Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer. Vous y verrez les villages d'Auvergne. Les traditions et cuisine auvergnates. L'histoire et les légendes d'Auvergne, Des photos du siècle dernier. Les blogs et site qui parlent de notre région. Les personnalités auvergnates. La littérature du terroir. Des histoires drôles. Des photos de votre jeunesse . Et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent. Bonne visite Vous pourrez également me soumettre des articles concernant votre village ou hameaux . Me parler des histoires locales M'envoyer des photos de familles anciennes en précisant bien le lieu ou la situation Voici mon adresse émail. retrauzon43@gmail.com

Le bucheron

Petit conte de Noël le bucheron et Dieu

 

Un jour, un bûcheron Saugains était occupé à couper une branche qui s’élevait au-dessus de la rivière locale La Seuge.

Soudain la hache tomba dans l'eau dans un immense trou.

L’homme pleurait si amèrement que Dieu lui apparût et lui demanda la raison de son désespoir.

Le bûcheron lui expliqua alors que sa hache était tombée dans la rivière.

À sa grande surprise il vit Dieu plonger dans la rivière et remonter une hache d’or à la main :

– Est-ce là ta hache, lui demanda-t-il ?

Le bûcheron lui répondit :

– Non.

Aussitôt Dieu retourna dans l’eau et revint cette fois avec une hache en argent :

– Est-ce là ta hache, lui demanda-t-il à nouveau ?

À nouveau le bûcheron lui dit :

– Non.

À la troisième tentative, Dieu revint avec une hache en fer, et lui demanda à nouveau :

– Est-ce là ta hache ?

– Oui, lui répondit cette fois le bûcheron.

Dieu, touché par l’honnêteté de l’homme, lui donna les trois haches.

Le bûcheron rentra tout heureux à la maison.

Quelques jours plus tard, le bûcheron longeait la Seuge  en compagnie de son épouse. Soudain celle-ci tomba à l’eau.

Comme l’homme se mit à pleurer, Dieu lui apparût à nouveau et lui demanda la raison de son chagrin :

– Ma femme est tombée dans la rivière, lui répondit l’homme en sanglotant.

Alors Dieu plongea dans la rivière et réapparut avec Miss Auvergne dans les bras.

– Est-ce là ta femme, lui demanda-t-il ?

– Oui ! Hurla l’homme.

Dieu, furieux, fustigea l’homme :

– Tu prends le risque de me mentir ? Je devrais te damner !

Le bûcheron l’implora :

– S’il te plaît, Dieu, pardonne-moi ! Comment aurais-je dû répondre ? Si j’avais dit « Non » à Miss Auvergne la fois prochaine tu serais remonté avec Miss France . Si, à nouveau, j’avais dit « Non », tu serais revenu avec mon épouse et j’aurais dit « Oui ».

À ce moment-là, tu me les aurais données toutes les trois. Mais je suis pauvre et pas du tout en mesure de nourrir et de  contenter  trois femmes. Ce n’est que pour cette raison là que j’ai dit « Oui » la première fois.

La morale de cette histoire :

Les hommes ne mentent que pour des raisons parfaitement honnêtes et totalement compréhensibles !

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article