Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer. Vous y verrez les villages d'Auvergne. Les traditions et cuisine auvergnates. L'histoire et les légendes d'Auvergne, Des photos du siècle dernier. Les blogs et site qui parlent de notre région. Les personnalités auvergnates. La littérature du terroir. Des histoires drôles. Des photos de votre jeunesse . Et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent. Bonne visite Vous pourrez également me soumettre des articles concernant votre village ou hameaux . Me parler des histoires locales M'envoyer des photos de familles anciennes en précisant bien le lieu ou la situation Voici mon adresse émail. retrauzon43@gmail.com

Les veillées de Noel d'autrefois

La VEILLÉE DE NOËL autrefois

 

 

La veillé de Noël et la coutume du REPAS MAIGRE

(D'après « La nuit de Noël dans tous les pays » paru en 1912)

Quelles douces heures que celles des veillées de décembre et quel charme elles ont laissé dans nos

souvenirs d'enfance ! Alors au foyer brillent les joyeuses flambées, pendant que le vent ébranle la

maison et que la pluie bat les vitres. Vous voyez d'ici, n'est-ce pas, la salle bien close, la lampe sous

son abat-jour, le feu de sarments qui pétille avec un bruit sec, illuminant le plafond à solives. Bébé,

heureux et affairé, trottine dans la chambre ; il touche au soufflet, renverse la pelle et regarde avec

étonnement et envie son père qui tisonne, tandis que les flammes bleuâtres, longues et minces,

lèchent l'écusson de la vieille cheminée aux teintes noires et luisantes.

Assis au coin du feu, le grand-père se chauffe tout pensif, tandis que la marmite fait « glouglou » et

que de chaque côté de son lourd couvercle s'échappe un mince filet de vapeur. La maîtresse du logis a quitté sa belle coiffe et pris le bonnet du soir ; debout, la main gauche posée sur la hanche, elle tourne et retourne, de sa main droite, sa grande cuillère de bois dans le ragoût qui « mijote » sur le fourneau.

Dans un coin de la chambre, grand'mère explique à sa petite-fillees enluminures d'un vieil almanach déjà noirci par les années. La vieille horloge, au large balancier de

cuivre, frappe lourdement ses coups... Telles sont à peu près les veillées d'hiver dans la plupart des

campagnes.

En Auvergne, la veille de Noël, la nuit venue, la table est dressée devant le foyer. On la couvre d'une nappe bien blanche, et, au centre d'une magnifique brioche, on place un chandelier en cuivre soigneusement fourbi.

Cà c'est le récit d'autrefois.

En Auvergne dans les années  cinquante, la veille de Noël, cuisait sur la cuisinière une marmite de soupe et son morceau de lard.

Parents et enfants attendant  l'heure de la messe de minuit sont assis au coin du feu lisant ou jouant aux cartes.

Vers onze tout le monde partait à la messe dans la nuit noire puis vers minuit trente de retour à la maison on s'attablait pour manger la soupe chaude suivie d'une bonne pompe aux pommes et d'un verre de cidre suivi d'une bonne goutte pour les anciens.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article