Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auvergne une région magnifique à explorer. Vous y verrez les villages d'Auvergne. Les traditions et cuisine auvergnates. L'histoire et les légendes d'Auvergne, Des photos du siècle dernier. Les blogs et site qui parlent de notre région. Les personnalités auvergnates. La littérature du terroir. Des histoires drôles. Des photos de votre jeunesse . Et enfin une impression de faire partie de ce site tant les situations et évènements vous ressemblent. Bonne visite Vous pourrez également me soumettre des articles concernant votre village ou hameaux . Me parler des histoires locales M'envoyer des photos de familles anciennes en précisant bien le lieu ou la situation Voici mon adresse émail. retrauzon43@gmail.com

Histoires drôles: Tome7

Dans la belle église d'Orcival réputée pour son style roman mais aussi pour son acoustique.

Huguette et Raymond participent  à l'office  et en plein milieu de la messe, la femme se penche vers son époux et lui dit :

- Je viens juste de laisser échapper un tout petit  pet discret. Que dois-je faire ?

Son mari se penche vers elle et lui répond :

- Pour le moment rien, mais dès qu'on rentre à la maison je mettrai une nouvelle pile dans ton Sonotone......


C'était il y a quelques années au village de Compains l'Arsène dit à sa femme :

- Marie si j'arrive à vendre mes 15 veaux et le taureau à la foire de Brion je t'emmène à Paris avec  Adrien.

Mais chose incroyable l'Arsène a tout vendu donc quelques temps après ils prennent le train à Clermont et les voilà partis.

Arsène et son fils passent devant un grand hôtel et s’arrêtent

Ils sont abasourdis par presque tout ce qu'ils voient, et plus particulièrement par deux murs brillants de couleur argent qui peuvent s'ouvrir en deux et se refermer.

Le petit Adrien demande : " C'est quoi, Père ? "

Le père, n'ayant jamais vu un ascenseur auparavant, répond : " Fils, je n'ai jamais rien vu de tel dans ma vie. Je ne sais pas ce que c'est. "

Alors que le petit garçon et son père observent avec admiration, une vieille femme dans un fauteuil roulant s’avance jusqu'aux murs et appuie sur un bouton. Les murs s'ouvrent et la dame roule jusque dans la petite salle.

Les murs se referment, le petit garçon et son père regardent les chiffres défiler séquentiellement sur un cadran au-dessus des murs. Ils continuent à regarder jusqu'à ce que les chiffres se mettent à défiler dans l'ordre inverse. Les murs s'ouvrent à nouveau et une très jolie jeune femme en sort.

Le père, ne pouvant quitter des yeux la jeune femme, murmure à son fils : " Va chercher ta mère. "...

 

Au village d'Auzon Jean doit refaire un appartement  Il commence à prendre les mesures pour savoir combien de rouleaux de papier-peint acheter, mais il s'y perd. Et tout à coup, il se souvient qu'Alain voisin du dessus, qui a exactement le même appartement, a refait le sien trois mois plus tôt. Il monte le voir et lui demande :

- Combien de rouleaux de dix mètres as tu pris ?

- Vingt-huit.

 

Alors il achète vingt-huit rouleaux, et il colle son papier. Mais, quand l'appartement est terminé, il lui reste six rouleaux.

 

Il remonte chez son voisin et lui dit :

- Je ne comprends pas. J'ai tapissé tout l'appartement, et il me reste six rouleaux...

- Eh bien, moi c'est pareil !...comma quoi..............

Deux petites histoires d'école(petite sourire du dimanche)

 

 

Il y a quelques années  au village à l'ancienne école d'Auzon, l'instituteur  explique aux élèves ce qu'est une supposition. Puis, pour vérifier qu'ils ont bien compris, il leur demande de faire une phrase avec " je suppose ".

 

Alain lève la main.

- Ma cousine est revenue de vacances toute bronzée. Je suppose qu'elle a eu du beau temps.

- C'est très bien. A toi, Jean Claude ...

- L'autre jour j'ai croisé le docteur qui sortait de la maison des voisins. Je suppose qu'il y avait quelqu'un de malade.

- Parfait. Quelqu'un d'autre ?

 

Le petit Pascal lève le doigt.

- Hier, j'ai vu mémé qui traversait la cours avec "The Guardian Journal" sous le bras. Comme elle ne parle pas un mot d'anglais, je suppose que c'est les vacanciers qui l'ont laissé et qu'elle allait aux au chiottes......

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------

 

A l'école   de Boudes , l'institutrice apprend aux élèves les mesures de capacité.

 

Elle en arrive aux mesures des liquides et dit :

- La plus petite, c'est le millilitre. Puis viennent le centilitre, le décilitre, et la mesure de base qui est...

 

- Le litre ! crient les enfants.

 

- Très bien. Qu'y a-t-il au-dessus du litre ?

 

Et toute la classe en chœur répond :

- Le bouchon !...

 

Mamie Jacqueline vient d'arriver à la maison de retraite de Sauxillange et tout le monde est aux petits soins.

Les infirmières la baignent, lui servent un délicieux repas et l'assoient sur un fauteuil face à la fenêtre donnant sur un magnifique jardin.

Tout semble parfait, mais après un moment elle commence à se pencher lentement sur la droite. Immédiatement deux infirmières se précipitent et la remettent bien droit sur le fauteuil.
Tout semble retourner à la normale quand elle commence à se pencher lentement sur la gauche. Les infirmières accourent et une fois de plus essaient de la remettre d'aplomb...

Quelques jours plus tard, ses filles  arrivent pour voir comment va mamie.
- Tout se passe bien ici, ils sont gentils avec toi ?
- C'est pas mal du tout, à part qu'ils ne me laissent pas péter..tranquillement.


 

Il a bien des années dans le petit village auvergnat  de Croisille le vieux une femme se promène et rencontre un prêtre.
- Bonjour Madame, ne vous ai-je pas mariée il y a deux ans ?
- Oui Monsieur le curé
- Avez-vous des enfants ?
- Non ! Monsieur le curé. Nous essayons en vain d'en avoir depuis notre mariage.
- Je vais à Rome la semaine prochaine et je vais allumer une bougie pour vous.

Huit ans plus tard, elle croise de nouveau le curé devenu évêque de Clermont
- Comment allez-vous ? Lui demande-t-il.
- Très bien.
- Avez-vous des enfants ?
- J'ai 3 paires de jumeaux et 4 filles en plus, soit un total de 10 enfants.
- Ah oui !!! ... Et comment va votre mari ?
- Très bien. Il est en voyage. Il est parti à Rome éteindre votre fichue bougie....

Dans la campagne Auvergnate

Un vieil homme est sur son lit de mort. Son fils est à son chevet.

Soudain, une délicieuse odeur de pompe aux pommes lui vient aux narines et des souvenirs du temps ou le four du village fonctionnait s'affichent dans sa tête.

Il dit alors à son fils

- Veux-tu aller m’en chercher un morceau, mon fils ?
- Bien sûr, papa!

Le fils se rend à la cuisine, puis revient vers son père les mains vides en disant :
- Maman a dit que la tarte, c’était pour après l’enterrement…

 

Dans une petite ferme auvergnate, Mamie vit avec le Paul son fils qui a pris la suite de l'exploitation  de Louis son père.

Dans la cuisine une petite fille sur les genoux de sa Grand mère lui demande : « Dis mamie, ferme les yeux s’il te plaît… »

« Mais pourquoi donc ? » lui demande sa grand-mère.

« Allez mamie, VAS YYYYYYYYY EEEEEUUUUHH… S’il te plaît » insiste la fillette.

« Bon d’accord » dit la grand-mère.

« Bah non, y a rien… » dit tristement la petite fille en regardant le plafond.

« Comment ça, il n’y a rien ?? » s’inquiète la mamie .

« Ben oui, il n’y a rien » continue la petite fille le regard toujours fixé au plafond, « pourtant papa dit toujours à maman que lorsque mamie fermera les yeux, un trésor tombera du ciel… »

Dans la campagne auvergnate deux petites vieilles se croisent dans la rue

- Comment vas-tu Marguerite ?

- Oh ! Je n’ai pas le moral… Je viens de perdre mon mari !

- Ah bon ! Qu’est-ce qui s’est passé ?

- Je l’ai envoyé dans le jardin chercher des carottes et des poireaux pour faire la soupe. Il a été pris d’un malaise. J’ai appelé les secours, quand ils sont arrivés, il était déjà mort. Une crise cardiaque…

- Qu’est-ce que tu as fait alors ?

- Des pâtes… !…………………….

C'était il y a bien des années rue du Cheval Blanc à Clermont Ferrand Intrigué par « Le Jardin des délices » le nom a été volontairement changé qui est en fait un bordel , un petit garçon en vacances non loin d'ici  demande à son père :
- Papa, c’est quoi « Le Jardin des délices » ?
- Heu… C’est une crêperie ! Mais comme elle est très chère, c’est pour les grandes personnes.

Le lendemain, en douce, le petit garçon casse sa tirelire et va sonner à la porte du « Jardin des délices ».
- Qu’est-ce que tu veux, mon petit bonhomme ? lui demandent ces dames.
- On m’a dit que vous faites de bonnes crêpes. J’ai des sous, je peux payer !

Attendries, elles l’installent dans un petit salon et courent à la cuisine lui faire des crêpes.

Le soir, le petit garçon dit à son père :
- Tu sais, papa, je suis allé au « Jardin des délices ».
- Quoi ? tu as fait ça ?
- Oui. Je m’en suis tapé quatre. La première était un peu mollassonne, mais la deuxième et la troisième étaient vraiment bonnes, chaudes et tout ! La quatrième, ça commençait à faire beaucoup, j’ai pas réussi à finir…

 

Deux grand-mères Auvergnates Marie-Ernestine et Louise  se retrouvent côte à côte à Auzon chez la coiffeuse. Elles en profitent pour discuter, histoire de passer le temps.

- Et bien, figure-toi Louise que mon fils et sa femme sont allés s’installer à Pouchenirgue  ! Un peu plus près de la famille de sa femme.
- Pouchenirgue , mais c’est où ?
- Et bien plus haut qu'Issoire au dessus de Chassagne
- Ah oui ! je vois… Et bien figure-toi Marie-Ernestine que ma petite fille la petite dernière va se marier ?
- Vraiment ? Félicitations ? Et le mari il vient d’où ?
- De Faïssèsbouc, mais ne me demande pas où c’est j'ai pas pu savoir quand je lui ai demandé elle ne quittait pas ses yeux de son téléphone.

Nous sommes dans une petite ferme auvergnate un papa va coucher sa petite fille de trois ans. Il lui raconte une histoire et écoute ses prières qu’elle termine en disant :
- Protège ma maman, protège mon papa, protège ma grand-mère et au revoir grand-père.

Le papa demande :
- Pourquoi dis-tu au revoir au grand-père de la Vialle?
- Je ne sais pas papa, ça me semblait la seule chose à dire.

Le lendemain, le grand-père meurt.
Le père se dit que c’est une étrange coïncidence.

Quelques mois plus tard, le père couche sa fille et écoute ses prières qui se terminent par :
- Protège ma maman, protège mon papa et au revoir grand-mère.

Le lendemain, la grand-mère meurt.
Le père abasourdi se dit que sa fille est en contact avec l’au-delà.

Quelques semaines plus tard, alors qu’il vient de lui raconter une histoire, il écoute ses prières :
- Protège ma maman et au revoir papa.

Réellement choqué, l’homme ne dort pas de la nuit et va au travail très tôt le matin, son étable est à 1km de la maison . Nerveux toute la journée, il regarde sa montre sans arrêt et reste assis sur une botte de paille à l'écurie  jusqu’à minuit. A minuit, il est toujours vivant et décide de rentrer à la maison.

Sa femme étonnée lui dit :
- C’est bien la première fois que tu rentres si tard du travail. Que s’est-il passé ?y avait il un problême avec une vache?
- J’ai passé la pire journée de ma vie, mais n’en parlons plus.
- Tu as eu une mauvaise journée, mais tu n’imagines pas ce qui m’est arrivé… Ce matin, le facteur est tombé raide mort devant notre porte….

Une femme de la ville vient de perdre son mari un Auvergnat avisé et prévoyant . 

Une amie lui rend visite dans sa petite maison dans les Combrailles et  elle confie :

- Tu sais François était merveilleux, il a pensé à tout. Il m’a laissée trois enveloppes à ouvrir après sa mort.
Dans la première il y avait deux mille euros avec ce mot : pour la messe et les fleurs.
Dans la deuxième il y avait trois mille euros avec ce mot : Pour le cercueil en acajou.
Dans la troisième il y avait dix mille euros avec ce mot : Pour la pierre.

Elle tend la main vers son amie et lui montre sa bague :
- Qu’est-ce que tu penses du diamant ?…

---------------------------------------------------------------------------

Il était une fois dans un petit village aux environs de Saugues .

Marcel un peu espiègle patron  d’un bar situé en face d’un cimetière fait poser une pancarte à l’entrée de son établissement indiquant « On est bien mieux ici qu’en face ! » pour distraire ses clients.

Et en effet cela fait bien rigoler les habitués du troquet.

Le curé du village un peu agacé supplie le tenancier de retirer sa pancarte, mais en vain.

Quelques jours plus tard, on peut lire sur une pancarte à l’entrée du cimetière : « Les gens d’ici viennent d’en face »

L’histoire  se déroule dans la ville de Brioude

C'est un petit garçon qui rentre de l'école en pleurant.
- Qu'as-tu, lui demande sa jolie blonde de maman
- J'ai eu un zéro en géographie.
- Pourquoi ?
- Je ne savais pas où est le Portugal.
- Tu ne sais pas ?! Quel idiot, passe-moi la carte de France.

Et la mère cherche, cherche ...
- Bon dieu, elle n'est pas assez précise, passe-moi la carte de l’Auvergne .

Et la mère cherche, cherche ...
- Elle est nulle cette carte, passe-moi la carte de la Haute Loire !

Et la mère cherche, cherche...
- Bon sang, ça ne peut pas être si loin le Portugal, la femme de ménage est portugaise, elle vient travailler tous les jours à vélo !!!

 

Dans la campagne auvergnate Gaston possède une très jolie chienne de race " Berger d'Auvergne" et  pour éviter qu'elle lui fasse des bâtards,  son maître lui met de l'essence sur le corps.(essence de plantes odorantes mais répulsives )
Les chiens ne s'en approchent plus.
Un jour, on oublie de la badigeonner.
Le gamin accourt vers son père et lui dit:
- "Papa, la chienne est tombée en panne d'essence et
elle se fait remorquer !"

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Villeboeuf Renée 03/05/2021 08:55

bien drôles toutes ces histoires, bien les illustrations. Bonne journée.