Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Auvergne Vue par Papou Poustache Auvergne une région magnifique à explorer.

Le chateau de Chateaugay

Papou Poustache

 

Perché sur ses hauteurs et niché au coeur du village, le château domine la plaine de la Limagne et l'agglomération clermontoise. Du sommet de son donjon du XIVe siècle, vue sur un ravissant amphithéâtre de collines et montagnes dominé par le puy de Dôme. Le terroir de Châteaugay est planté de vignes produisant un savoureux vin AOC. De nos jours, il accueille des manifestations culturelles, en particulier des expositions artistiques. Donjon ouvert : en juin de 15h à 19h, sur réservation, en juillet-août de 15h à 19h, tous les jours, en septembre de 15h à 18h, les dimanches.

 

Un premier château appartenant à la famille de Vigosche est construit au XIIIème siècle en rebord du plateau. Il s’agit d’une excellente vigie, dominant la plaine de 150 mètres et protégeant Pompignat comme une poule ses poussins. Ce castel passe dans la famille de Giac dont l’un des membres devient chancelier des ducs de Berry et de Bourbon.

Ce fut Pierre de Giac, chancelier du Roi de France Charles VI, qui le fit édifier en 1381 sur l’emplacement des ruines d’un château du XIème siècle ayant appartenu à la famille de Vigosche. Il comportait à l’ origine le bâtiment central et aux deux angles des tourelles de guet, puis cinquante ans plus tard deux belles tours rondes appelées le Fort et la Perrière.

Avec son formidable donjon carré et crénelé, ses tours rondes, son enceinte, il est dessiné par Guillaume Revel dans son armorial du XVème siècle.

À la fin du XVème siècle, la famille de Laqueuille devenue propriétaire du château fit agrandir la chapelle, les salles et les fenêtres ; mais le château restait à peu près seul sur la colline, entouré par des douves de 7 mètres et par un mur de soutènement impressionnant à l’Est. A la renaissance, la cour intérieure est ornée d’une belle porte du XVème siècle, sculptée de choux et de pinacles, avec l’écu incliné de la famille de Laqueuille.

En mai 1789, le château fut le siège des rencontres entre le marquis de Lafayette et les marquis de Laqueuille pour préparer les réformes des Etats Généraux et l’abolition des privilèges par les délégués des trois ordres réunis à Riom. Après l’abolition des droits féodaux (1789) et le départ en émigration des nobles, le désir est grand de se débarrasser de ces signes de ” la tyrannie et de l’esclavage”. On comble les douves, on abat les enceintes et cet espace devient terrain à construire. Il était question d’abattre la forteresse en 1828 pour fournir de la pierre à bâtir mais ce projet ne se réalisa pas.

À notre époque le château accueille les manifestations culturelles qui sont organisées sous forme d’expositions d’œuvres d’art. Il permet en outre à ses visiteurs d’admirer son intéressante architecture et de jouir d’une vue sur un ravissant amphithéâtre de collines et de montagnes dominées par le Puy-de-Dôme et sur un terroir fertile semé de vignes exposées au soleil, produisant un vin savoureux particulièrement apprécié.

Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Le chateau de Chateaugay
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires