Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Auvergne Vue par Papou Poustache Auvergne une région magnifique à explorer.

Un ours a dévoré un enfant c'était en 1906

Papou Poustache

Tragédie en Auvergne: Un ours a dévoré un enfant à

Beaumont(43) en 1906 article à l'appui

 

 
 
 
 
 
 
Voici une copie d'article et le message que m'a envoyé Raymond.
Je tiens à le remercier car c'est une encyclopédie vivante de notre région et je vous conseille d'aller sur son site vous serez surpris par les récits de notre région.
 
-----------------------------------
------------------------------------
 
Après une nuit passée dans une grange voisine, Corti Iwanowich , montreur d’ours de son état se présente dans le bourg de Bournoncle-Saint-Julien. Au son du tambourin, il invite les gens du village à assister au spectacle de danse de son fauve. On se presse, ne serait-ce que pour voir cet homme qui dit-il est originaire d’Amérique du Sud et plus particulièrement de Montévidéo !

Le public composé en grande partie d’enfants se retrouve dans la cour de la famille Pialoux. L’ours se prête aux bonnes grâces des spectateurs et le dresseur entreprend de faire la quête. Mais la moisson de pièces est restreinte. La propriétaire des lieux, Madame Pialoux consciente que la recette est bien maigre, tend à l’homme, depuis sa fenêtre, un morceau de pain accompagné d’une large tranche de lard.

Alors que Corti (ou Costi) s’approche pour récupérer de quoi faire son repas, la bête en profite pour s’avancer vers le jeune Emile Humbert assis sur un banc de pierre situé à deux trois pas. L’enfant est renversé d’un coup de patte à sa plus grande frayeur.

Corti s’empresse de saisir la corde de la muselière de l’animal pour lui lever la tête et éviter toute tentative de morsures.

Hélas, sous la force du dompteur et la résistance de l’animal, la corde de la muselière se rompt et l’anneau passé dans le museau est arraché, provoquant la blessure de l’ours. Ce dernier rendu furieux par la douleur, attaque le garçonnet. Tout de suite, armés de fourches et de bâtons, les spectateurs frappent l’animal pour lui faire lâcher prise. Les griffures laissent des marques profondes sur l’enfant. Pour éviter que l’ours ne morde, Corti enfonce son poing entre les mâchoires de la bestiole. L’enfant est tiré des pattes de la bête tandis qu’elle s’éloigne à moitié assommée. Le dompteur en profite pour lui passer la muselière.

Survient alors l’oncle de la victime armé d’un fusil. L’homme particulièrement surexcité, malgré les supplications de Corti, tue l’ours à bout portant.

On est pas loin du lynchage et il faut toute la diplomatie féminine pour que pauvre Corti, qui vient de perdre son « outil de travail » ne subisse un mauvais sort .

Le jeune Humbert porte des traces de griffures profondes du côté droit en particulier sur la hanche et la cuisse sans compter de multiples contusions sur le reste du corps.

Quémandé, le Docteur Mouret de Brioude est rapidement sur les lieux et donne les premiers soins à la victime. L’enfant est ensuite transporté dans une clinique brivadoise pour être pris en charge de manière conséquente.

Corti , très affecté par ce qui vient d’arriver, est arrêté par les gendarmes pour être présenté au Procureur de la République.
 
 
 
Bonjour  Jean,
 
Dans ma revue de presse perso, j'ai trouvé deux articles sur l'accident survenu à Bournoncle St Julien en juin 1906 que j'ai mis en PJ. (Erreur d'un journaliste qui a confondu avec Bournoncle Saint Pierre)
En projet des récits qui concernent Vieille Brioude, Saint Préjet Armandon, Fontannes, Azérat, Prades,
Un ours a dévoré un enfant c'était en 1906
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires