Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Auvergne Vue par Papou Poustache Auvergne une région magnifique à explorer.

Train fou en gare de Clermont en 1905

Papou Poustache

Accident de train d'une rare violence en gare de Clermont Ferrand cela se passait en 1905

Sur la ligne de Laqueuille à Clermont-Ferrand, après la gare de Volvic, vers 3 heures, sur le rail mouillé par la pluie, un train de marchandises patine et dévale tous freins serrés la rampe de 25 pour 1000 menant à Clermont-Ferrand, où il percute un convoi vide en manœuvre. Le mécanicien, le chauffeur et un homme d'équipe sont tués

LE TAMPONNEMENT
DE CLERMONT-FERRAND


Tamponnement d'un train entré à 100 kilomètres à l'heure
en gare de Clermont-Ferrand.
-

Le 15 septembre, vers 2 heures du matin, un train de marchandises de la Compagnie d'Orléans, venant d'Ussel, arrivait avec une rapidité vertigineuse et une avance de près de vingt minutes en gare de Clermont-Ferrand, où il tamponnait une rame de voitures de voyageurs et de wagons à bestiaux en station, alors vides, heureusement.

Le mécanicien Vincent, le chauffeur Dunet et l'homme d'équipe Barlet, de service sur la voie, furent tués, le chef de train Dumousset blessé. Quant aux dégâts matériels, la photographie prise par notre correspondant avant les travaux de déblaiement permet d'en apprécier l'importance, en même temps qu'elle montre les effets immédiats du choc, d'une extrême violence. Dressée sur ses roues d'arrière, écrasant de son poids une voiture de première classe, l'énorme locomotive avait ses principaux organes et son tender sérieusement endommagés; le fourgon de tête et la moitié des douze wagons du train tamponneur, chargés de charbon et de sacs de blé, étaient complètement détruits, quatre wagons de la rame tamponnée réduits en miettes. L'enquête technique prescrite par la Compagnie P.-L.-M.--la gare de Clermont-Ferrand appartenant à son réseau--n'a pu préciser les causes, restées hypothétiques, de ce grave accident. Il paraît seulement certain que, insuffisance des freins ou toute autre raison, le mécanicien, à partir de Volvic, n'était plus maître de sa vitesse qui, s'étant accélérée sur de fortes rampes, dépassait 100 kilomètres à l'heure au moment de l'irruption du train «emballé» en gare de Clermont.

Train fou en gare de Clermont en 1905
Train fou en gare de Clermont en 1905
Train fou en gare de Clermont en 1905
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires