Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer. Vous y verrez les villages d'Auvergne. Les traditions et cuisine auvergnates. L'histoire et les légendes d'Auvergne, Des photos du siècle dernier. Les blogs et site qui parlent de notre région. Les personnalités auvergnates. La littérature du terroir. Des histoires drôles. Des photos de votre jeunesse . Et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent. Bonne visite Vous pourrez également me soumettre des articles concernant votre village ou hameaux . Me parler des histoires locales M'envoyer des photos de familles anciennes en précisant bien le lieu ou la situation Voici mon adresse émail. retrauzon43@gmail.com

Salettes

 
 
 
 
 
Voici les photos du village de Salettes et des alentours.
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Salettes est situé dans le département de la Haute-Loire de la région de Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 20.28 km ² pour une population de 153 habitants.
La carte de France du village de Salettes est présente en bas de page. On peut y voir Salettes vue du ciel.
Vous y verrez également des cartes postales anciennes
Salettes
 Le village de Salettes appartient à l'arrondissement de Le Puy-en-Velay et au canton de Le Monastier-sur-Gazeille.
Le code postal du village de Salettes est le 43150 et son code Insee est le 43231.
Les habitants de Salettes se nomment les Salettois et les Salettoises.
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes
Salettes

Château de Soubreys à Salettes

Vestiges féodaux des 14e et 15e siècles. A la Révolution, le château est vendu en l'an III. Le général Colomb veut en faire une base pour lutter contre les contre-révolutionnaires très actifs dans la région, mais l'édifice est tellement délabré que le commandant de la garnison doit demander le retrait des troupes. Au 19e siècle, la dégradation se poursuit et le château, partiellement reconstruit, sert d'exploitation agricole. L'édifice apparaît constitué de deux corps de logis parallèles reliés par une courtine qui délimite une cour intérieure. Chaque corps de logis est flanqué d'une grosse tour sur son angle Est. Sur l'angle nord-ouest a été ajouté ultérieurement un autre corps de bâtiment approximativement carré. Au rez-de-chaussée de la tour nord-est est aménagée une chapelle voûtée d'ogive avec clef de voûte.

 

Petite histoire cela se passait  le 21 juin 1922

La responsabilité du vendeur de bétail

Un cultivateur de Salettes (Haute-Loire). M. Debal, avait un chien atteint de la rage. Ce chien mordit toutes les bêtes à corne de l'écurie. Toutes périrent, sauf, cependant, un bœuf que. Debal amena forten mai en point au marche du Puy et vendit à 500 francs à un nommé Duchamp, au Puv et fournisseur des hospices.  Debal père. Debal fils et le boucher Duchamp furent poursuivis pour délit de mise en vente de bêles atteintes ou soupçonnées de "l'être, de maladies contagieuses.

Le père, en raison de son grand âge,  88 ans, a été mis hors de cause. Mais "Debal fils a été condamne" à 45 jours de prison avec sursis et 100 francs d'amende.

à Duchamp a été acquitté. _

Juillet 1921

A Salettes (Haute-Loire), un moissonneur, Pierre Enjoiras, renversé par un coup de foudre, tomba sur sa fourche, qui lui pénétra dans le crâne. Mort instantanée.

UN SEXAGÉNAIRE ASSASSINÉ NImes, 15 décembre 1932. M. Célestin Abeillon. 65 ans, originaire de la Salette (Haute-Loire), habitant Bellegarde, a été trouvé assassiné dans son mas.

Le corps portait des traces de quatre balles de revolver dans le ventre et dans la poitrine.

Le vol parait être le mobile du crime. La gendarmerie enquête.

D'Hautpoul (Jean-Joseph, comte), général de division. Né au château de Salette (Haute-Loire) le 13 mai 1754, il entra comme dragon dans la légion du Dauphiné en 1771, fut brigadier en 1774, maréchal-des-logis en 1776, sous-lieutenant à la suite du régiment de Languedoc-dragons en 1777, et lieutenant en 1783. Lieutenant dans le 6e régiment de chasseurs à cheval en 1791, capitaine et lieutenant-colonel en 1792, chef de brigade en 1794, général de brigade en 1796, il servit à l'armée de Sambreet-Meuse. Général de division en 1796, inspecteur général de cavalerie dans les 2e, 4e, 6e et 18e divisions militaires en 1800, il fut employé au camp de Compiègne en 1803 et chargé du commandement de la cavalerie du camp de Saint-Omer. Membre et grand-officier de la Légion d'Honneur, il commanda la 2e division de cavalerie de la grande-armée en 1805 et fut nommé en 1806 grand-aigle de la Légion d'Honneur et sénateur. Atteint par un biscaïen à la bataille d'Eylau, il mourut des suites de cette blessure le 14 février 1807, au château de Worin, entre Preussich-Eylau et Landsberg.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article