Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Auvergne Vue par Papou Poustache Auvergne une région magnifique à explorer.

La tuilerie de Chappes

Cet article est reposté depuis Le village d'Auzon en Haute Loire.

La tuilerie de Chappes

Un peu d'histoire reconstituée

La tuilerie de Chappes devient Forest en 1887 après l'achat de celle-ci à Mr et Mme Mercier -Lacombe qui eux même détenait la tuilerie de succession et partage de Marie Filgerie Denier et de Mr Isidore François Louis Sarrante de Menthières tous deux résidents à Aurillac en 1884.

Au par avant cette tuilerie appartenait à leur grand père Jean Baptiste Julien Mandaroux-Vertamy.

Jean Baptiste Julien Mandaroux-Vertamy, né le 24 janvier 1793, Auzon, 43016, Haute-Loire, Auvergne,France, décédé le 23 août 1858, Auzon, 43016, Haute-Loire, Auvergne, France (à l'âge de 65 ans) , Avocat au conseil d’état et à la cour de Cassation donc pas sur qu'il soit le créateur de la tuilerie

 

En fin d'article vous aurez un peu de généalogie sur les familles qui se sont succédées à la briqueterie.

 

On peut considérer que la tuilerie date d'autour   1800 et qu'elle appartenait Jean Batiste Mandaroux-Vertamy jusqu'à sa mort (mais était elle là avant?)et que ses héritiers  ont du mettre les lieux en gérance en attendant la succession et la vente de l'usine à Mr Forest.

 En effet Mr   Filgerie et De Menthières propriétaires jusqu'à leurs morts aux environs de 1884 date ou Mr et Mme Mercier-Lacombe héritent et se séparent de l'entreprise.

Les héritiers  De Mentiéres étant à Aurillac puis  Mr Mercier Lacombe étant député à Clermont Ferrand donc ils n'ont pas produit de tuiles et de briques à Auzon après la  mort de Mr Mandaroux  il est possible que la tuilerie soit exploitée par une tierce personne que je pense être Mr Sabatier de 1858 à 1887 puis elle devient Forest  ensuite  Forest- Chambon  et enfin Chambon qui exploita la tuilerie jusqu'à la 2éme guerre mondiale au delà aucun villageois se souvient l'avoir vu fonctionner.(Mais sur un document de la mairie que vous verrez en fin d'article la dénomination tuilerie est toujours présente en 1953)

Sur les actes, on a trouvé que Mr  Jacques Sabatier exploitait une  tuilerie en 1874 .

Lorsque Louis Sabatier naissait  sur l'acte de naissance il est bien indiqué que son père Jacques est briquetier  à Chappes.

On ne retrouve aucune trace sur les tuiles ou briques de Mr Mandaroux  ou autres héritiers.

En 1807 sur le plan napoléonien la tuilerie de Chappes se composait d'un four et d'un bâtiment de séchage et d'élaboration un peu comme celui de Rizolles.

Nous retrouvons encore les traces du four adossé à un pan de mur du bâtiment qui le juxtaposait.

Quand Mr Léornard  Forest acquiert la tuilerie il fait construire en 1891 un four moderne celui qui est encore présent.

On peut imaginer qu'à partir de cet instant la tuilerie prend de l’expansion.

En cherchant on peut retrouver les piliers de soutien du hangar de séchage.

Photo reconstituée en fonction des traces de piliers sur le terrain et de la description des fours de l'époque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires