Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Auvergne Vue par Papou Poustache Auvergne une région magnifique à explorer.

Le Chateau de Villeneuve Lembron

Papou Poustache

 

Non loin de st Germain Lembron se trouve le chateau de Villeneuve Lembron.

Entre Clermont-Ferrand et Saint-Flour, près d'Issoire, visitez le château de Villeneuve-Lembron édifié à la fin du Moyen Âge et transformé au XVIIe siècle. Découvrez un étonnant décor peint, ainsi qu'un important mobilier.

En ce qui me concerne la visite c’est limité à l’extérieur.

Car celui-ci n’ouvre quand Mai voici les dates.

- Les écuries et le parc restent ouverts à la visite (entrée gratuite) : Du 15 mai au 15 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h30 Du 16 septembre au 14 mai de 10h à 12h et de 14h à 17h30 Fermés les lundis du 16 septembre au 14 mai et les 1e janvier, 1e mai, 1e novembre, 11 novembre et 25 décembre.

Le château, ainsi que ses fossés, la porte d'entrée de la ferme voisine, la décoration intérieure et la salle voûtée ornée de peintures font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 25 mai 1926. Depuis 1937, l'État possède le château, qui est géré par le centre des monuments nationaux et a entrepris de grands travaux de restauration tout en l'ouvrant à la visite.

Le Chateau de Villeneuve Lembron

Histoire

Le château de Villeneuve Lembron fut édifié à la fin du XVème siècle pour Rigaud d'Aureille, bailli des montagnes d'Auvergne, maître d'hôtel des rois Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier. Érigée en baronnie, la terre de Villeneuve échut à la famille des Montmorin au début du XVIème siècle. Gaspard de Montmorin embellit le château d'un grand décor peint de grotesques, dont il reste quelques remarquables témoignages dans la salle d'apparat (embrasures des fenêtres) et dans les grandes écuries. En 1643, Villeneuve-Lembron fut acquis par Isaac Dufour, trésorier de France, qui aménagea l'ancienne forteresse. Il transforma la cour intérieure, aménagea une galerie à portique et décora les plafonds et les cheminées du premier étage.
Le château fut ensuite transmis à la famille Pélissier de Féligonde, qui le conserva jusqu'en 1919. Le bâtiment, de plan carré, est cantonné de quatre tours. Il a été décoré d'un ensemble de peintures murales dont il subsiste des vestiges dans les deux galeries du corps de logis, sur les murs extérieurs et dans la chapelle.

Le château est entouré de fossés et l'on accède à cette enceinte intérieure par une porte en anse de panier qui donne accès à une basse cour. C'est un château de transition entre le Moyen Age et la Renaissance : les quatre tours rondes et les larges fossés témoignent de l'idée du rôle défensif des châteaux qui persistait encore à l'époque de sa construction. En revanche l'aménagement intérieur est bien celui d'un château de plaisance. Les menuiseries et les serrureries de ces logis datent du XVème siècle. Les ailes Est et ouest ont été construites sous Louis XIII et des ouvertures, portes et fenêtres, ont été refaites.

Sous la galerie, la cour intérieure est ornée au rez-de-chaussée, de peintures humoristiques à fresque. En effet, à l'abri des galeries de la cour, la vivacité de l'imaginaire médiéval revit grâce aux peintures murales : on remarquera en outre un portrait de Rigaud d'Aureille et des illustrations de contes satyriques comme le "dit de la Bigorne" et celui de la "Chiche Face" ainsi que le "dit de l'astrologue" et le "dit du vieux maître d'hôtel".
Avec les successeurs de Rigaud d'Aureille, le château fut habillé de décors Renaissance : la voûte du bâtiment des écuries est orné de peintures murales évoquant l'opposition du bien et du mal. Les ébrasements des fenêtres se peuplent quant à eux de personnages de la mythologie romaine

Le Chateau de Villeneuve Lembron
Le Chateau de Villeneuve Lembron
Le Chateau de Villeneuve Lembron
Le Chateau de Villeneuve Lembron
Le Chateau de Villeneuve Lembron
Le Chateau de Villeneuve Lembron
Le Chateau de Villeneuve Lembron
Le Chateau de Villeneuve Lembron
Le Chateau de Villeneuve Lembron
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires