Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer. Vous y verrez les villages d'Auvergne. Les traditions et cuisine auvergnates. L'histoire et les légendes d'Auvergne, Des photos du siècle dernier. Les blogs et site qui parlent de notre région. Les personnalités auvergnates. La littérature du terroir. Des histoires drôles. Des photos de votre jeunesse . Et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent. Bonne visite Vous pourrez également me soumettre des articles concernant votre village ou hameaux . Me parler des histoires locales M'envoyer des photos de familles anciennes en précisant bien le lieu ou la situation Voici mon adresse émail. retrauzon43@gmail.com

La Micheline création Michelin

La Micheline

Cela aurait pu être un prénom mais ici c'était le nom donné à tord à tous les autorails qui circulaient sur les voies auvergnates.

Invention sortie des usines Auvergnates Michelin

Cette invention, due à André Michelin, dans les années 1930 avait pour objectif d'améliorer le confort des voyageurs. Elle a nécessité la mise au point d'un pneu-rail creux spécial, capable de rouler sur la surface de roulement réduite offerte par le champignon du rail, de franchir les aiguillages et aussi capable de résister à la charge de véhicules ferroviaires. Ce pneu dont la première version a été brevetée en 1929, sera par la suite réalisé avec une structure métallique plus résistante. Le guidage de la roue sur le rail est assuré par un boudin métallique solidaire de la jante. Il fallut également construire des véhicules assez légers, en utilisant des techniques venues de l'aviation, avec une caisse en duralumin rivetée. Le premier prototype de micheline fut présenté aux compagnies ferroviaires en 1931.

Pour assurer la promotion de son invention, Marcel Michelin, le fils d'André Michelin, organisa une démonstration le 10 septembre 1931. Pour l'occasion, il convia André Citroën et sa femme, le directeur du réseau de l'État, quelques officiels, et des journalistes. A 12h44, soit 2h14 après son départ la Micheline prototype N°5 entre en gare de Deauville. Partie à 10h30 pour un aller et retour entre Paris Saint-Lazare et Deauville, elle parcourt au retour la distance de 219,2 km qui sépare les deux gares en 2h 03, soit une vitesse de 107 km/h de moyenne avec des pointes à 130 km/h. Cette vitesse élevée pour l'époque assure une large publicité au procédé.

Vidéo de 1931 lors de la présentation de La Micheline

Transport ferroviaire : - Arrivée en gare d'un "autobus" sur rails- L'autorail portant l'inscription MICHELIN vu sous divers angles- Passagers entrant à l'intérieur- L'autorail à pleine vitesse traversant la gare d'Achères.

En fin d'articles quelques photos

La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
La Micheline création Michelin
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
La 1ere et dernière photo représente l'autorail Autorail billard A 150 qui n'est pas du tout sur pneu
Répondre
V
Merci Papou Poustache pour ces "vieilles" photos, elles nous font un peu oublier notre siècle où tout va trop vite (pour mon compte personnel bien sûr!!!!). -j'aurais voulu vivre au temps des dinosaures çà avait l'air plus calme!!!!!!)- quand j'étais enfant le train je le voyais de chez mes grands parents -ligne Paris-Vintimille- et ma grand mère s'en servait un peu de pendule, elle connaissait toutes les heures où il passait.
Bonne journée, amitiés bien chaudes du Centre Var
Répondre
R
C'était le bon vieux temps
Bravo pour cet article si bien documenté
Bonne journée
Répondre
P
Sur le viaduc des Fades, ce n'est pas une micheline, il s'agit d'un autorail 600CV (X2400) doté de roues métalliques classiques et non de roues sur pneus. Le nom micheline s'applique à des véhicules sur pneus, et non à tout véhicule de couleurs blanche et rouge !
Répondre
B
Rectificatif : ce n' est pas un X2400 sur le viaduc des Fades il s'agit d'un autorail ADX série X5000 à 5200 probablement du dépôt d'Aurillac
S
Bonjour,où se trouve le pont de la photo couleur avec la Micheline, Merci Cordialement
Répondre
C
Autorail Renault ADX 2 - dans les années 1960, d'après Massif Central Ferroviaire.
P
Bonjour,c'est le Viaduc des fades