Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer. Vous y verrez les villages d'Auvergne. Les traditions et cuisine auvergnates. L'histoire et les légendes d'Auvergne, Des photos du siècle dernier. Les blogs et site qui parlent de notre région. Les personnalités auvergnates. La littérature du terroir. Des histoires drôles. Des photos de votre jeunesse . Et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent. Bonne visite Vous pourrez également me soumettre des articles concernant votre village ou hameaux . Me parler des histoires locales M'envoyer des photos de familles anciennes en précisant bien le lieu ou la situation Voici mon adresse émail. retrauzon43@gmail.com

Issoire

 

Voici les photos de la ville d'Issoire .

Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Issoire est situé dans le département du Puy-de-Dôme de la région de Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 19.69 km ² pour une population de 13 996 habitants.

La carte de France de la ville d'Issoire est présente en bas de page.

Vous y trouverez également les monuments aux morts ,un lien vers les photos anciennes et un lien pour l'église saint Austremoine.

Issoire
 
Issoire est une ville du massif central.
La ville d'Issoire appartient à l'arrondissement d'Issoire et au canton d'Issoire. Le code postal de la ville d'Issoire est le 63500 et son code Insee est le 63178.
Les habitants d'Issoire se nomment les Issoiriens et les Issoiriennes.
Un peu d'histoire
Au VIe siècle, Grégoire de Tours désigne Issoire sous le nom d'Ysiodorum ou vicus Isiodorensis.

Plusieurs objets datant de cette époque furent découverts dès 1780 : urnes antiques, monnaies gauloises et romaines, vases funéraires gallo-romains.


Le nom de la ville s'est écrit pendant longtemps Yssoire.

Le "Y" qui apparaît dans les armoiries en témoigne. C'est à partir de la révolution que l'orthographe moderne Issoire s'est imposée.

Au IXe siècle, l'incursion des Normands a contraint les moines bénédictins de l'abbaye de Charroux en Poitou à se réfugier sur leurs terres de Saint-Yvoine près d'Issoire.

Sous la conduite de leur chef Gilbert, ceux-ci fondent vers 938 dans la ville d'Issoire une abbaye consacrée à Saint-Pierre et Saint-Austremoine.

La construction des enceintes de la cité médiévale d'Issoire connaît des étapes successives. L'enceinte primitive daterait du Xe ou XIe siècle.

L'essor du monastère se traduit notamment par la construction, au XIIe siècle, de l'église de Saint-Austremoine.

Cet édifice est la plus vaste des églises romanes auvergnates (60 mètres de long). Il appartient au groupe des édifices religieux d'Auvergne dits "majeurs". L'église SAint-Paul, élevée à une dizaine de mètres à l'est de l'abbatiale Saint-Austremoine, se trouve déjà dans la première enceinte de la ville et serait alors une chapelle.

Pour en savoir plus cliquer sur le lien ci-dessous

http://www.issoire.fr/Issoire-notre-ville/Histoire-de-la-ville/La-fondation-de-l-abbaye-de-Saint-Austremoine

La mairie

En 1896, l’actuelle mairie est construite. Tout d’abord le bâtiment est élevé dans la perspective d’abriter l’école communale des filles.

Cependant, l’état de vétusté des locaux occupés par l’Hôtel-de-ville depuis la Révolution conduit à déplacer les services municipaux dans une partie de l’école.

Issoire
Issoire
Issoire
Issoire

Un peu d'Histoire récente

 

 

Dès la première moitié du XXe siècle, Issoire développe une double vocation : être à la fois une ville de garnison et un centre industriel. Ces caractéristiques marquent la croissance séculaire de la ville. Le 23 décembre 1913, les premières unités du 16e régiment d’artillerie s’installent dans la ville.

Peu avant la première guerre mondiale, Wassmer Aviation s’implante sur la commune.

Dans les années trente, les établissements Ducellier élèvent leurs usines à Issoire, la production concerne alors uniquement les besoins de la Défense Nationale. En 1939, Forgeal (société pour le forgeage et l’estampage des alliages légers) et la Société Centrale des Alliages Légers (SCAL) s’établissent en banlieue.

 

Durant la seconde guerre mondiale, Issoire et ses environs deviennent un lieu de résistance à l’occupant nazi.

Jusqu’en 1942, le 8e régiment de dragons est installé dans la caserne qui est ensuite occupée par la Werhmacht jusqu’à la fin de la guerre.
Après la seconde guerre mondiale, la ville se transforme et connaît une évolution importante sur le plan économique. En parallèle, la fonction agricole de la ville décline.En 1947, la SCAL reprend son activité. A partir de 1957, c’est la Compagnie Générale de Duralumin et du Cuivre (CEGEDUR) qui en assure l’exploitation. Les établissements Ducellier développent l’appareillage électrique destiné à l’automobile.
L’implantation d’importantes industries a bouleversé le visage d’Issoire et provoqué une augmentation rapide de la population (8 541 habitants en 1954 et 14 778 en 1999). Cette mutation de la population conduit à une modification de la configuration de la ville. Le développement du tissu urbain se caractérise par la construction de lotissements HLM et s’accompagne de la mise en place d’équipements collectifs (piscine, complexes sportifs).
La Halle aux grains n’est plus utilisée en tant que telle et devient une salle polyvalente. En 1950, la partie nord de l’hôpital fait l’objet d’importants travaux d’agrandissement. L’hôpital est divisé en plusieurs services : médecine, chirurgie, maternité, maison de retraite, unités de vieillards valides et invalides.

 

Au début des années 1960 est mis en place un aérodrome réputé dans les milieux aéronautiques.

L’aérodrome issoirien bénéficie de conditions idéales permettant les records d’altitude pour les spécialistes du vol à voile.
La présence militaire se maintient toujours à Issoire avec la création au début des années 60 de l’École des Apprentis Techniciens de l’Armée de Terre (EATAT) qui prend par la suite l’appellation d'École d'Enseignement Technique de l'Armée de Terre (E.E.T.A.T.) puis d’École Nationale Technique des Sous-Officiers d’Active (ENTSOA). Dissoute en 1998, elle est immédiatement remplacée par le 28e régiment de transmissions, premier régiment de l’armée de terre française.

 

En 1974, des techniciens soviétiques commencent le montage pour Interforge d’une presse géante d’une puissance de 65 000 tonnes inaugurée en 1977.

Fortech (anciennement Forgeal) dispose également de quatre presses, la plus puissante étant de 20 000 tonnes.
Issoire s’affirme dès lors comme le leader européen et le second mondial dans la production des tôles de forte épaisseur destinées au marché aéronautique.

Issoire

La Gare et la Halle

Le projet de construction de la Halle aux grains date de 1798–1804.

Il s’agit de construire un lieu couvert destiné à la vente des grains. La Halle est achevée en 1819.

Le 4 février 1803, le collège d’Issoire est fondé et installé dans les bâtiments de l’ancienne abbaye en 1811. Il devient l’un des plus importants centres d’études du département. En 1832, l’abbaye Saint-Austremoine est un des premiers édifices à être classé monument historique.
En 1855, l’arrivée de la ligne de chemin de fer entraîne l’édification de la gare. En 1896, l’actuelle mairie est construite. Tout d’abord le bâtiment est élevé dans la perspective d’abriter l’école communale des filles. Cependant, l’état de vétusté des locaux occupés par l’Hôtel-de-ville depuis la Révolution conduit à déplacer les services municipaux dans une partie de l’école.

Pendant le XIXe siècle et le début du XXe, Issoire est un gros bourg agricole qui connaît une activité commerciale grâce aux foires et marchés. Elle possède un important marché à céréales et les foires à bestiaux connaissent une grande affluence.

Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire

Au hasard dans les rues

Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire

Les monuments aux morts

Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire

Issoire belles filles à voire bon vin à boire

Le parc et autres

Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire
Issoire

La caisse d'épargne

Issoire
Issoire
Issoire
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

letellier Josizne 13/03/2018 20:19

De tres jolies photos un résumé historique dIssoire tres intéressant merci