Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'Auvergne Vue par Papou Poustache Auvergne une région magnifique à explorer.

Le Monastier sur Gazeille

Papou Poustache

Voici les photos du village de Le Monastier-sur-Gazeille et des alentours.
Pour rappel, et pour situer ces images dans leur contexte, Le Monastier-sur-Gazeille est situé dans le département de la Haute-Loire de la région  Auvergne Rhône Alpes et a une surface de 39.39 km ² pour une population de 1 738 habitants. La carte de France du village de Le Monastier-sur-Gazeille est présente en bas de page. On peut y voir Le Monastier-sur-Gazeille vue du ciel.

Le Monastier sur Gazeille

Située à 950 m. d’altitude, entre le le Puy en Velay et les hauts plateaux sauvages du Mézenc, la commune du Monastier-sur-Gazeille mérite vraiment le détour. Les sites de visites et les randonnées dans un rayon de 20 km assurent un séjour nature loin des bruits et des pollutions pour des vacanciers en  recherche d’authenticité.

Le Monastier-sur-Gazeille, commune attachante, riche de son passé monastique en terre volcanique, se révèle être un véritable carrefour administratif, commerçant, associatif, culturel, scolaire et touristique au cœur du Velay.
Notre commune possède une multitude de richesses, signes d’une grande qualité de vie dans un village où le bonheur est à la portée de tous. Le label Petites Cités de Caractère obtenu par notre commune valorise d’ailleurs toutes ces qualités.

C’est une bourgade qui se dévoile petit à petit au fil de la promenade, ruelle après ruelle, de fontaine en fontaine.

L’empreinte médiévale est forte, l’abbatiale, les bâtiments conventuels, le château, l’église St Jean nous rappellent la ferveur chrétienne du Moyen-Age et la vie rayonnante sur les terres du monastère à l’origine de ce chef-lieu de canton

Le Monastier-sur-Gazeille est un village du centre de la France. Le village est situé dans le département de la Haute-Loire en ancienne région Auvergne.

Le village de Le Monastier-sur-Gazeille appartient à l'arrondissement de Le Puy-en-Velay et au canton de Le Monastier-sur-Gazeille.

Le code postal du village de Le Monastier-sur-Gazeille est le 43150 et son code Insee est le 43135.

Les habitants de Le Monastier-sur-Gazeille se nomment les Monastérois et les Monastéroises.

Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille

Le monument aux morts

Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille
Le Monastier sur Gazeille

Victor André Laurent Eynac, dit Laurent-Eynac est né le 4 octobre 1886 au Monastier-sur-Gazeille. Il est mort le 16 décembre 1970 à Paris.

Il était avocat, journaliste, et homme politique français.

Il fut un élu radical de la Haute-Loire pendant 21 ans, conseiller général et député de 1913 jusqu’en 1935 puis sénateur de 1935 à 1940 ainsi que plusieurs fois ministre des PTT, du Commerce, des Travaux Publics et enfin de l’Air.

Il fut le premier ministre de l’Air (ministère créé par décret en 1928).

Dès 1919, Laurent Eynac s’investit dans la construction de la Transcévenole, pour développer son canton et y offrir du travail. En effet, pendant tout le chantier, il y a eu jusqu’à 1500 hommes embauchés et bien payés.
Laurent Eynac se battra pendant 20 ans pour l’édification de la ligne, jusqu’en 1939. Mais dès 1930, le trafic ferroviaire en France souffre de la rude concurrence de la route. La détermination de Laurent Eynac n’aura fait que retarder l’inévitable : l’abandon du projet. La Transcévenole n’aura jamais vu passer un train.

Elle offre aujourd’hui de nombreux loisirs de pleine nature : un beau chemin de randonnée (à pied, à VTT, à cheval…) et la pratique du saut à l’élastique du haut du viaduc de la Recoumène.

Une stèle en hommage à Laurent Eynac se trouve dans le village.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Paul PONTOIS 29/10/2018 00:06

Magnifique article. S'agit il du MONASTIER dont parle Pourrat dans son Gaspard des Montagnes ?
Merci de votre réponse.