

      La Sainte Vierge dans les arts / François Bournand,... -Tolra (Paris)-1896 Informations détaillées Afficher le texte brut
      Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
      • Marie, Sainte Vierge
      • Extrait 1 :
        Enfin, le 12 septembre 1860, on inaugura la statue colossale delà sainte Vierge
        Extrait 2 :
        EN L'HONNEUR DE LA SAINTE VIERGE 309 périaux, les calvinistes, la pillèrent, chassèrent les religieux, profanèrent l'église, abattirent les murailles, Toujours, après les mauvais jours, les enfants de saint Bruno revenaient à leur foyer domestique, réparant les ruines, rebâtissant leur monastère, remettant sur son piédestal la sainte patronne, reprenant leur vie de charité, de travail et de prières, rachetant les livres volés, réimprimant les livres détruits, desséchant les marais et partageant
        Extrait 3 :

        Cette basilique, construite en style gréco-romain, a deux tours et un dôme que surmonte une statue colossale de la Vierge, par Bonnassieuxtrouva l'image de la sainte Vierge, en bois, tenant l'Enfant-Jésus entre ses bras, et bâtit l'église Notre-Dame, dans laquelle on mit l'image

         

        •  
        • Extrait 1 :
          us ou moins remarquable parvenaient au Puy celui de M. Bonnassieux fut choisi à l'unanimité, et, le 12 septembre 1860, on inaugura la statue de la Vierge sur sa base colossale, à une hauteur de 132 mètres au-dessus de t'hùtet de ville
          Extrait 2 :
          L'honneur d'avoir dressé la Vierge du Puy sur son piédestal gigantesque revient à MM. Sotvain et MiccioioExperton eut encore mission de M. Bonnassieux-de surveiller les raccords, sence et pour ainsi dire au milieu de cet autre abîme qui se faisait béant toujours autour du piédestal, autour de la statue, prêt à croître, prêt à monter sans cesse en plein vide, en plein ciel, à mesure que monterait la statue ellemême, c'était là quelque chose d'effrayant pour le regard, c'était le dernier tour de
          Extrait 3 :

          et en l'année 975, le Puy passa sous la domination des comtes d'Auvergne, qui s'étaient rendus maîtres du Velay.

           

          • 1860-07
            1860/07 (NOUV SER,T6,N204)-1860/09 (NOUV SER,T6,N242).
          • Extrait 1 :
            VMS On a la presque certitude, dit le CbMn-~<7f Saint-Etienne, que l'Empereur visitera Rivede-GiererSaint.Etienne, soit en allant au Puy pour asstbter à l'inauguration de la statue de la Vierge, soit en revenant de cptte ville
            Extrait 2 :
            Pour Ifs.baMtants du Puy, toutes tes ,grandes solennités déjà satnte Vierge ont été fa voribées jusqu'ici d'un ciel très-etément
            Extrait 3 :

            Emperëur avait donnésa Mgr révêqué du Puy, après la pnsedeSébastopoLa tête delà Vierge a 1 mètre 50 centimètres décamètre.- Un des pieds pèse 1,300 ku.

             

Voir les commentaires

Abbaye de Mégemont

9 Janvier 2017, 20:00pm

Publié par Papou Poustache

Ancienne abbaye de Mègemont à Chassagne Puy de Dome.

Cette merveille qui était abandonnée servait de bergerie une épaisseur de plus de 2m de paille recouvrait le sol .

Si vous vous promenez dans la région elle se situe à une vingtaine de KM à l'ouest d'Issoire sur la commune de Chassagne.

Ancienne abbaye de Mègemont, Abbaye cistercienne fondée par les Comtes d'Auvergne au 13e siècle (1274). L'église date du 13e siècle et les bâtiments conventuels du 18e siècle. Vendue comme bien national à la Révolution. De l'église, seuls subsistent le chœur et le transept, en mauvais état (la nef a disparu au début du 20e siècle). Les bâtiments conventuels conservent des salles aux voûtes d'arêtes et une salle avec des décors de stuc. Chassagne, Puy de Dome

L'abbaye de Mégemont, située près de Vodable, est appelée Medius mons, dans les anciens titres, à cause de sa situation sur la déclivité des hautes montagnes qui avoisinent les Monts-Dores; elle a été fondée par les dauphins d'Auvergne. Dauphine, soeur de Robert, dauphin, l'a ainsi reconnu par un acte approuvé, en l'année 1322, par Charles-le-Bel. Cette abbaye dépendait directement de Cîteaux. En l'année 1612, Françoise de Nerestang, abbesse de Mégemont, échangea ce monastère avec celui de Bénissons-Dieu (même ordre), situé dans le Forez, dont était abbé Claude de Nerestang, son frère, qui devint abbé de Mégemont.

Les bâtiments de l'ancienne abbaye, qui paraissent dater du dix-septième siècle, sont encore debout, mais prêts à tomber en ruines. L'église, qui est de l'époque de transition, subsiste également, mais la toiture ainsi que la voûte de la nef sont tombées. L'abside est carrée et les chapiteaux sans aucun ornement.

La situation de Mégemont, au milieu de hautes montagnes, en faisait un lieu d'abri pour les voyageurs surpris par quelques-unes de ces tourmentes si communes en Auvergne, dans lesquelles périssent malheureusement chaque année un grand nombre de personnes. L'hospitalité accordée aux voyageurs par les religieux de Mégemont avait fait considérer ce monastère ainsi que celui des Minimes de Bort, comme étant d'une si grande utilité, que Monseigneur de la Garlaye, évêque de Clermont, insista pour leur conservation, lorsqu'il s'agit, en 1767, de réclamer la suppression de plusieurs couvents.

Source : Histoire de l'Eglise d'Auvergne par Resie 1855.

Abbaye cistercienne fondée par les Comtes d'Auvergne au XIIIe siècle (1274). L'église date du XIIIe siècle et les bâtiments conventuels du XVIIIe siècle. Vendue comme bien national à la Révolution. De l'église, seuls subsistent le choeur et le transept, en mauvais état (la nef a disparu au début du XXe siècle). Les bâtiments conventuels conservent des salles aux voûtes d'arêtes et une salle avec des décors de stuc.

Source : Ministère de la culture.

En fin d'article pour les avides de culture plusieurs liens vous mèneront vers des documents anciens.

Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont
Abbaye de Mégemont

Ils en parlaient

Histoire de la ville, du pays et de la baronnie d'Herment, en Auvergne / par Ambroise Tardieu,... -C. Estienne (Clermont-Ferrand)-1866 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible

  •  
  • Extrait 1 :

Remarquons que le titre d'abbaye royale conférait certains priviléges, ce qui faisait qu'un grand nombre de monastères ne manquait jamais de se donner eette origineMêgemont, près de Vodable, établie en 1210 par Robert 1, d'Auvergne, comte de Clermont

Extrait 2 :

deux gentilshommes de la maison de nos rois un syndic de la noblesse d'Auvergne un pannetier de France en 1556 un grand nombre de chevaliers de Malte des capitaines de 100 et db 50 hommes d'armes un chambellan du duc d'Alençon un abbé d'Issoire des abbesses de Mègemont et de Brageac, une série continue d'ofEciers supérieurs d'armée, parmi lesquels nous remarquons un maréchal de camp en 1801 un lieutenant des maréchaux de France à Moulins un page du roi Louis XV en sa grande écurie des

Extrait 3 :

Bernard Robert (Rotberti), bourgeois, était consul d'Herment en 1265 Pierre Robert, frère de Me André, chanoine, percevait une dîme dans la paroisse de Perpezat il en fit don à l'abbaye de Saint-Allyre en 1285

Le Moyen âge : bulletin mensuel d'histoire et de philologie / direction MM. A. Marignan, G. Platon, M. Wilmotte -A. Picard (Paris) E. Bouillon (Paris) H. Champion (Paris) Éd. Albert (Paris) Éd. Albert (Paris) la Renaissance du Livre (Bruxelles) De Boeck université (Bruxelles)-1921 Informations détaillées
Périodique

  •  
  • Extrait 1 :

Enfin elle demande à être ensevelie à l'abbaye'de Megemont dans le sépulcre de Robert de Saint-Floret son seigneur

Extrait 2 :

Il veut être enseveli au monastère de Megemont, fait des legs à, l'église de Saint-Floret et à la chapelle du château de Saint-Floret de même pour la reconstruction (ad reficiendam) de la chapelle de Creste et enfin à l'église de Vodable

Extrait 3 :

Recueil d'armoiries des familles de l'abbaye et de la ville de Tournus, de l'abbaye de la Ferté-sur-Grosne, de l'archiprétré de Lancharre et de la chàtéllenie de Brancion

 

La Révolution dans l'Aube. Bulletin d'histoire moderne et contemporaine, publ. par la Société d'histoire départementale de la Révolution -[s.n.?] (Troyes puis Arcis-sur-Aube)-1910 Informations détaillées
Périodique

  •  
  • Extrait 1 :

PAROISSE DB DAUZAT SOUS VAUDABLE Môme Département L'abbé d'Aurillac jouit dans la paroisse de Dauzat, y compris l'annexe de Ternant, d'une dixme en froment, seigle et bled de mars, savoir les deux tiers en seigle, un sixième en froment et le surplus en bled de mars, plus, de quatre cartonnées de pré, d'un champ contenant quatre cartonnées, un bâtiment en trois étages presque en ruines, et quatre livres dix sols en argent que lui paye l'abbaye de Mégemont, le tout du produit annuel de dix-huit

Extrait 2 :

Plus à la même abbaye pour de la cire 30 I. Plus pour huit boisseaux de bled pour des hosties... 'il 1l'abbaye de .Notre-Dame une redevance d'uu seplier d'avoine estimé 16 1

Extrait 3 :

Il dépend de ladite abbaye un pré appelle le prô Monjols, contenant quinze oeuvres et un tiersD'une pension annuelle de soixante-six septiers de froment, mesure d'Aurillac, que le Chapilre de'cette ville doit à l'abbaye

 

Voir les commentaires

Chateau De Vachères

2 Décembre 2016, 05:48am

Publié par Papou Poustache

Non loin du département de l'Ardèche le château de Vachères  se situe sur la commune de Présailles en Haute Loire.

Chateau De Vachères

CHATEAU DE VACHERES

La construction du château de Vachères date sans doute de la fin du XIIIe siècle, époque à laquelle la baronnie diocésaine de Vachères a été cédée par l’évêque du Puy au seigneur de Roche-en-Reigner. L’édifice ne comportait alors que quatre tours d’angle, l’escalier principal se trouvant dans la tour sud-ouest. Le fief de Vachères passe ensuite par alliance aux Lévis-Lautrec ; en 1463, il est cédé à Jean, duc de Bourbon, évêque du Puy, qui fait réaliser vers 1480 d’importants travaux au château ; c’est de cette époque que daterait le chemin de ronde couvert sur mâchicoulis.
En 1504, les Lévis-Lautrec reprennent aux Bourbons leurs droits sur la baronnie de Vachères qu’ils revendiquaient depuis 1463. Le château restera dans leur famille jusqu’en 1592 ; il est alors à l’état d’abandon et de ruines. Une importante remise en état, au moins de la couverture, a sans doute eu lieu vers 1600. En 1720, le château est vendu à Jean de Mailhet et à Honoré, son fils, qui le louaient depuis 1680. Durant tout le XVIIIe siècle, d’importants travaux sont réalisés par les Mailhet ; c’est à eux que l’on doit en grande partie l’apparence actuelle du château.

Chateau De Vachères
Chateau De Vachères

L’aspect extérieur est alors profondément modifié par la création de la tour carrée abritant le nouvel escalier d’honneur et le percement de fenêtres cintrées de style Louis XV. L’intérieur est entièrement refait, en respectant néanmoins les refends médiévaux et certaines pièces du rez-de-chaussée.
En 1856, le château, resté au sein de la famille Mailhet, va être modifié une nouvelle fois. La toiture, endommagée par la foudre en 1850, est entièrement refaite et l’on en profite pour surélever les tours et refaire une partie du crénelage. Depuis lors, aucune modification majeure n’a été effectuée sur le château.
Au XIXe siècle, une chapelle et un caveau ont été aménagés dans la tour est de l’enceinte, quand les comtes de Vachères ont perdu le privilège d’être enterrés dans l’église de Présailles.
Le domaine de Vachères est toujours la propriété d’une descendante de la famille de Mailhet.

Chateau De Vachères
Chateau De Vachères

L’architecture du château de Vachères – carré presque parfait flanqué par quatre tours d’angle coiffées en poivrières – témoigne de sa construction en une seule phase, selon un plan régulier typique des XIIIe-XIVe siècles. Il s’agit en fait d’un donjon entouré d’une basse-cour fortifiée, elle-même de plan régulier. L’édifice est bâti sur trois niveaux auxquels s’ajoute l’étage du chemin de ronde sur mâchicoulis.
Inscrit à l’inventaire des Monuments historiques en 1945, le château de Vachères est classé monument historique depuis 1958. Il n’est pas ouvert à la visite publique.
Le carrosse du XVIIIe siècle des comtes de Vachères est exposé au musée Crozatier du Puy-en-Velay.

Chateau De Vachères
Chateau De Vachères
Chateau De Vachères
Chateau De Vachères

Voir les commentaires

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

16 Novembre 2016, 07:41am

Publié par Papou Poustache

Cet article est une mine d'or pour les généalogistes qui veulent retrouver des ancêtres dans ce village tout cela grâce aux dons de photos De Janine résidant à Espessoux commune de Saint Jean.

Vous allez y retrouver des personnalités locales avec leurs noms.

Saint Jean Saint Gervais

Particularité à St Jean ne réside aucun habitant Voici les photos du village et des alentours. Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Saint-Jean-Saint-Gervais est situé dans le département du Puy-de-Dôme de la région Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 14.39 km ² pour une population de 95 habitants.

Voici un document exceptionnel qui va vous prendre du temps car il est très long

 

Bonne visite à tous

et

Merci à Jeanine qui m'a permis de faire un article complet sur ce village

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Mairie et école a St jean St gervais

 

 

 

 

Ancienne école

 

 

 

Mairie photo du 28 février 2011

 

 

 

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Eglise de St Jean St Gervais

Photo fournie par Jeannine

Carte postale

 

 

Saint Jean  Saint Gervais

L'église de St Jean


L'édifice actuel (ou une partie), a sans doute pour origine une forteresse de l'époque mérovingienne VIIème VIIIème siècle (professeur Fournier de l'université de Clermont Fd). Une étude récente précise que toutes les églises du secteur, construites sur une hauteur ont une `abside plate' (comme St Jean) parce qu'elles auraient été les chapelles de forteresses ou de châteaux.

Au début du XIème siècle, deux églises existent, l'une dédiée à Jean Baptiste (actuelle maison des associations ?) l'autre à St Gervais (cf. cartulaire de Sauxillanges). En 1095, les moines de Sauxillanges installent un prieuré à St Jean : les lieux-dits actuels existent déjà et en particulier Brenat (une chapelle aurait existé avec un cimetière : le lieu-dit `la chapelle' figurait encore sur l'ancien cadastre rénové vers 1960 ; on peut encore voir aujourd'hui les ruines de cette chapelle ; un prêtre dépendant de St Jean résidait à Brenat ou La Chaux jusqu'au milieu du XIXème siècle).

La paroisse de `Saint Gervaiz' fait partie du prévostage d'Auzon (1401). Elle a, un moment, été rattachée au diocèse de Saint Flour.

En l'an II, pendant la terreur, Saint Jean Saint Gervais devient Degoulache, puis Goulache puis Saint Jean des Goulaches en l'an IV ; mais on remarque que les actes d'état civil de l'époque ont toujours mentionné Saint Jean ou Saint Jean Saint Gervais, mais jamais Goulache. La révolution française a sans doute eu du mal à atteindre la France profonde !

Le site de Saint Jean a une particularité : il n'y a pas d'eau sur cette colline. Les résidents conservaient l'eau de pluie dans 2 citernes connues encore de nos jours. Par contre, une source réputée miraculeuse, située au pied de la colline coté sud était connue pour, selon les époques ( ! ), `guérir de la peur', faire `marcher et parler les jeunes enfants retardés', `préserver de diverses maladies'. La source est sans doute à l'origine du développement du pèlerinage : le lieu se trouve sur l'un des trajets de Saint Jacques de Compostelle (le Port à Clermont, Usson, La Chapelle sur Usson, Saint Jean Saint Gervais, Lavaudieu, Le Puy... ).

Plusieurs hypothèses existent sur l'animation du site de St Jean. Passé l'époque des forteresses, il aurait pu être un lieu de regroupement de lépreux (isolation, existence d'un prieuré, architecture du narthex semblable à celle de la salle de l'écho de la Chaise Dieu aves ses `tablettes', chambre funéraire, sacristie avec `ouverture protégée' pour la confession des contagieux ?).

Le pèlerinage de Saint Jean Baptiste et sa source ont sans doute drainé au XVIIIème et au XIXème siècles beaucoup de visiteurs sur le site ; et la `maison hospitalière' (actuelle maison des associations) devait être assez importante puisque `tenue par une communauté'. Mais c'est probablement la lettre du pape Pie IX (11 mai 1869) qui accorde à ceux qui font le pèlerinage pour la fête de la `Décollation' des indulgences `très particulières'... mais aussi `trois cents jours' à ceux qui viendront `quelque jour que ce soit' ! Un an après, le 29 septembre 1870, l'abbé Joseph Antoine Boullan, docteur en théologie, résidant `rue d'Assas à Paris et via Guilia à Rome' fait don du reliquaire et de la relique `authentique des ossements de Saint Jean Baptiste' ! Il fut décidé que le reliquaire serait placé dans `la chapelle de la maison hospitalière' et que `les dons des fidèles durant l'année' seraient utilisés pour `les frais de luminaires', sous la direction ` des supérieurs de la maison hospitalière'. Pour la fête `le mouvement des reliques' vers l'église se fait très solennellement en procession avec en tête les représentants de l'autorité civile ( ?), le maire et l'adjoint, suivis de la garde nationale avec son chef, puis toute la population.

Le 28 juillet 1875, l'évêque de Clermont demande que les reliques soient définitivement transférées dans l'église paroisiale, la commune envisageant de faire de la maison hospitalière une école !

La dernière restauration de l'église remonte à 1980 ; l'édifice a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1978, sauf le clocher ! Au moins sept restaurations ou modifications ont été réalisées sur le bâtiment : les experts de la DRAC ont découvert sept couches de plâtre successives sur le pilier droit du choeur avant les travaux

En 1976, l'église ouverte à tous vents, couverte de `tags', était sur le point de s'écrouler. Les six tranches de travaux ont essayé de sauver ce qui pouvait l'être :

  • 1ère tranche : consolidation du gros ouvre par une ceinture en béton en sous-ouvre.
  • 2ème tranche : restauration de la voûte du choeur et de sa toiture.
  • 3ème tranche : consolidation des voûtes des deux nefs par une pince en béton sous la toiture qui a été complètement reprise.
  • 4ème tranche : réfection intérieure des nefs et peintures murales du choeur. Découverte d'une ouverture avec trilobe sur l'abside.
  • 5ème tranche : réfection intérieur de la nef latérale, peinture, éclairage intérieur.
  • 6ème tranche : réfection de la sacristie et du narthex, découverte de la porte d'origine d'entrée sud.

L'église a maintenant retrouvé un aspect tout à fait correct, à l'intérieur comme à l'extérieur ; la grosse difficulté réside dans le clocher actuel construit en béton en 1935 à la place d'un clocher en bois ! Comme il n'est pas inscrit aux monuments historiques, sa reconstruction ne bénéficie d'aucune subvention !

A signaler enfin, l'existence de plusieurs statues en bois polychrome dont certaines sont en instance de classement, en particulier une sculpture très naïve, représentant St Jean Baptiste portant sa tête tranchée sur un plateau (petite entorse à l'histoire !).

Peut-être la commune trouvera-t-elle un jour un généreux mécène privé ou industriel qui permettra de terminer cette restauration ? Peut-être aussi, Internet suscitera-t-il une vocation de recherche sur l'origine du site et de l'église ?

Photos prise le 28 Fevrier 2011

 

 

 

 

 

 

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Album photos de St Jean dans les années 50 et 60

 

Auvergne

Commune de St Jean Album photos de Jeanine

 

 

Monument aux morts

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Photos de groupes des gens de St Jean

 

Album photos des villages d'Auvergne

St jean St Gervais

Photos de groupe des personnes de St Jean et Alentours

Les photos ci-jointes proviennent de l'album de St Jean que Jeanine a réalisée.

 

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Auvergne généalogie: Photos d'école de St Jean St Gervais(63) de 1905 à 1959

 

Auvergne généalogique

St Jean St Gervais

Photos d'écoles des années 1905 à 1959.

Photos tirées de l'album de Jeanine sur le village de St Jean

 

1905, 1923, 1931, 1932, 1935, 1936, 1954, 1955, 1956, 1957, 1958, 1959, 63, Auvergne, bénévole, blog, ecole, Généalogie, gratuit, internet, photos, puy de Dome, site, St Gervais, St Jean

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Quelques couples a St Jean

 

Auvergne d'hier

St Jean St Gervais

Une série de photo tirée  de l'album de St Jean réalisée par Jeanine.

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Auvergne généalogie: "Autour de st Jean st Gervais"Ils sont nés au dix-neuvième siècle

 

Auvergne Généalogique

Photos du début du 20éme siécle

Autour de St Jean St Gervais

Encore une série qui provient de l'album de St Jean réalisée par Jeanine.

 

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

La Fète à St Jean St Gervais

 

Auvergne d'hier et d'aujourd'hui

St Jean St Gervais

Photos de l'album de Jeanine.

 

 

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Auvergne généalogique:Communion et confirmation à St Jean St Gervais(63)

 

Auvergne généalogique

Photos de St Jean St Gervais issues de l'Album réalisé par Jeanine

 

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

C'était hier a Chambeyras commune de St Jean

 

 Hier en Auvergne

Photos de l'album de Jeanine

 

 

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Espessous commune de St Jean(63)

 

Auvergne en images

Le hameau de Espessous commune de St Jean St Gervais

Photos du mois de Février 2013

 

Personnalités du village d'Espessous

d'autrefois

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Cpa de St Jean

 

Cartes postales et photos données par Jeannine

les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais
les villages du Puy de Domes:St Jean St Gervais

Voir les commentaires

SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES

5 Novembre 2016, 07:30am

Publié par Papou Poustache

Proche de Malbo, voici le site archéologique de Rissergues (classé monument historique) présente les vestiges d’un hameau de l’an mil. Vous y trouverez des informations sur la vie dans nos montagnes il y a un millier d’années et sur le travail des archéologues.

SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES

Rissergues, un hameau de l'an Mil à Malbo

Texte emprunté à

http://www.risserguesarcheologie.sitew.fr/#Presentation_du_site_.A

 

Le site de Rissergues, situé à 1285 m d'altitude, fut découvert lors d'un programme de recherches archéologiques commencé en 2001. Ce programme avait pour but de mieux connaître l'histoire de l'occupation de la planèze sud du Cantal, notamment  au cours de la période médiévale.

Une montagne intensément occupée

L’an mil correspond indiscutablement à une phase d’intense occupation de la planèze. Mais aussi à une période où les hommes construisaient en  pierre et enterraient partiellement les maisons, ce qui a permis la conservation des bâtiments. De cette époque (XI-XIIè siècle), datent de nombreux sites, tous situés en dessous de 1290 m d’altitude, là où la culture était possible.  Les vestiges les plus spectaculaires sont des hameaux, comme celui de Rissergues à Malbo. Certains regroupent jusqu’à 12 bâtiments (la Montagne du Bouyssou, Pailherols). Ce patrimoine est d’un intérêt extraordinaire, car ces témoins ont disparu dans les zones de plaine. Il y avait aussi de plus petits groupes d’habitation, et également des fermes isolées, dont deux ont été fouillées (à Vixouze et à Peyre).

Un habitat permanent, contre vents et neige

Le hameau se situe au dessus du village actuel de Polverelles. Cinq bâtiments, entourés d’aménagements divers typiques des sites médiévaux (chemin, rases, murs de terrasses de culture, jardins) ont été comme fossilisés dans le paysage sur près de 6 hectares. Des sondages ont eu lieu en 2010 et 2011 et ont  concerné les deux édifices voisins situés au centre (bâtiments 699-1 et 699-2).

 

 

Deux bâtiments aux fonctions différentes

 

L’édifice n° 1 comportait deux pièces (plan 1), reliées par un couloir. La pièce la plus grande, vide de tout objet et dotée d’une rigole  d’évacuation, était sans doute une étable. La rigole continuait sous la seconde pièce, plus petite, qui possédait d'ailleurs un escalier (photo n°1). Elle était probablement réservée aux hommes, atelier  ou habitation. Le bâtiment voisin (n° 2) était assurément une habitation (photo n°2), où l’on faisait la cuisine sur une plaque foyère centrale (photo n°4). La fumée s’échappait au travers du toit. Un long couloir servait d'entrée : il avait probablement une fonction de sas thermique, ce qui permettait d'améliorer l'isolation. Ces bâtiments montrent que les paysans du Moyen-Âge vivaient là toute l’année, cultivant et élevant des animaux domestiques.

 

 

SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES
SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES
SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES
SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES

A voir le rapport détaillé

http://www.terreancienne.fr/Files/Other/699%20rapport%202011.pdf

 

Le site 699 correspond à un type de site médiéval jusqu’alors inédit pour la moyenne montagne auvergnate, celui du petit hameau, groupant quelques édifices dans un rayon assez restreint. Ce modèle d’occupation du territoire s’inscrit entre les grands hameaux, regroupant une dizaine de bâtiments (type 53, 39...) et les fermes isolées ou doubles comme celles du site 1277 (sondé en 2009) et du site 99 (sondé en 2011).Un premier sondage a eu lieu en fin d’année2010 et a été consacré au bâtiment 699-1, mettant en évidence la présence de deux pièces contiguës, de superficies inégales, avec un escalier en pierres et un couloir d’accès commun. Le sondage 2011 a été consacré au bâtiment  voisin, 699-2, ainsi qu’à quelques approfondissements sur le bâtiment 699-1.

CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE

Le site 699 se situe sur la commune de Malbo, à une altitude de 1280 m, au lieu-dit Rissergues, ou Vacheries de Polverelle, sur le flanc occidental d’une légère éminence .

 

SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES
SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES
SITE ARCHEOLOGIQUE DE RISSERGUES

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>