Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer. Vous y verrez les villages d'Auvergne. Les traditions et cuisine auvergnates. L'histoire et les légendes d'Auvergne, Des photos du siècle dernier. Les blogs et site qui parlent de notre région. Les personnalités auvergnates. La littérature du terroir. Des histoires drôles. Des photos de votre jeunesse . Et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent. Bonne visite Vous pourrez également me soumettre des articles concernant votre village ou hameaux . Me parler des histoires locales M'envoyer des photos de familles anciennes en précisant bien le lieu ou la situation Voici mon adresse émail. retrauzon43@gmail.com

Les mines de Marsanges

Les mines de Marsanges

Je suis allé sur les traces des mineurs de la mine de Marsanges  loin de moi d'aller piller les pierres mais par curiosité afin d'y retrouver des vestiges de la mine.

J'ai compris que cette aventure ne peut pas se faire seul et qu'une personne avisée du village m'aurait été utile d'autant que depuis la fermeture du site la nature a repris ses droits.

Toutefois sans rentrer dans les détails, des plus avisés que moi l'on fait, je voudrais vous parler de cette activité minière du Langeadois car lors de la randonnée "des feuilles mortes" on m'a parlé de la mine " Péchiney" et cela a suffit à éveiller ma curiosité d'autant que j'avais des copies de cartes postales du dépôt /départ  de train de Chambaret .(dépot des mines de Marsanges)

Donc voilà je me lance.

Le site de Chambaret

Le site de Marsanges  a été exploité de 1880 à 1975 par la société Péchiney.

Le minerai la fluorite était transporté par des chars jusqu'à Langeac en 1875 le site de Chambaret dans le quel on traitait et stockait le minerai fut relié par une voie de chemin de fer qui va rejoindre la voie ferrée Clermont Alès

Le gisement de Langeac a été le producteur le plus important de France.

Vous trouverez tout au long de cet article des liens qui vous emmèneront vers des passionnés et en fin d'articles des sources historiques que j'ai trouvé

Voici quelque photos de l'ancien site industriel de Marsanges
Les mines de Marsanges
Les mines de Marsanges
Les mines de Marsanges
Les mines de Marsanges
Les mines de Marsanges
Les mines de Marsanges
Les mines de Marsanges
D'autres ont su en parler mieux que moi

LE CHARBON A MARSANGES

 

Des documents datés de 1641 parlent déjà d’exploitation de charbon à Marsanges.

A Marsanges,on extrait 80 tonnes de charbon en 1842, 4950 tonnes en 1847. De 1898 à 1905 les mines de Marsanges connaissent une période faste. : la production de charbon est de 30 000 tonnes annuelles, les registres font état de 105 mineurs, 54 ouvriers, 6 chevaux dans les galeries et 2 sur le carreau.

 

Au 19ème siècle le transport du charbon se faisait avec des chars à boeufs.Grâce à l’installation d’une ligne de chemin de fer, fin 1866, la production est facilitée.

Des ateliers de criblage (tri du charbon) et laveries sont installées près de Langeac au lieu dit Chambaret. La ligne de chemin de fer mesure 6,5 km, elle est en pente douce et les wagonnets remplis peuvent descendre jusqu’aux ateliers par gravitation. Les wagonnets sont équipés de freins. Un wagon de 20 places environ transporte le personnel des mines.

En 1869, la création de la ligne Langeac-Villefort termine la liaison Paris-Nîmes et le charbon peut être exporté dans d’autres régions de France.

Lien du texte ci-dessus

Dans le même secteur
Ils en parlaient au siècle dernier

Au lieu-dit Chambaret, à la sortie de Langeac direction Chanteuges, on peut voir les restes de l’usine de traitement du minerai de fluorine, édifiée en 1946. Le minerai a été exploité là jusqu’en 1979. Le charbon de terre a été également exploité sur ce site. Le spath-fluor ou fluorine, est remarquable par ses couleurs (vert et violet).

A Marsanges, le spath-fluor est exploité par Pechiney de 1929 à 1975. C’était le plus grand gisement d’Europe en surface. Il se présente sous forme de filons.

A Barlet, le filon a 17 mètres d’épaisseur.

On trouve aussi dans la composition du quartz et de la barytine, de la galène.

 

La production totale de fluorine a été de 2 millions de tonnes.

Haute-Loire.1902

 Accident dans une mine. -De notre correspondant particulier: Grousson conduisait un cheval attelé à un wagonnet dans la mine de Marsange, lorsque le cheval renversa le conducteur sur tes rails; le wagonnet continua sa marche et passa sur Grousson. La victime a les jambes broyées et de nombreuses contusions; trop faible, il n'a pas encore subi d'amputation. La victime est mariée et père de famille .

24 juill.-6 sept. 1875. Décret qui modifie le cahier des charges de la concession du chemin de fer des mines de Marsanges à la ligne de Brioude à Alès. (B. 264, n°4401.) Le président, etc., sur le rapport du ministre des travaux publics ; vu le décret, du 12 mars 1875, qui a autorisé la société nouvelle des mines de Marsanges (Haute-Loire) à établir un chemin de fer d’embranchement destiné à relier les dites mines à la ligne de Brioude à Alès, près de la station de Langeac;

vu le cahier des charges annexé à ce décret, et notamment le paragraphe 2 de l'article 10, lequel est ainsi conçu: « L’ouverture du pont entre les culées sera au » moins de 3 mètres 50, et la distance verticale » ménagée au-dessus des rails ■ extérieurs de » chaque voie, pour le passage des trains, ne « sera pas inférieure à 4 mètres 50; n vu la demande présentée, le 30 avril 1875, par la société des mines de Marsanges, à l'effet d'obtenir que la disposition susmentionnée soit modifiée en ce qui concerne la hauteur des ponts à construire sous les voies de communication; vu les rapports des ingénieurs du contrôle, des 20, 22 et 24 mai 1875; vu la lettre du préfet de la Haute-Loire, du 28 du même mois; vu l’avis du conseil général des ponts et chaussées (première section), du 9 juin 1875; le conseil d'Etat entendu, décrète : Art. 1«. Le § 2 de l’art. 4 0 du cahier des charges susvisé de la concession du chemin de fer des mines de Marsanges h la ligne de Brioude à Alès, est modifié ainsi qu’il suit : « L’ouverture du pont entre les culées » sera au moins de 3 m. 50, et la distance « verticale ménagée au dessus des rails » extérieurs, pour le passage des trains, ne » sera pas inférieure à 3 m. » 2. Le ministre des travaux publics (E. Caillaux) est chargé, etc.

 

Salaires du personnel des exploitations minières suivantes Société anonyme d'exploitations minières Pechelbronn, Mine d'asphalte de Pont-du-Château, Mines de fluorine de Marsanges-la-Dreyt (Haute-Loire) exploitées par la Société Péchiney-Saint-Gobain, Mines de fluorine de Pratclos (Haute-Loire) exploitées par M. Lebrat. (4 arrêtés [Ind., Fin., Tra.] du 29 juillet 1963, n.p. J.O.)

houillères de Marsange de mines de houille sises dans les communes de Langeac, Chazelles, Tailhac et Desges ( Haute-Loire)
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article