Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer. Vous y verrez les villages d'Auvergne. Les traditions et cuisine auvergnates. L'histoire et les légendes d'Auvergne, Des photos du siècle dernier. Les blogs et site qui parlent de notre région. Les personnalités auvergnates. La littérature du terroir. Des histoires drôles. Des photos de votre jeunesse . Et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent. Bonne visite Vous pourrez également me soumettre des articles concernant votre village ou hameaux . Me parler des histoires locales M'envoyer des photos de familles anciennes en précisant bien le lieu ou la situation Voici mon adresse émail. retrauzon43@gmail.com

Place de Jaude

Petite balade sur la place de Jaude

Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude
Place de Jaude

Histoire

Son nom est d’origine très ancienne. Certains auteurs attribuent l’appellation Jaude à un mot signifiant « coq » en auvergnat (oiseau emblème du dieu Mars ou volaille vendue sur la place ?) mais il s’agit là assurément d’une fausse étymologie, typique de l’érudition humaniste : en effet, deux missels du diocèse de Clermont de 1492 et 1527 nomment la place platea Galli (la place du Coq).

Il ne fait en revanche aucun doute, du point de vue de la phonétique historique, que le nom de Jaude est dérivé du nom porté par l’édifice gallo-romain voisin, le temple de Vasso Galate. L’évolution phonétique a été la suivante : Galate > Galde > Jalde > Jaude.

Une autre version, courante dans la population volontiers moqueuse du vieux Clermont est de faire remonter "Jaude" du latin "gaudere", "jouir", allusion aux maisons de tolérance qui bordaient la place.

 

Une place d’origine ancienne ?

Comme l’ont prouvé les fouilles menées à l’occasion de l’aménagement du Fond de Jaude (1978), du Carré Jaude I (1995) et du Carré Jaude II (2009-2010), la plaine de Jaude, presque dépourvue de construction au Moyen Âge, est au contraire un secteur densément urbanisé à l’époque romaine. La place existe très probablement depuis l’époque romaine, mais il semble que ses premiers embellissements datent du XVIIe siècle. Au Moyen Âge, la place est une vaste zone non appropriée marécageuse (il s’agit en effet d’un ancien lac de cratère), bordée à l’ouest par le bras dérivé de la Tiretaine du Sud aménagé pour alimenter tanneries et moulins, au nord et à l’est par la limite du secteur urbanisé ; le seul édifice en élévation dans la dépression est alors la chapelle de Jaude, au sud-ouest de la place. L’église Saint-Pierre-des-Minimes est édifiée en 1630. On installe en 1663 une fontaine et un bassin. En 1750, la place est transformée en foirail afin d’y vendre chevaux et bois de chauffage.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article